Yeşilırmak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yeşilırmak
(Yeşil Irmak, Iris)
Le Yeşilırmak dans sa traversée d'Amasya
Le Yeşilırmak dans sa traversée d'Amasya
Caractéristiques
Longueur 520 km
Bassin ?
Bassin collecteur Yeşilırmak
Débit moyen ?
Cours
Embouchure Mer Noire
· Coordonnées 41° 22′ 49″ N 36° 39′ 29″ E / 41.380415, 36.658115 (Embouchure - Yeşilırmak)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie
Régions traversées Sivas, Tokat, Amasya, Samsun
Principales villes Tokat, Turhal, Amasya, Çarşamba

Le Yeşilırmak ou Yeşil Irmak (en turc: rivière verte), nommé l'Iris[1] (en grec : Ίρις) dans l'Antiquité, est un fleuve qui se jette dans la Mer Noire à l'est du Kizilirmak (en turc : rivière rouge).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve prend sa source au nord-est de province de Sivas dans le massif des Köse Dağları (en turc : les montagnes pelées) dans la province de Sivas. Le lac du barrage d'Almus est le confluent de plusieurs rivières venant des montagnes environnantes. Il traverse ensuite les villes de Tokat, Turhal. Il reçoit alors sur sa rive gauche, l'apport des eaux de la rivière Çekerek (Scylax[1], en grec : Σκύλαξ). Il traverse Amasya (Amasée, en grec : Ἀμασεία). Après la traversée d'Amasya il se dirige vers l'est. Dans la district de Taşova, le fleuve fait la limite entre les provinces d'Amasya et de Tokat. Il reçoit sur sa rive droite la rivière de Kelkit (Lycus[1] du Pont, en grec : Λύκος). Le courant se dirige vers le nord et la province de Samsun. Le fleuve est coupé par les barrages de Hasan Uğurlu et de Suat Uğurlu. Il traverse Çarşamba, puis il rejoint la Mer Noire après un parcours d'environ 520 km alors que sa source est à moins de 100 km de la côte.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. a, b et c Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne]