Simav Çayı

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simav.
Simav Çayı
(Susurluk Çayı, Macestos)
Image illustrative de l'article Simav Çayı
Caractéristiques
Longueur 321 km [1]
Bassin 22 400 km2 [2]
Bassin collecteur Simav Çayı
Débit moyen 79 m3/s [2]
Cours
Source Mont Şaphane (en)
· Localisation District de Şaphane
Embouchure Mer de Marmara
· Coordonnées 40° 23′ 33″ N 28° 30′ 33″ E / 40.392515, 28.509135 (Embouchure - Simav Çayı)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite Nilüfer Çayı
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie
Régions traversées Kütahya, Balıkesir, Bursa
Principales villes Simav, Susurluk, Karacabey

La rivière de Simav (Simav Çayı[3], Susurluk Çayı[4], Çapraz Çayı[5]) (antique Macestos, en grec : Μέκεστος[6] en latin : Macestos[7]) rencontre le fleuve Nilüfer (antique Rhyndacos) et se jette dans la mer de Marmara. Elle a sa source au pied du mont Şaphane (en) dans la province de Kütahya[8]. Elle traverse la plaine de Simav, elle pénètre ensuite dans la province de Balıkesir. Forme le lac du barrage de Çaygören puis passe à Susurluk ce qui lui vaut le nom de rivière de Susurluk (Susurluk Çayı) et traverse la plaine de Susurluk jusqu'à la ville de Karacabey près de laquelle elle retrouve la Nilüfer Çayı. Strabon fait du Macestos l'affluent du Rhyndacos (Nilüfer Çayı), la toponymie actuelle inverse les rôles, le cours principal est la Simav Çayı. Son embouchure est face à l'île d'Imrali (en turc : İmralı Adası ; en grec : Bésbikos, Βέσβικος[6]) qui sert actuellement de prison de haute sécurité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Land and Water Resources », sur Agence gouvernementale turque des travaux hydrauliques (DSİ)
  2. a et b (en) « XXV Regional Directorate of the State Hydraulic Works - Balıkesir », sur Agence gouvernementale turque des travaux hydrauliques (DSİ)
  3. Simav Çayı d'après (tr) « Çaygören Barajı », sur Agence gouvernementale turque des travaux hydrauliques (DSİ)
  4. Susurluk/Simav Çayı d'après (en) « Land and Water Resources », sur Agence gouvernementale turque des travaux hydrauliques (DSİ)
  5. Çapraz Çayı sur Google Maps.
  6. a et b Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], XII, 8 - La Phrygie, §11
  7. Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], V, 40, §2
  8. D'après Strabon, La rivière de Simav (Macestos) « vient d'Ancyre dans l'Abaïtide. » Voir Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], XII, 8 - La Phrygie, §11. Pline l'Ancien, cite deux cités nommées Ancyre. La première est située en Phrygie, c'est sans doute celle citée par Strabon comme « Ancyre dans l'Abaïtide (ou Abasitide ?). » La seconde appelée par Pline l'Ancien Ancyre des Tectosages est située en Galatie et correspond à Ankara. Elle citée elle aussi par Strabon comme habitée par les Tectosages. Voir Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne]|, V, 41, §1 et 42, §2 et Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], IV, 1 - La Narbonnaise, §13.