Tatev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tatev
Le monastère de Tatev
Le monastère de Tatev
Présentation
Nom local (hy) Տաթեվ
Culte Inactif (anciennement apostolique arménien)
Type Monastère
Début de la construction Xe siècle
Fin des travaux XIIIe siècle
Style dominant Arménien
Géographie
Pays Arménie
Région Syunik
Province historique Syunik
Commune Tatev
Coordonnées 39° 22′ 46″ N 46° 15′ 00″ E / 39.379367, 46.25003139° 22′ 46″ Nord 46° 15′ 00″ Est / 39.379367, 46.250031  

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Tatev

Tatev (ou Tatew, Tat'ew, Datev, Tathev[1] ; en arménien Տաթեվ) est un monastère arménien situé dans la région de Goris, à 316 km d’Erevan au sud-est de l'Arménie, dans le marz de Syunik, anciennement province du Zanguezour. Ce monument, le plus important du sud du pays, a été placé par l'Arménie sur sa liste indicative du Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1995[2].

Tatev est aussi un village situé près du monument.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom « Tatev » est mal connue. Selon une légende, l'architecte de Tatev ne pouvait pas descendre de la coupole qui venait alors d'être construite. Il cria alors Togh astvats indz ta-tev, ce qui signifie « Puisse Dieu me donner des ailes ». Il a en tout cas donné le prénom « Tatev », beaucoup utilisé en Arménie (exemple : Tatev Abrahamian).

Accès[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2010, l'accès au monastère de Tatev était assez difficile, via une seule piste, médiocre sinueuse et pentue, impraticable pour les autocars. L'aménagement et le bitumage de la route a été achevé pendant l'été 2010 jusqu'à une station du téléphérique de Tatev qui a été mis en service en octobre 2010 et qui évite le passage jusque-là obligé par le fond du canyon de la rivière Vorotan. Même l'accès routier jusqu'au monastère est désormais plus aisé, même si la moitié de la piste conduisant au monastère reste à aménager.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère a été construit entre le Xe et le XIIIe siècles, à l’emplacement d’un sanctuaire ancien. C'était un très grand centre intellectuel de l'Arménie, entre 1390 et 1453, une université reconnue comme celles de Sanahin et de Haghpat. De grands savants théologiens de l’époque ont travaillé dans cette université, comme Grégoire de Tatev. Comme beaucoup de monastères arméniens du Moyen Âge, Tatev s'est doté d'une muraille contre les invasions de l'époque. Cet édifice a été endommagé par le tremblement de terre de 1931. La restauration fut entreprise mais s'éternisa, ce qui explique la présence d'une grue au plein milieu du monastère jusqu'à l'été 2010. Désormais les travaux de restauration sont enfin achevés.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Architecture arménienne.

L'église principale, Saints-Pierre-et-Paul, a été construite entre 895 et 906 et est la plus ancienne. Elle est du type basilique à coupole. Au sud de cette église, l’église Saint-Grégoire à couverture voûtée date de 1285. Il y a un grand gavit.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caucase » Arménie » le monastère de Tatev (Tatew - Tat'ew - Datev)
  2. (en) « The monasteries of Tatev and Tatevi Anapat and the adjacent areas of the Vorotan Valley », UNESCO (consulté le 16 août 2008).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]