Tasman (région)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tasman.
Tasman
Image illustrative de l'article Tasman (région)
Administration
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Type Région
Ville Richmond
Démographie
Population 47 200 hab. (2006)
Densité 4,8 hab./km2
Géographie
Superficie 9 771 km2

Tasman est une région et autorité territoriale de Nouvelle-Zélande située au coin nord-ouest de l'île du Sud. Son conseil régional est sis dans la ville de Richmond.

Le nom de cette région vient de la baie de Tasman, découverte par l'explorateur néerlandais Abel Tasman.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bark Bay à marée basse

Elle est bordée par les régions West Coast, Marlborough et Nelson. Elle s'étend sur une superficie de 9 771 km². Le mont Owen constitue le point culminant, s'élevant à 1 825 mètres.

À l'ouest on trouve les mont Matiri et mont Tasman et la mer de Tasman, au nord les baies de Tasman et Golden, à l'est la région de Nelson, les mont Spencer, Mont Saint Arnaud et mont Richmond, et au sud le Mont Victoria. Le mont Owen constitue le point culminant, s'élevant à 1 825 mètres.

Le paysage est varié, allant des montagnes, vallées, et plaines aux fleuves importants (Buller, Motueka, Aorere, Takaka et Wairoa), et aux longues plages sur la mer de Tasman et la baie de Tasman.

Tasman abrite trois parcs nationaux : le parc national Abel Tasman (le plus petit de Nouvelle-Zélande), le parc national des lacs Nelson, et le parc national de Kahurangi.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première présence humaine date du XIIe siècle et était principalement concentrée le long de la côte, où la nourriture y est abondante. Ils formèrent par la suite la tribu (iwi) Waitaha. Selon la légende, ils seraient arrivés à bord du waka appelé Uruao. La succession de plusieurs iwi suggère que la région voyait souvent la guerre. Aux environs de 1828 les Ngati Toa, sous le commandement de Te Rauparaha et les iwi alliées du nord (Ngati Rarua et Ngati Tama), entament leur invasion du reste de l'île du Sud. Ils arrivent à se répandre du Farewell Spit au fleuve Wairau.

Les premiers colons Européens arrivent en 1842, sous le commandement du capitaine Arthur Wakefield.

Dans les années 1850, les premiers villages s'établirent dans la plaine Waimea et Motueka. En 1856, la découverte d'or près de Collingwood déclencha la première ruée vers l'or en Nouvelle-Zélande. Durant les années 1920-1930, le fer était la ressource la plus exploitée.

La production de fruit débuta à la fin du XIXe siècle. Depuis 1945, elle constitue une activité économique majeure pour la région.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la région de Tasman était estimée à 47 200 habitants lors du recensement du 30 juin 2006, ce qui représente 1,1 % de la population de Nouvelle-Zélande[1].

La plus grande ville, Richmond, comptabilise 10 900 habitants[1].

Bien que le nombre d'habitants s’accroisse rapidement, les statistiques montrent que la région a une faible densité, de 4,3 habitants par kilomètre carré[1]. Ceci est principalement dû au fait que 58 % de la surface de la région est classée comme parc naturel.

Tasman a le plus grand pourcentage de population ayant des origines européennes : 96,8 %. Les principales tribus (iwi) Māori sont Ngati Rarua, Ngati Tama (baies Golden et Tasman), Te Atiawa, Ngati Koata, Ngati Kuia (l'est de la baie de Tasman) et les Poutini Ngai Tahu (dans le sud de la région).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tasman District » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b et c (en)[PDF] Population estimates, June 2006 ; Statistics New Zealand

Lien externe[modifier | modifier le code]