Svein Tuft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tuft.
Svein Tuft
Image illustrative de l'article Svein Tuft
Svein Tuft lors du championnat du monde du contre-la-montre 2008
Informations
Nom Tuft
Prénom Svein
Date de naissance 9 mai 1977 (37 ans)
Pays Drapeau du Canada Canada
Équipe actuelle Orica-GreenEDGE
Spécialité Rouleur
Équipe amateur
2001 Mercury (stagiaire)
Équipe professionnelle
2002-2003
2005-2008
2009
2010
2011
01.2012-04.2012
05.2012-
Prime Alliance
Symmetrics
Garmin-Slipstream
Garmin-Transitions
SpiderTech-C10
GreenEDGE
Orica-GreenEDGE
Principales victoires
UCI America Tour (2007)

11 championnats
MaillotCanadá.PNG Champion du Canada sur route 2011 et 2014

MaillotCanadá.PNG Champion du Canada contre-la-montre 2004, 2005, 2006, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2014

Svein Tuft (né le 9 mai 1977 à Langley) est un coureur cycliste canadien, membre de l'équipe Orica-GreenEDGE.

Biographie[modifier | modifier le code]

Svein Tuft dispute ses premières courses cyclistes à l'âge de 23 ans[1].

Svein Tuft commence sa carrière professionnelle en 2002 dans l'équipe Prime Alliance. En 2004, il remporte son premier titre de champion du Canada du contre-la-montre et est recruté en 2005 par Symmetrics. En 2007, ses victoires au Tour de Cuba et à l'U.S. Cycling Open lui permettent de s'imposer au classement final de l'UCI America Tour 2007[2]. Il est élu meilleur cycliste canadien de l'année[3].

En 2008, il remporte le contre-la-montre aux Jeux panaméricains, le Tour de Beauce, le championnat du Canada du contre-la-montre. Il est sélectionné pour représenter le Canada aux Jeux olympiques de Pékin. Il prend la 58e place de la course en ligne, qu'il dispute avec Michael Barry et Ryder Hesjedal, puis se classe septième du contre-la-montre, à 2 minutes 28 secondes du vainqueur Fabian Cancellara. Troisième du Tour du Missouri en septembre, il réalise la meilleure performance de sa carrière en prenant la deuxième place du championnat du monde du contre-la-montre, à Varèse en Italie. En l'absence du tenant du titre et champion olympique Cancellara, ce contre-la-montre n'a pas de grand favori. Malgré une crevaison à six kilomètres de l'arrivée qui le contrait à changer de vélo, Tuft devance de dix secondes David Zabriskie, troisième, et termine à 42 secondes du vainqueur Bert Grabsch[4].

En 2009, Svein Tuft est recruté par l'équipe Garmin-Slipstream, qui obtient cette année-là une licence ProTour. Tuft dispute donc pour la première fois plusieurs compétitions majeures, dont son premier grand tour, le Tour d'Espagne.

En 2011, il rejoint l'équipe canadienne SpiderTech-C10 et réalise le doublé Champion du Canada sur route et Champion du Canada du contre-la-montre.

En 2012, Svein Tuft est recruté par la nouvelle équipe australienne Orica-GreenEDGE. Il remporte avec elle la première étape de Tirreno-Adriatico, un contre-la-montre par équipes, en début de saison. Au printemps, il est quatrième des Trois jours de La Panne, puis dispute le Tour d'Italie. En juin, il se rend au Canada où il gagne une étape du Tour de Beauce, dont il prend la quatrième place finale, et obtient un nouveau titre de champion national du contre-la-montre. En août, il remporte la sixième étape de l'Eneco Tour, un contre-la-montre individuel de 17.4 kilomètres ayant lieu à Ardooie. Il devance l'Américain Taylor Phinney de la BMC par 5 secondes. Cette victoire lui procure le maillot de meneur du classement général[5] qu'il perd le lendemain lors de la dernière étape, qui est très accidentée. Tuft doit terminer sur la troisième marche du podium final, mais se voit décerner une pénalité de 20 secondes car il a pris un bidon de sa voiture d'équipe dans les 20 derniers kilomètres, ce qui est interdit[6]. Cette sanction le relègue au septième rang du classement général, à une minute du gagnant Lars Boom[7]. En septembre, il dispute les trois épreuves des championnats du monde sur route, dans le Limbourg néerlandais. Avec Orica-GreenEDGE, il décroche la médaille de bronze du nouveau championnat du contre-la-montre par équipes de marque. Il représente le Canada lors du contre-la-montre individuel, dont il prend la douzième place. Il forme ensuite avec Ryder Hesjedal, vainqueur du Tour d'Italie, David Veilleux et François Parisien l'équipe canadienne qui dispute la course en ligne[8], qu'il ne termine pas.

En 2014, Tuft passe le premier la ligne lors de la victoire de sa formation lors du contre-la-montre par équipes pour la 1re étape du Tour d'Italie. Cela lui permet d'endosser le maillot rose, le jour de son anniversaire.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Svein Tuft (premier plan) au côté de Mathew Hayman dans la 7e étape du Tour de France 2014

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2010 : 125e
  • 2012 : 148e
  • 2013 : 154e
  • 2014 : 155e, vainqueur de la 1re étape (contre-la-montre par équipes), Jersey pink.svg maillot rose pendant 1 jour

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 2009 : abandon (15e étape)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Canadian Rider Has Made Unorthodox Climb to the Top », sur nytimes.com,‎ 7 février 2009 (consulté le 22 avril 2012)
  2. Classement individuel de l'UCI America Tour 2007, sur le site de l'Union cycliste internationale
  3. (en) « Tuft and Premont top Canadian riders awards », sur cyclingnews.com (consulté le 8 septembre 2008)
  4. (en) « Grabsch grabs title », sur cyclingnews.com,‎ 25 septembre 2008 (consulté le 21 octobre 2012)
  5. « Eneco Tour # 6 : Svein Tuft crée la surprise », sur Vélo101.com,‎ 11 août 2012 (consulté en 11 août 2012)
  6. (en) Ben Atkins, « Lars Boom secures overall with late attack on final stage », sur velonation.com,‎ 12 août 2012 (consulté en 12 août 2012)
  7. (en) « Boom wins 2012 Eneco Tour », sur cyclingnews.com,‎ 11 août 2012 (consulté en 11 août 2012)
  8. (en) « Hesjedal, Tuft head Team Canada for Worlds », sur cyclingnews.com/,‎ 14 septembre 2012 (consulté le 26 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :