Supercalifragilisticexpialidocious

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Supercalifragilisticexpialidocious est le titre d'une chanson figurant dans le film Mary Poppins sorti en 1964. Il a été traduit par Supercalifragilisticexpidélilicieux lors de reprises contenues sur les disques narrant l'histoire.

La chanson raconte que ce mot a le pouvoir de sortir les gens d'une situation difficile et même de changer leur vie ; il se prononce quand on ne sait pas quoi dire.

Cette chanson apparaît au moment où Mary Poppins répond aux questions des journalistes après avoir gagné une course de chevaux. Un journaliste affirme qu'il y a probablement peu de mots exprimant son émotion ; elle rétorque que si et prononce ce mot.

Richard M. Sherman, coécrivain avec son frère, Robert, de la chanson, explique que[1] : super- se réfère à « en haut » ; -cali- à « beauté », -fragilistic- à « délicat » ; -expiali- à « expier » (synonyme de réparer une faute en acceptant ou en subissant une peine imposée) et -docious à « éducables. »

Apparitions dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La série Les Simpson contient un épisode intitulé Sharry Bobbins (Simpsoncalifragilisticexpiala(Annoyed Grunt)cious en version originale), dont presque toute l’histoire est une parodie du film Mary Poppins. Le « Annoyed Grunt » qui remplace le « do » originel est une référence à la fameuse exclamation d’Homer : « D'oh ! ». Dans un épisode précédent il explique que ce son est une sorte de grognement gêné.
  • Le jeu SimCity 2000 (1994) utilise cette expression lors d'une actualité concernant un nuage de gaz[2]. Le terme utilisé dans la version française est Supercalifragilisticexpialidoque.
  • Le chanteur et musicien Prince s'est également inspiré de cette chanson pour un titre de son Black Album (1994) : Superfunkycalifragisexy.
  • Dans la chanson Right on Time sur l'album Californication, le groupe de musique Red Hot Chili Peppers utilise le mot « supercalifragilistic ».
  • L'émission Disney's tous en boîte contient une séquence chantée par Dingo intitulée Soupe-et-salade-frites-et-biscuits-extra-beignets-au-beurre (« Soup-or-salad-fries-or-biscuits-extra olives-doughnuts » en V.O.) qui reprend entièrement l'air de cette chanson.
  • Le groupe Cobra Starship cite le mot dans la chanson Hollaback Boy.
  • Le groupe Scars on Broadway, autre projet musical du guitariste de System of a Down, Daron Malakian, utilise le mot dans leur chanson intitulée Stoner Hate.
  • La chanteuse Fergie utilise Supercalifragisexy dans sa chanson Labels or love, bande originale de Sex and the City, le film (2008).
  • L'expression est utilisée par Anne Hathaway lors de son passage en tant qu'hôte du Saturday Night Live (le 4 octobre 2008) dans un sketch où elle incarne Mary Poppins. Elle prétend que ce mot est en fait une maladie rare du foie qui ne se transmet « qu'entre adultes »… (Julie Andrews a joué sa grand-mère dans Princesse malgré elle).
  • L'expression est chantée dans le refrain de 26 Lettraz In Da Alphabet de Linkin Park qui apparaît dans l'album « pour rire » LPU8.
  • Le rappeur américain Mac Miller utilise aussi cette expression dans sa chanson Good evening tirée de sa mixtape K.I.D.S.
  • Dans sa critique de Batman et Robin, Doug Walker reprend l'air de la chanson en désignant le film comme « super-nullissimo-merdique-affreux-à chier » (« supercrapafuckerificexpialibullshit » en V.O.).
  • L'expression est utilisée par la Vocaloid Megurine Luka dans la chanson Ai Dee (愛Dee).
  • Dans le troisième épisode de la saison 2 de Suits, avocats sur mesure, Mike fait une éloge de Rachel, il énumère des adjectifs dont celui-ci.
  • Dans la chanson Delish du groupe Hollywood Undead (Notes From The Underground, 2013), Funny Man adapte l'expression avec "Supercalifragi- yo, suck my dxxx"
  • L'album We Love Disney sorti en 2013 contient une version de Supercalifragilisticexpialidocious chanté par Al.Hy et Arié Elmaleh.
  • Sur l'album "Live Fast Diarrhea" du groupe "The Vandals" paru en 1995, la cinquième chanson est une reprise version punk de Supercalifragilisticexpialidocious.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Lederer, Crazy English, Pocket Books,‎ 1998, 211 p. (ISBN 0671023233)
  2. « Le produit, dérivé quadriclonazé d'enzymes gloutons et de supercalifragilisticexpialidoque s'est échappé d'un fût placé entre deux caisses, par la faute d'un apprenti-grutier maladroit. », in SimCity 2000.