Star of India

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Star of India
Image illustrative de l'article Star of India

Équipage 38 officiers et marins
Gréement trois-mâts barque
Débuts 1863
Longueur hors-tout 84,50 m
Longueur de coque 65,70 m
Maître-bau 11,80 m
Tirant d'eau 6,70 m
Voilure 2050 m² (19 voiles)
Déplacement 1197 tonnes
Capacité cadets
Vitesse nœuds (maxi)
Motorisation aucune
Chantier Gibson, McDonald & Arnold Ramsey - île de Man Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Armateur Musée maritime de San Diego
Port d’attache San Diego (Californie)Drapeau des États-Unis États-Unis

Le Star of India est un trois-mâts barque à coque acier, construit en 1863 dans un chantier naval de Ramsey, sur l'île de Man.

Le Star of India a été inscrit en 1999 à la liste du California Historical Landmarks[1] en tant que National Historic Landmark depuis 1966[2] par le National Register of Historic Places.

Le Star of India a été restauré en 1962 et est en état de navigabilité. En tant que bateau-musée, il est amarré au quai du Musée maritime de San Diego en Californie (position :32° 42′ 57.39″ N 117° 10′ 22.3″ O / 32.7159417, -117.172861 ()32° 42′ 57.39″ N 117° 10′ 22.3″ O / 32.7159417, -117.172861 ()) juste au sud de Lindbergh Field, l'aéroport international.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous le nom d’Euterpe[modifier | modifier le code]

Il a été lancé sous le nom d’Euterpe (la muse de la musique) le 14 novembre 1863 du chantier naval Gibson, Arnold & MacDonald de Ramsey sur l'île de Man pour la Wakefield Nash & Company de Liverpool spécialisée dans le commerce du jute indien ; c'était initialement un trois-mâts carré.

Le début de carrière de ce voilier marchand fut rude. Dès son voyage inaugural débutant le 9 janvier 1864 en direction de Calcutta, sous le commandement du capitaine William John Storry. Une collision avec un brick espagnol non éclairé au large des côtes du pays de Galles le contraint à s'arrêter à Anglesey pour réparation à cause d'un début de mutinerie de l'équipage qui refuse de continuer à cause de cette avarie. Dix sept marins seront condamnés aux travaux forcés dans la prison Beaumaris du port.

Puis en 1865, l’Euterpe subit un démâtage dans le golfe du Bengale au large de Madras et est contraint à faire escale pour réparation à Trinquemalay à Ceylan puis à Calcutta. La capitaine Storry mourra durant le voyage de retour vers l'Angleterre et sera immergé.

Après ces deux voyages catastrophiques, l’Euterpe est vendu en début 1871 à David Brown de Londres qui réalise quatre voyages sans incident vers l'Inde et en fin de cette même année à la Shaw, Savill & Co. de Londres.

Durant 25 ans, l’Euterpe transportera des passagers et des marchandises vers la Nouvelle-Zélande nouvelle terre de migration, après l'ouverture du canal de Suez. Le plus rapide de ses 21 aller-retour a pris 100 jours et le plus long 143 jours. Un bébé est né lors d'un des voyages vers la Nouvelle-Zélande et a reçu Euterpe en deuxième prénom.

En 1897, après 21 tour du monde, l’Euterpe est revendu à un propriétaire hawaïen et en 1899 à la Pacific Colonial Ship Company de San Francisco en Californie. Il fera 4 voyages de transport de bois d'œuvre, de charbon et de sucre entre la côte pacifique des États-Unis, Hawaii et l'Australie. Il ne sera officiellement enregistré aux États-Unis que le 30 octobre 1900.

Sous le nom de Star of India[modifier | modifier le code]

En 1901 l’Euterpe est vendu à l'Alaska Packers' Association de San Francisco, conserveries de saumon d' Alaska. Il est modifié en trois-mâts barque pour le transport des pêcheurs, des ouvriers des conserveries et du charbon d'Oakland vers Nushagak dans la mer de Béring à l'aller et les conserves de saumon en retour.

En 1906, la compagnie le rebaptise Star of India en conformité avec les autres bateaux de sa flotte. Jusqu'en 1923 il effectuera 23 voyages vers l'Alaska avant d'être remplacé par un navire à vapeur.

En 1926, le Star of India est vendu à la Zoogical Society de San Diego pour devenir l'attraction principale d'un projet de musée et d'aquarium géant. La Grande Dépression de 1929 et la Seconde Guerre mondiale annuleront ce projet.

Ce n'est qu'en 1957 que la restauration du voilier est mise en œuvre sous l'impulsion d'Alan John Villiers, ancien capitaine de trois-mâts et écrivain et d'une association de bénévoles la Star of India Auxiliary créée en 1959.

Il faudra attendre 1976 pour revoir le Star of India navigué de nouveau. Il abrite actuellement des expositions du Musée maritime de San Diego et navigue au moins une fois par an.

Le Star of India est le troisième plus vieux navire à flots aux États-Unis, après l’USS Constitution (1797) et l’USS Constellation (1854), et le plus ancien navire du monde naviguant encore. Sa coque, ses cabines et ses infrastructures sont les originales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Star of India Historical Landmark
  2. National Historic Landmarks

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman, Great sailing ships of the world par Otmar Schäuffelen, 2005 (page 389) (ISBN 1-58816-384-9).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :