Anglesey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Île d'Anglesey
Ynys Môn
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Localisation du comté au pays de Galles
Localisation du comté au pays de Galles
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Type Comté
Llangefni
Autres villes Holyhead
ISO 3166-2 GB-AGY
Démographie
Population 69 700 hab. (2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Superficie 714 km2

L’Anglesey (en gallois : Ynys Môn, prononciation en alphabet phonétique international : /ˌɐnɪs'mo:n/) est une île et une région de l’extrême nord-ouest du pays de Galles, dont elle est séparée, au sud-est, par une mince étendue d’eau connue sous le nom de détroit de Menai que deux ponts enjambent.

Le premier d’entre eux est le pont suspendu de Menai sur lequel passe l’A5 construit par Thomas Telford en 1826 et le second, plus récent bien que reconstruit à deux reprises est le pont Britannia, sur lequel passe l’A55 et la ligne de chemin de fer North Wales Coast Line.

L'île est bordée sur tous ses autres côtés par la Mer d'Irlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

Connue sous le nom de Mona du temps des Romains, l’île d’Anglesey était associée aux druides. Vers 61 apr. J.-C., le général romain Suetonius Paullinus, puis en 78 le général Agricola, déterminés à saper leur autorité, attaquèrent l’île et détruisirent le temple et les bosquets sacrés. L'île fut ensuite envahie par les Vikings vers 853, puis par les Saxons et enfin les Normands avant de tomber sous la coupe du roi Édouard Ier d'Angleterre, au XIIIe siècle.

Le nom gallois actuel de l’île est Môn, dérivant du brittonique Mona. Le nom anglais, Anglesey, est une version déformée du vieux norvégien ongullsey qui signifiait « l’île d’Ongull ». Les autres noms gallois que l’île a reçu furent Ynys Dywyll (« L’île Noire ») et Ynys y Cedyrn (« L’île des braves »). Tacite, Pline l'Ancien et Dion Cassius la nommaient Mona. Giraldus Cambrensis note qu’elle est nommée Mam Cymru (« La mère du pays de Galles »). Elle a également été baptisée, entre autres, Clas Merddin.

À en croire la triade, Anglesey faisait autrefois partie de l’île principale, ce fait étant prouvé par l’expertise géologique. Au Ve siècle, Cadwallon annexa l’île qui devint le berceau du royaume de Gwynedd. Les princes de Gwynedd résidèrent à Aberffraw, aujourd’hui un village au sud-ouest de l’île, du IXe siècle jusqu’en 1282 (à la mort de Llywelyn le Dernier).

La route qui relie Holyhead à Llanfairpwllgwyngyll est une via romaine. On a excavé sur l’île de nombreux campements, pièces de monnaie et ornements britanniques et romains.

De nos jours, 28 cromlechs se dressent sur les plateaux avec vue sur la mer comme par exemple à Plâs Newydd.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Le pont Britannia, l'un des deux ouvrages (avec le pont suspendu de Menai) enjambant le détroit de Menai.

L’Anglesey est une île relativement plate, avec quelques régions élevées, comme le mont Parys, Cadair Mynachdy (ou Monachsy, « la chaire du monastère », car il y a un couvent non loin), Mynydd Bodafon et le mont Holyhead. L’île était considérée comme la région céréalière du pays de Galles, d’où le nom qu’elle reçut au Moyen Âge de « Mère du pays de Galles ». Cet atout géographique fit d’elle une position stratégique lors des siècles d’affrontement entre les dirigeants des différents royaumes d’Angleterre et les princes gallois.

Il existe quelques lacs, principalement à l’ouest comme le Cors cerrig y daran, mais les rivières sont par contre peu nombreuses et petites. Il existe deux grands réservoirs d’eau dirigés par Dwr Cymru : Llyn Cefni au centre de l’île, alimenté par les eaux de l’Afon Cefni, et le Llyn Alaw au nord de l’île. Le Llyn Llywenan est le plus grand lac naturel de l’île.

Le climat est humide mais constant en raison des effets du Gulf Stream dans laquelle l’île baigne. La qualité de la terre est inégale et l'île était probablement plus fertile par le passé.

Toute la côte rurale de l’île a été déclarée « Area of Outstanding Natural Beauty » et possède de nombreuses plages, particulièrement le long de la côte est aux environs de Beaumaris et d’Amlwch et sur la côte est près de Ynys Llanddwyn et des petites baies aux environs de Carmel Head, en passant par Rhosneigr.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

L’Anglesey a beaucoup de petites villes disséminées à travers l’île, ce qui lui confère une répartition démographique plutôt stable. Parmi les plus importantes, citons :

  • Biwmares (Beaumaris en anglais) où se dresse le château de Beaumaris qu’Édouard Ier fit construire lors de sa campagne dans les Galles du Nord. Il s’agit aujourd’hui d’un port de plaisance important.
  • Niwbwrch (Newborough en anglais) qui fut construite par les habitants de Llanfaes lorsqu'ils durent être relocalisés lors de la construction du château de Beaumaris et où se dresse le site de Llys Rhosyr, la cour des princes de Galles médiévaux, l’une des plus vieilles du Royaume-Uni.
  • Llangefni, au centre de l’île, qui est aujourd’hui le centre administratif de la région d’Anglesey.
  • Porthaethwy (Pont de Menai) qui fut élargie lors de la construction dudit pont afin d’y loger les ouvriers. Il s’agissait à l’origine d’un point de traversée important pour les ferries. Près de cette ville se trouve Bryn Celli Ddu, un tertre funéraire de l’âge de pierre.
  • La ville d’Amlwch, au nord-est, autrefois un centre industriel important car bâti au XVIIIe siècle pour exploiter la mine de cuivre du mont Parys.
  • Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, qui a le mérite d’être le village qui a un des noms les plus longs du monde, même s’il s’agit d’un nom inventé au XIXe siècle pour les touristes ; en gallois on dit simplement Llanfairpwll ou Llanfair Pwllgwyngyll.
  • Enfin, notons également les villes de Cemaes, Benllech, Pentraeth, Gaerwen, Dwyran, Bodedern et Rhosneigr.

L’Anglesey est également une des routes principales qui mène de la Grande-Bretagne à l’Irlande, grâce aux ferries qui partent de Holyhead à l’ouest de Holy Island et qui mènent à Dún Laoghaire et Dublin.

Il existe aussi une centrale nucléaire, la centrale nucléaire de Wylfa, au cap Wylfa sur la côte nord. Les industries principales sont concentrées à Holyhead qui possède notamment une fonderie d’aluminium, et à Amlwch, près de la centrale nucléaire de Wylfa, où se trouve une usine d’extraction de brome. Il existe néanmoins toute une batterie d’industries plus petites, concentrées pour la plupart dans les parcs industriels de Llangefni et de Gaerwen, qui comprennent un abattoir, des centres de fabrication de produits chimiques ou de bois d’œuvre, des fonderies d’aluminium, des centres d’élevage de poissons et des usines de traitement de produits agro-alimentaires.

L'Anglesey héberge une station de la Royal Air Force qui assure la formation du personnel navigant dans le domaine des recherches et du sauvetage. C'est là que le prince William, duc de Cambridge est basé comme pilote d'hélicoptère.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Il existe également un zoo aquatique, devenu une attraction touristique, dont les « pensionnaires » sont des espèces locales (langoustes, anguilles, etc.) dont on a recréé l’habitat naturel. En outre, le zoo produit du sel en évaporant l’eau de mer et fait l’élevage de homards et d’huîtres perlières.

De nos jours, c’est le tourisme qui est l’activité économique principale de l’île, suivie par l’agriculture dont les crèmeries sont les plus productives de la région.

Écologie[modifier | modifier le code]

L’élevage du bétail, aidé par les techniques modernes est pratiqué de façon assez intensive sur une bonne partie de l'Anglesey. La préservation écologique est peu appliquée dans ces endroits, mais il existe pourtant quelques sites qui sont protégés. De plus, certains lacs, peuplés de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques et semi-aquatiques présentent un intérêt écologique important. À l'ouest, on pense que les marais Malltraeth abritent à l'occasion une espèce d'ardéidé (oiseau de la famille du héron) et l'estuaire proche d'Afon Cerfi héberge également des oiseaux rendus internationalement célèbres à travers les peintures de Charles Tunnicliffe.

Les falaises de South Stack près de Holyhead sont un lieu de nidification pour de nombreuses espèces de pingouins (macareux, petit pingouin et Guillemots) ainsi que pour des espèces de faucon pèlerin et de crave à bec rouge.

Trois sites d'Anglesey sont d'importants sites de reproduction pour les sternes.

Culture[modifier | modifier le code]

En 1999, Anglesey accueillit le festival d’Eisteddfod (un festival littéraire, poétique et musical gallois).

Le groupe de folk metal suisse d'inspiration celtique Eluveitie a une chanson du nom d'Inis Mona parlant de cette île et de son histoire sur son troisième album Slania.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :