Sous-Gare/Ouchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sous-Gare/Ouchy
Vue aérienne du port d'Ouchy et des quais
Vue aérienne du port d'Ouchy et des quais
Administration
Canton Vaud
District Lausanne
Géographie
Coordonnées 46° 30′ 25″ N 6° 37′ 36″ E / 46.507073, 6.62676446° 30′ 25″ Nord 6° 37′ 36″ Est / 46.507073, 6.626764  
Altitude entre 375 et 430 m
Cours d’eau Lac Léman
Transport
Vélo partagé Ouchy
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

Voir sur la carte administrative de Lausanne
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Vaud
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Sous-Gare/Ouchy

Sous-Gare/Ouchy est un quartier de la ville de Lausanne et une ancienne commune située au sud de la ville, au bord du lac Léman.

La commune libre d'Ouchy, créée probablement au XIIIe siècle et originellement propriété de la principauté épiscopale de Sion, fut annexée à la ville de Lausanne en 1798[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le quartier Sous-gare/Ouchy se situe dans le sud de la ville de Lausanne. Il est délimité au nord par la Gare de Lausanne et les voies de chemin de fer, à l'est par l'avenue Mon-Loisir et le Chemin du Beau-Rivage, au sud par le Lac Léman et à l'ouest par le Chemin de Bellerive, le Parc de Milan et l'Avenue de Milan.

Ses artères principales nord-sud sont l'Avenue de-la-Harpe, l'avenue d'Ouchy, et le tracé du M2 qui relient tous le port d'Ouchy à la gare CFF. Le quartier est traversé d'ouest en est par plusieurs axes importants, l'Avenue de Rhodanie/Quai de Belgique au bord du Lac, L'avenue de Cour/Avenue de l'Elysée au milieu du quartier, l'Avenue Dapples/Avenue des Acacias un peu plus au nord, et le Boulevard de Grancy au nord du quartier.

Transport[modifier | modifier le code]

C'est au port d'Ouchy que les bateaux de la CGN arrivent à Lausanne. C'est aussi dans Sous-Gare/Ouchy que se situe le terminus sud du métro M2. Depuis le 26 juin 2009, la quartier dispose d'une station de vélos en libre-service (15 places) de Velopass, reliée aux stations du campus UNIL-EPFL et de Morges.

Pirates d'Ouchy[modifier | modifier le code]

La Confrérie des pirates d'Ouchy[2] est une société fondée le 16 juin 1934 qui peut être assimilée à une micronation. Un des pirates célèbre est le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz. En 1948, dans le but de conserver en état de naviguer la dernière barque à voiles latines du Léman, la confrérie acheta « la Violette », une vieille barque qui transportait des matériaux tels que pierres, sable, gravier, bois, etc. Elle fut rebaptisée « La Vaudoise ».

Journal[modifier | modifier le code]

Le Journal d'Ouchy [3] a été fondé en 1931 par le Dr Francis-Marius Messerli, qui en était alors le principal, sinon le seul rédacteur. il sort neuf numéros par année, tirés à 21 500 exemplaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilbert Coutaz, « Ouchy » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 11 novembre 2008.
  2. http://www.lavaudoise.com
  3. http://www.journaldouchy.ch

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]