Georges-André Chevallaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges-André Chevallaz
Georges-André Chevallaz
Georges-André Chevallaz
Fonctions
86e conseiller fédéral
1er janvier 197431 décembre 1983
Élection 5 décembre 1973
Président 1980
Vice-président 1979
Prédécesseur Nello Celio
Successeur Jean-Pascal Delamuraz
Chef du Département militaire fédéral
1er janvier 198031 décembre 1983
Prédécesseur Rudolf Gnägi
Successeur Jean-Pascal Delamuraz
Chef du Département des Finances et des Douanes
1er janvier 197431 décembre 1979
Prédécesseur Nello Celio
Successeur Willi Ritschard
Conseiller national
7 décembre 195931 décembre 1973
Biographie
Date de naissance 7 février 1915
Lieu de naissance Lausanne
Origine Canton de Vaud
Date de décès 8 septembre 2002
Lieu de décès Lausanne
Parti politique Parti radical-démocratique (PRD)
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Georges-André Chevallaz, né le 7 février 1915 à Lausanne et mort le 8 septembre 2002, est une personnalité politique suisse, membre du Parti radical-démocratique. Il fut conseiller fédéral de 1974 à 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Montherod, Georges-André Chevallaz effectue ses études de lettres à l'Université de Lausanne. Il est tout d'abord professeur à l'école supérieure de commerce de 1942 à 1955, tout en travaillant à sa thèse, qui lui permet de décrocher un doctorat ès lettres en 1949. Entré au parti radical lausannois en 1945 qu'il préside dès 1953, Georges-André Chevallaz est élu au Conseil communal de Lausanne en 1949. En 1956, il est nommé à la direction de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne qu'il dirige jusqu'en 1957, année de sa nomination au poste de syndic de Lausanne (1957-1973). Conseiller national de 1959 à 1973, il est candidat au Conseil fédéral en 1966, battu par le radical tessinois Nello Celio. À cette époque, il signe régulièrement des chroniques dans le quotidien «24 Heures».

Le 5 décembre 1973, Georges-André Chevallaz est élu au Conseil fédéral comme représentant du canton de Vaud. Chef du Département des finances et des douanes (1974-1978), puis chef du Département fédéral des finances (1979), il dirige le Département militaire fédéral (1980-1983). En 1980, Georges-André Chevallaz est Président de la Confédération. Vice-président de l'Exposition nationale de 1964, passionné d'histoire, Georges-André Chevallaz est l'auteur de plusieurs ouvrages. Il demeure au Conseil fédéral jusqu'à sa démission le 31 décembre 1983.

Belletrien[1], il décède le 8 septembre 2002 à Lausanne. Ses obsèques, le 12 septembre en la cathédrale de Lausanne sont sobres et austères: aucun discours ni hommage officiel n'y seront prononcés.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bellettrien signifie membre de la Société de Belles-Lettres.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]