Richard Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Thompson (athlète) et Thompson.

Richard Thompson

Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Thompson

Informations générales
Surnom Richard Thompson, Esq. O.B.E.
Naissance (64 ans)
Notting Hill, Londres
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Chanteur, compositeur, musicien
Genre musical Rock, folk, folk rock
Instruments Voix, guitare
Années actives Depuis 1960
Labels Capitol Records
PolyGram
Shout! Factory
Site officiel Beesweb

Richard Thompson, né le 3 avril 1949 à Notting Hill, est un auteur-compositeur-interprète et guitariste de folk et de folk rock[1], de nationalité britannique.

Richard Thompson occupe la 19° place du classement des « 100 plus grands guitaristes de tous les temps [2]» du magazine Rolling Stone[3], mais sa carrière d'auteur-compositeur, surtout, en fait l'un des musiciens dont l'influence fut la plus profonde et la plus durable, sur de nombreux courants musicaux contemporains. David Byrne, Elvis Costello, Michael Doucet, Los Lobos, Del McCoury, Robert Plant, Bonnie Raitt, les Pointer Sisters, REM, Jo-El Sonnier figurent parmi les artistes qui ont rencontré le succès en interprétant les chansons qu'il a écrites et composées[4].

La carrière de Richard Thompson débuta, à la fin des années 1960, avec le groupe Fairport Convention dont il est l'un des membres fondateurs. Elle se poursuivit au cours des années 1970 en duo avec Linda Peters (en)[5], et se poursuivit en solo après leur divorce et la séparation de leurs activités professionnelles.

Richard Thompson a publié plus de quarante albums et contribué à la bande originale de nombreux films dont le documentaire Grizzly Man de Werner Herzog. La plupart des musiciens atteignent le pic de leur succès vers le début ou le milieu de la trentaine, mais Richard Thompson semble préservé de cette fatalité : sa musique n'a jamais trouvé un accueil plus favorable, auprès du public, qu'au cours des dernières années.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Les disques de Fats Waller, de Duke Ellington, de Louis Armstrong, et de Django Reinhardt faisaient partie de la discothèque de son père, et furent ses premières influences. Les disques de Buddy Holly et Jerry Lee Lewis, que sa sœur ainée lui prêta, orientèrent définitivement ses goûts musicaux.

Après un début à la guitare au sein d'un groupe d'étudiants nommé Emil and the detectives, il devint, en 1967, l'un des membres fondateurs de Fairport Convention, groupe pionnier du style Folk-Rock. Le producteur américain Joe Boyd découvre Fairport Convention sur scène à Soho et dresse un contrat qui permet d'enregistrer leur premier album : Fairport Convention[6]. On surnomma, à l'époque, le groupe le Jefferson Airplane anglais.

Leur style évolua dès le second album avec l'arrivée de la chanteuse Sandy Denny qui remplaçait Judy Dyble, partie pour une carrière de soliste. Richard Thompson enregistre cinq albums avec Fairport Convention, dans lesquels il s'affirma comme un compositeur de talent et un guitariste d'exception.

Il décide de quitter le groupe en 1971, et publie Henry the human fly, premier album solo qui rencontre peu d'échos à l'époque mais que beaucoup considèrent désormais comme un classique. L'année suivante, il épouse la chanteuse folk Linda Peters, avec qui il va enregistrer plusieurs albums.

Les années 1970 et 1980[modifier | modifier le code]

De 1973 à 1979, le couple produisit 6 albums dont I want to see the Bright Lights to Night. En 1981, marque la sortie d'un nouvel album solo instrumental Strict Tempo. 1982, est l'année d'un nouveau disque du couple Shoot out the Lights. Un succès critique et commercial qui entrera dans le Top Ten Records de la décennie de Rolling Stone Magazine. Malgré la réussite du duo ce sera leur dernier album. Le couple divorça la même année. Dans l'année 1983, il est retour au studio pour la réalisation de l'album Hand of Kindness avec une section de cuivres. En 1985 : Richard, marié avec Nancy Covey (organisatrice de spectacle), publie Across a Crowded Room. En 1986, Richard entreprit une longue association avec le producteur Mitchell Froom, il rompit avec Joey Boyd et ses anciens amis de la « Fairport Line ». Son nouvel album Daring Adventures dans lequel la section rythmique, Jim Keltner à la batterie et Jerry Scheff à la basse, marqua un changement définitif avec le support Pegg/Mattack.

À la fin des années 80, Richard, en collaboration avec Peter Filleul, écrivit et enregistra pour le cinéma et la télévision. Il enregistra également 2 albums avec John French, Fred Frith et Henry Kaiser Live & Love Larf Loaf et Invisible Means.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Dans les années 90, il eut tant d'activités qu'il est impossible d'en tenir la liste exacte. On notera, en particulier, la réalisation, en collaboration, avec Peter Filleul de la bande sonore du film Sweet Talker en 1990.

En 1991 en musique, il publia Rumor and Sight, le plus vendu de ses albums. Vers cette époque Richard participa au Concert Great Guitar à Séville en Espagne à l'invitation de Bob Dylan.

1993 Parution d'un triple album Watching the Dark, compilation des œuvres de Richard dont beaucoup de "lives" et d'enregistrements inédits.

1994 un nouvel Album Mirror Blue. À noter sur ce CD l'apparition du contrebassiste Danny Thompson (aucun lien de parenté), ami de Richard de longue date et qui jouait avec le groupe de Folk-Rock Pentangle dans les années 60. Danny Thompson accompagnera Richard dans de nombreux concerts toute la décennie 90 et la suivante.

1996 Sortie du superbe double albumYou?Me?Us? Un CD électrique et un CD acoustique. À noter sur ce CD l'apparition du fils de Richard, Teddy Thompson, au chant, qui poursuit, depuis, une carrière solo en tant qu'auteur-compositeur-interprète.

1997 Richard et Danny Thompson publièrentIndustry un Album sur la révolution Industrielle en Angleterre. Pour terminer la décennie, Mock Tudor sur les banlieues de Londres.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Dans les premières années de la nouvelle décennie, sortie de deux Best Of, l'un avec Linda Thompson (The Island Record Years) et (Action Packed), le meilleur des années Capitol.

En 2002 eut lieu le lancement de son site internet officiel Beesweb, et en 2003, The Old Kit Bag fut publié.

En 2004, un documentaire sur Richard Thompson a été diffusé par la BBC Solitary Life : Richard chez lui à Londres et à Los Angeles. En 2004 également, Richard composa la musique du film Grizzly Man de Werner Herzog. Le film présenté au Sundance Film Festival en 2005 remportera le prix prestigieux Alfred P Sloan. La même année parut Front parlour Ballads, CD enregistré en studio. Début 2006, il effectue une tournée au Royaume-Uni en duo acoustique, avec son compère Danny Thompson.

Sortie en 2006 du CD/DVD live 1000 Years of Popular Music. L'idée était née à la suite de la demande faite à Richard Thompson d'une liste des dix meilleures chansons du Millénaire. Si sa liste n'a pas été retenue, mais Richard a néanmoins décidé de la réaliser en concert.

Fin 2006 : sortie d'un nouveau CD Sweet Warrior

En juin 2007 : Tournée du Richard Thompson Band pour promouvoir son dernier CD.

Passage en août de la même année au festival de Cropredy (le quarantième anniversaire de Fairport Convention). Le clou du spectacle fut la réunion du groupe formule Liege and Lief sans Sandy Denny.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Avec Fairport Convention[modifier | modifier le code]

Avec Linda Thompson[modifier | modifier le code]

  • 1974 : I want to see the Bright Lights Tonight
  • 1975 : Hokey Pokey
  • 1976 : Pour Down Like Silver
  • 1978 : First Light
  • 1979 : Sunnyvista

En solo[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Henry the Human Fly
  • 1976 : (Guitar Vocal)
  • 1981 : Strict Tempo
  • 1982 : Shoot out the Lights
  • 1983 : Hand of Kindness
  • 1984 : Small Town Romance
  • 1985 : Across a Crowded Room
  • 1986 : Daring Adventures
  • 1987 : Heyday (BBC Radio Sessions 1968-1969)
  • 1988 : Amnésia
  • 1991 : Sweet Talker
  • 1991 : Rumour and Sigh
  • 1994 : Mirror Blue
  • 1996 : You? Me? Us?
  • 1997 : Industry
  • 1999 : Mock Tudor
  • 2003 : The Old Kit Bag
  • 2003 : More Guitare (1998)
  • 2003 : 1000 Years of Popular Music
  • 2004 : The Chrono Show
  • 2005 : Front Parlour Ballads
  • 2006 : RT-The Life & Music of Richard Thompson
  • 2007 : Sweet Warrior

Avec John French, Fred Frith et Henry Kaiser[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Live, Love, Larf & Loaf
  • 1990 : Invisible Means

Albums en public[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Live! (more or less)
  • 1986 : House Full (Live at Los Angeles 1970)
  • 1995 : Live at Crowley (1993)
  • 1996 : Two Letter Words (1994)
  • 1998 : Celtschmerz (Live in U.K. 1998)
  • 2002 : Semi-Detached Mock Tudor (1999)
  • 2003 : Ducknapped
  • 2004 : Faithless (1985)
  • 2005 : Live from Austin (CD&DVD)
  • 2006 : 1000 Years of Popular Music (2003, CD&DVD)
  • 2007 : Fairport Convention & Matthews Southern Confort (1970)
  • 2007 : Richard et Linda Thompson in concert, November 1975

Bande originale[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Whatching the Dark (3 CD)
  • 2000 : The Best Of (The Island Records Years)
  • 2001 : Action Packed

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Live in Providence (2003)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Le , Richard Thompson a reçu, des mains de Mark Knopfler, et en présence de ses amis de Fairport Convention, un « Prix pour l'ensemble de sa carrière (Lifetime Achievement Award) » qui lui avait été décerné dans le cadre des « Victoires du Folk (BBC Radio 2 Folk Awards) » organisées par la chaine de radio de la BBC, Radio 2[7] .

Le 31 décembre 2010, il est nommé, par la reine Elisabeth II, Officier de l'Ordre de l'Empire britannique, pour services rendus à la musique[8].

En 2011, son single "Dad's gonna kill me" est utilisé pour la serie "Sons of Anarchy" de Kurt Sutter

En 2011 en musique, son album « Dream Attic » est retenu dans la liste des finalistes, dans la catégorie « Meilleur Album de Folk Contemporain[9] » aux Grammy Awards [10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Thompson maitrise parfaitement de nombreux styles de guitare, et le sien résulte de la fusion de très nombreuses influences, mais il est particulièrement reconnu en tant qu'artiste de folk rock, un genre qu'il a contribué à créer
  2. En anglais : "100 Greatest Guitarists of all Times." Richard Thompson
  3. Les 100 plus grands guitaristes de tous les temps selon Rolling Stone
  4. Welcome to BeesWeb
  5. Le nom d'état civil de Linda Thompson est Linda Pettifer. Elle est la sœur de l'acteur Brian Pettifer (en). Elle adopta le pseudonyme Linda Peters lorsqu'elle débuta en tant que chanteuse ou choriste, et elle a parfois été créditée sous ce nom. Elle a conservé son nom d'épouse après son divorce avec Richard Thompson, au moins pour ce qui concerne ses activités dans le domaine de la musique
  6. Le groupe se compose alors de Iain Matthews (chant), Judy Dyble (chant), Richard Thompson (guitare), Simon Nicol (guitare), Ashley Hutchings (basse) et Martin Lamble (batterie)
  7. Folk award for Fairport guitarist, BBC News, 6 February 2006
  8. Les diplômes de l'ordre de l'Empire britannique sont conférés par le souverain deux fois par an, à l'occasion du nouvel an et de l'anniversaire officiel du monarque, mais les récipiendaires sont choisis par des comités qui dépendent de l'administration de l'ordre
    [PDF] (en) New Year Honours List 2011, p. 40.
    [PDF](en) The London Gazette, 30 décembre 2010, Supplément N°1, p 12
    La distinction lui est remise le 28 juin 2011 à Buckingham Palace. Richard Thompson, Esq. O.B.E. 26/06/2011
  9. Best Contemporary Folk Album
  10. Les albums en phase finale de compétition étaient :
    - God Willin' & The Creek Don't Rise de Ray LaMontagne And The Pariah Dogs.
    - Love Is Strange - En Vivo Con Tino de Jackson Browne et David Lindley.
    - The Age Of Miracles de Mary Chapin Carpenter.
    - Somedays The Song Writes You de Guy Clark.
    Ray LaMontagne remporta la compétition.