Sandy Denny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denny.

Sandy Denny

alt=Description de l'image Sandy Denny - Fairport Convention (1974).jpg.
Informations générales
Nom de naissance Alexandra Elene Maclean Denny
Naissance 16 janvier 1947
Merton, Londres
Décès 21 avril 1978 (à 31 ans)
Wimbledon (Londres)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, chanteuse, musicienne
Genre musical Folk, pop
Instruments Guitare, piano, chant
Années actives 1967-1978
Site officiel sandydenny.co.uk

Sandy Denny, née Alexandra Elene Maclean Denny (6 janvier 194721 avril 1978), était une chanteuse britannique de folk rock. Elle est apparue au milieu des années 1960 lors d'un festival de folk-rock (sa chanson Who Knows Where the Time Goes? écrite durant cette période a été reprise par de nombreux artistes) et a fait sensation. Elle connut un énorme succès en reprenant la chanson de son ex petit-ami Jackson C. Frank Milk & Honey. Avec une carrière d'à peine dix ans, Sandy a marqué son époque et reste encore une influence notable. Dotée d'une voix cristalline et puissante au service de la musique folk britannique. Elle a fait évoluer le groupe Fairport Convention qui jouait des standards de la West Coast vers des chansons traditionnelles et des compositions originales.

Elle est aussi connue pour son duo vocal avec Robert Plant sur la chanson The Battle of Evermore qui apparait sur l'album Led Zeppelin IV, et reste la seule invitée féminine sur un album de Led Zeppelin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Sandy est née à l'hôpital Nelson, Kingston Road, Merton Park, Londres. Dans son enfance elle étudie le piano classique. Sa grand-mère écossaise chante des chants traditionnels. Très jeune Sandy montre un intérêt pour le chant malgré le désaccord de ses parents. Elle va à l'école pour jeunes filles de Coombe Girls' School à Kingston. Ensuite, elle suit une formation d'infirmière à l'hôpital royal de Brompton.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

En 1965, Sandy s'inscrit à l'école des beaux-Arts de Kingston, elle participe au club folk du campus dans lequel se trouvent également John Renbourn, Jimmy Page, et Eric Clapton. Après sa première apparition publique à La Péniche de Kingston-sur-Tamise elle commence à donner des concerts le soir dans le circuit, avec un répertoire influencé par les américains, qui inclut des chansons de Tom Paxton. Elle travaille dans le quartier de Earls Court à Londres au club Le Troubadour.

Les plus anciens enregistrements de Sandy ont été réunis dans un album sous le titre It's Sandy.

En 1967 un membre de Strawbs la remarque et l'invite immédiatement à se joindre au groupe, un seul album date de cette période, il comprend la première version de Who Knows Where the Time Goes. Pendant cette période elle développe son approche avec la musique folk britannique.

Fairport Convention, Fotheringay et carrière solo[modifier | modifier le code]

Après le départ de Judy Dyble de Fairport Convention, Sandy auditionne 1968, elle est retenue. Simon Nicol dit « c'était réellement un pur sang… elle ressemblait à un verre propre au milieu de vaisselle sale ». Elle enregistre trois albums avec Fairport dont le prestigieux Liege & Lief, sa fonction est d'explorer la musique traditionnelle britannique. Sandy quitte Fairport Convention en 1969, après une brève tournée. Les autres membres de Fairport veulent explorer le folk-rock mais Sandy veut écrire ses propres chansons. Elle forme son propre groupe appelé Fotheringay, celui-ci inclut son petit ami l'australien Trevor Lucas, mais il est dissout après un seul album où figurent des invités de Fairport.

Sandy a ensuite une carrière solo; elle enregistre de nombreux albums et épouse Trevor. En 1973 elle retourne avec Fairport pour un seul album Rising for the Moon qui inclut plusieurs de ses compositions.

Son charisme et sa voix extraordinaire d'alto n'ont jamais été mis en doute. Pourtant la tournée de Fairport Convention en 1974 montre que la boisson et les fumeries détériorent sa voix. Ceci peut peut-être expliquer que sur ses deux derniers albums solo (Like an Old Fashioned Waltz et Rendezvous) elle fait appel à des arrangements à cordes, ce qui est très mal reçu par les critiques. Sandy commence à douter sur sa carrière et reporte son attention sur sa famille. L'abus de substance nocives devient problématique et son comportement inquiète la plupart de ses musiciens, notamment Trevor.

Décès[modifier | modifier le code]

Tombe de Sandy Denny à Putney Vale.

En mars 1978 en vacances avec ses parents en Cornouailles, Sandy chute dans un escalier ; un mois plus tard elle s'évanouit à la maison d'un ami et succombe quatre jours plus tard à l'hôpital Atkinson Morley. Sa mort, consécutive à une hémorragie cérébrale, a quelquefois été imputée à l'absorption de substances nocives au cours de sa carrière, mais Jill Broun, un ami intime, l’attribue à un cancer du cerveau. Ceci expliquerait ses maux de têtes et ses évanouissements dans les mois précédents. Elle est enterrée au cimetière Putney Vale.

Au moment de sa mort elle vivait séparée de Trevor Lucas et de leur fille Georgia, tous deux partis vivre en Australie. Lui mourra d'une attaque cardiaque en 1989.

La renommée posthume de Sandy ne cesse de s'accroître : nombre de ses chansons sont reprises par de nombreux artistes. Elle est considérée comme une pionnière du folk rock britannique et un de ses acteurs les plus importants. On dit que sa facilité naturelle à chanter et le son de sa voix servent encore aujourd'hui de guide à de nombreuses chanteuses de folk.

Sandy a laissé une fille nommée Georgia Rose Lucas, qui habite en Australie. Elle n'a jamais parlé de sa mère ni en public, ni dans les forums; elle lui a organisé quelques hommages musicaux avec des musiciens qui l'avaient côtoyée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]