Résolution 376 du Conseil de sécurité des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conseil de sécurité des Nations unies
Résolution 376

alt=Description de l'image Flag of the Comoros.svg.
Caractéristiques
Date 17 octobre 1975
Séance no  1848
Vote Pour : 14
Abs. : 0
Contre : 0
Sujet Admission de la Papouasie-Nouvelle-Guinée
Résultat Adoptée

Membres permanents

Conseil de sécurité 1975
Drapeau de la République populaire de Chine CHN · Drapeau de la France FRA · Drapeau du Royaume-Uni UK · Drapeau des États-Unis USA · Drapeau de l'URSS USSR

La Résolution 376 est une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU votée le 17 octobre 1975 concernant les Comores et qui recommande à l'Assemblée générale des Nations unies d'admettre ce pays comme nouveau membre.

La France n'a pas participé au vote.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

En 1946, sous tutelle française, les Comores redeviennent une colonie autonome, sous le statut de Territoire d'outre-mer (TOM), après avoir été rattachées à Madagascar en 1912.

Après les indépendances des pays africains durant les années 1960, un certain nombre d'intellectuels, comoriens pour la plupart et vivant à Marseille[Qui ?], largement influencés par les idées zanzibarites, commencèrent à réclamer l'indépendance.

Un référendum, organisé dans tout l'archipel le 22 décembre 1974, approuve l'indépendance avec près de 95 % du total des voix. Cependant, sur l'île de Mayotte (7,7 % des votants), les partisans du maintien de la souveraineté française obtiennent les deux tiers des suffrages[1]. Le gouvernement français, dirigé par Jacques Chirac, décide alors de dissocier le sort de cette île de celui des autres, qui deviennent indépendantes le 6 juillet 1975.

Selon le point de vue comorien, Jacques Chirac, Premier ministre, aurait pris cette décision en contradiction avec les positions antérieures de Valéry Giscard d'Estaing. L'Anjouanais Ahmed Abdallah déclare l'indépendance de la République fédérale islamique des Comores le 6 juillet 1975.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats dans Caminade [2010], p. 54.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caminade (Pierre), Comores-Mayotte : une histoire néocoloniale, Marseille, Agone, 2003, 2010, 219 p.

Textes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :