Python de Seba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Séba.

Python sebae

Description de cette image, également commentée ci-après

Python de Seba

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Pythonidae
Genre Python

Nom binominal

Python sebae
(Gmelin, 1789)

Synonymes

  • Coluber sebae Gmelin in Linnaeus, 1789
  • Coluber speciosus Bonnaterre, 1789
  • Python houttuyni Daudin, 1803
  • Python liberiensis Hallowell, 1845

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

Le Python de Seba (Python sebae) est une espèce de serpents de la famille des Pythonidae[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Python de Seba (Python sebae) est un des pythons les plus longs, c'est aussi le plus grand serpent africain. Sa taille varie, en général, de 3 à 5 m mais il peut mesurer jusqu'à 6 m de long. Ce serpent peut dépasser les 100 kg.

Ce serpent constricteur peut vivre jusqu'à 30 ans (captivité) mais son espérance de vie dans la nature est en moyenne rarement supérieure à 15 ans. Il se rencontre en Afrique tropicale (Bénin) et centrale jusqu'au sud du Sahara. Ses milieux naturels sont les plaines, les zones boisées, les forêts ombrophiles, ou encore les marécages, les savanes, les escarpements rocheux... Son corps est massif et a une teinte de base brune, qui peut varier du brun noir au brun rouge sur le dos. Des tâches brun sombre forment un motif en échelle le long de son corps.

En Afrique, il peut être chassé pour sa chair, qui est bonne à la consommation, ou pour sa peau avec laquelle des vêtements peuvent être créés, comme des ponchos par exemple.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce serpent est un très bon mangeur. Comme la plupart des Pythonidae, il possède des fossettes thermosensibles sur le côté de la tête, qui lui permettent de détecter les proies à sang chaud.

À taille adulte, il se nourrit de rongeurs, volailles et de mammifères de grandes tailles, comme l'antilope. Il peut parfois se nourrir d'autres reptiles également.

Ce serpent peut rester pendant plus d'un an sans se nourrir.[réf. nécessaire]

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'accouplement des Pythons de Seba se fait à partir de février.

Après une période d'hibernation, la femelle peut pondre jusqu'à 30 à 50 œufs, exceptionnellement 100, qui mesurent environ 16 cm de long sur 9 cm : le python de Seba est donc ovipare. La femelle couve ses œufs pendant 3 mois aux environs de 30 °C, au terme desquels ils donnent naissance à des jeunes mesurant de 60 à 70 cm de long.

L'espèce s'est déjà souvent reproduite en captivité.

Rythme annuel[modifier | modifier le code]

Ce python hiberne de 2 à 4 mois à une température allant de 5 à 15 °C : la température diminue, donc l'activité de l'animal se réduit peu à peu. Lorsque la température passe en dessous de la température moyenne préférée, l'animal entre en hibernation.

Chez les espèces issues de régions tempérées, la période d'hibernation est absolument indispensable à la reproduction de l'animal. Donc ces conditions climatiques hivernales doivent être reproduites en captivité si l'on espère une reproduction.

Une période de jeûne est nécessaire avant l'hibernation afin de s'assurer que l'animal a entièrement vidé son tube digestif.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Afrique. Elle se trouve au Sénégal, en Gambie, en Mauritanie, en Guinée-Bissau, en Guinée, au Sierra Leone, au Liberia, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Burkina Faso, au Nigeria, au Cameroun, en République centrafricaine, au Mali, au Niger, au Tchad, au Soudan, en Éthiopie, en Érythrée, en Ouganda, en République démocratique du Congo, en République du Congo, au Gabon, au Rwanda, au Burundi, en Tanzanie, en Angola, en Somalie et au Zimbabwe[1].

Protection[modifier | modifier le code]

Dans la Convention de Washington, le Python de Seba appartient à l'annexe 2. Dans la réglementation européenne, il appartient à l'annexe B. Il a été classé dans les espèces dangereuses au sens de l’arrêté du 21 novembre 1997 (France), il nécessite la possession du Certificat de Capacité et de l'Autorisation d'Ouverture d'Etablissement pour toute maintenance.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Python sebae natalensis a été élevée au rang d'espèce.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur d'Albertus Seba[1][2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Gmelin, 1789 : Caroli a Linné Systema naturae. 13. ed., Tom 1 Pars 3. G. E. Beer, Lipsiae, p. 1033-1516.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296