Pietro Bembo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bembo.
Pietro Bembo
Image illustrative de l'article Pietro Bembo
Le cardinal Bembo peint par Le Titien.
Biographie
Naissance à
Venise
Décès
à Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1539 par le
pape Paul III
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Ciriaco alla Terme
Cardinal-prêtre de S. Crisogono
Cardinal-prêtre de S. Clemente
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Administrateur de Gubbio
Administrateur de Bergame
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pietro Bembo, né le à Venise, mort le à Rome, est un cardinal, écrivain, fils d'une famille patricienne de Venise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se distingua dès sa jeunesse par son esprit, et fit ses études dans les grandes cours d'Italie : à Florence, à Ferrare et à Urbino. Élève de Lascaris, il se tourne vers le clergé. Il jouit de la faveur des princes de Ferrare et d'Urbino, ainsi que de celle du pape Léon X et de ses successeurs.

Il accompagne Jules de Médicis, le futur pape Clément VII, à Rome et devient secrétaire pour les lettres latines de Léon X, lequel lui accorda de riches bénéfices. À la mort du pape, il se retira à Venise, où il devint conservateur de la bibliothèque de Saint-Marc. Paul III le nomma cardinal en 1539, puis cardinal-prêtre au titre de San Crisogono en 1542. Bembo n'est pas moins célèbre par sa galanterie que par son esprit ; avant d'être ordonné il avait eu plusieurs enfants d'une femme nommée Morosina, qu'il a célébrée dans ses vers.

Bembo intervient en 1550 et 1553 comme personnage dans le recueil Les Nuits facétieuses de Straparole ; puis négativement dans les romans d'aventures anticléricaux de Michel Zévaco, inspirés par Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas : Le Pont des Soupirs, Les Amants de Venise.

Publications[modifier | modifier le code]

De Ætna est publié en latin à Venise par Alde Manuce en février 1495. Le prose della Volgar Lingua est publié en 1525.

Ses Œuvres ont été publiées à Bâle, 1567, 3 volumes in-8, et plus complètement à Venise en 1729, 4 volumes in-folio. Elles comprennent :

  • des poésies diverses en italien et en latin (sonnets, canzone, etc.) dans lesquelles il a imité Pétrarque ;
  • des dialogues sur l'amour (Gli Asolani), écrits au château d'Azola, imprimés en France par Jean Martin ;
  • une Histoire de Venise, en latin, et un grand nombre de lettres.

Dans ses écrits latins, Bembo s'est surtout attaché à reproduire le style de Cicéron.

Les Asolani ont été traduits en français par Jean Martin, Paris, 1545.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes[modifier | modifier le code]