Sinécure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une sinécure est, à l'origine (au Moyen Âge), un bénéfice ecclésiastique (beneficium sine cura) accordé à un clerc pour lui permettre d'effectuer un travail de recherche sans avoir à assurer de services religieux[1] ou, comme on dit, sans avoir charge d'âmes.

Ultérieurement, l'expression désigna un emploi, une charge, souvent attribuée par accointances, qui n'implique aucun travail effectif[1].

Ce mot est couramment utilisé dans l'expression française « Ce n'est pas une sinécure », pour qualifier une lourde charge de travail, souvent désagréable, se réalisant avec beaucoup d'efforts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sinécure, sur le site cnrtl.fr, consulté le 22 septembre 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :