Personnages secondaires du Pays de l'Eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article liste les personnages secondaires du Pays de l'Eau, pays de fiction du manga et de l'anime Naruto.

Mizukage[modifier | modifier le code]

Chapeau du Mizukage

C'est le chef du village caché de Kiri. Tobi se faisant passer pour Madara n'a jamais porté le titre de Mizukage officiellement, mais Kisame Hoshigaki le nomme tout de même ainsi car grâce à son Sharingan, il contrôlait totalement le quatrième Mizukage et était le véritable dirigeant de Kiri[1],[2].

Premier Mizukage[modifier | modifier le code]

Le premier Mizukage (初代・水影, Shodai Mizukage?) est le père fondateur du village de Kiri. C'est un homme âgé avec de longs cheveux et une longue barbe. Il a des dents pointues et une cicatrice lui barrant toute la partie gauche du visage du haut du front au bas de la joue, lui ayant manifestement coûté son œil gauche[3]. Son garde du corps est un homme aux cheveux longs et noirs.

Second Mizukage[modifier | modifier le code]

Le second Mizukage (二代目・水影, Nidaime Mizukage?) est un homme blond avec une barbiche courte. Il n’a pas de sourcils et considère que ce trait physique donne du charisme[4]. Il porte un grand manteau à rayures verticales avec un col relevé.

Lui et le second Tsuchikage se sont entretués lors d'une guerre précédente.

Son invocation est une palourde géante[5] qui utilise le genjutsu pour créer des mirages. Son élèment de chakra est le Yin[6].

Il utilise les techniques de balles d’eau du clan Hôzuki[7]. Lors de son combat contre Gaara, il contre la défense ultime de celui-ci avec de l’huile qui s’infiltre dans le sable.

Il est invoqué par la technique de la « Réincarnation des âmes » de Kabuto lors de la 4e grande guerre ninja, durant laquelle, il est scellé par Gaara (sa palourde ayant été détruite par Oonoki).

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Technique d’invocation (口寄せの術, Kuchiyose no Jutsu?)
    Le Mizukage invoque une palourde géante qui crée un mirage empêchant de trouver la palourde et le Mizukage même pour un ninja senseur.
  • Technique ninja des explosions infinies (無限爆破忍術, Mugen bakuha ninjutsu?)
    Le Mizukage crée un clone d’eau recouvert d'huile qui se déplace très rapidement.
    La couche d’huile chauffe à chaque mouvement et fait s’évaporer l’eau à l’intérieur, ce qui le fait grossir de plus en plus. Au bout d’un moment, le clone explose violemment en projetant un nuage de vapeur d’eau, qui se condense à nouveau pour reformer le clone original.
    Le point faible de la technique est que le corps original de l’utilisateur est affaibli et doit être protégé une fois la technique lancée.

Profil[modifier | modifier le code]

Troisième Mizukage[modifier | modifier le code]

Le troisième Mizukage (三代目・水影, Sandaime Mizukage?) n'a encore jamais été mentionné dans le manga.

Quatrième Mizukage[modifier | modifier le code]

Le quatrième Mizukage (四代目・水影, Yondaime Mizukage?), Yagura, était un homme assez jeune avec une longue cicatrice partant sous l'œil gauche et se prolongeant sur sa joue. Il a fait régner un régime de terreur sur Kiri. C'est lui qui a imposé toutes les mesures ayant eu pour résultat de faire connaître son village comme « le village de la brume ensanglantée » (la seule de ces mesures connue étant les combats à mort entre élèves de l'académie).

C'est contre lui qu'il y a eu une tentative de coup d'État de la part des 7 épéistes de la brume (appelés aussi 7 ninja renégats de Kiri), tentative qui a échoué et forcé ces ninjas à devenir des nuke-nin (ninjas déserteurs) et à quitter le village. Certains de ceux-ci, ou leurs élèves, semblent avoir été réintégrés au village à la fin du régime de ce mizukage.

Il est connu pour être un des rares ninjas ayant eu les capacités pour avoir peut-être pu contrôler les bijū ; il était par d'ailleurs le dernier jinchūriki de Sanbi, et est donc probablement mort des suites de l'extraction de son bijū (dans des circonstances encore inconnues).

Sa remplaçante et d'autres membres de Kiri se sont aperçus qu'il était manipulé, et probablement par Akatsuki. De fait, Yagura était contrôlé par le Sharingan d’Obito Uchiwa[2].

Durant la 4e grande guerre ninja, il est invoqué par la « Réincarnation des âmes » de Kabuto, comme le reste des jinchūriki.

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Suiton - Miroir d'eau (水遁・水鏡の術, Suiton - Mizukagami no Jutsu?)
    Yagura crée un miroir d’eau qui oppose à une attaque arrivant l’attaque similaire, venant de clones des opposants.
  • Poing de corail (サンゴ拳, Sangoken?)
    Sous sa forme de demi-démon, Yagura donne un coup de poing qui met du corail a l’endroit qu'il touche, immobilisant son adversaire.

Cinquième Mizukage[modifier | modifier le code]

Meï Terumi (照美メイ, Terumi Mei?) est le 5e Mizukage (五代目・水影, Godaime Mizukage?) du village de Kiri[8]. C'est une femme auburn aux yeux verts d'une trentaine d'années aux cheveux longs. Elle a un fort caractère et n'hésite pas à menacer ses propres hommes lorsqu'elle croit entendre parler de mariage, d'engagement ou de relations amoureuses. Cependant, elle ne semble pas indifférente au charme de Sasuke Uchiwa[9], allant jusqu'à éprouver de la douleur à l'idée de l'éliminer[10]. Alors qu'elle le domine au combat, elle est interrompue par Zetsu. Durant la quatrième grande guerre ninja elle s'occupe de mettre en place le plan de protection des seigneurs des pays féodaux.

Elle possède trois affinités élémentaires (eau, feu et terre), et deux natures élémentaires avancées : le Yōton (溶遁, L'art de dissoudre?)[9], et le Futton (沸遁, L'art d'utiliser la vapeur?).

Note : en japonais, son nom (照美) signifie « beauté éclatante ».

Techniques[modifier | modifier le code]

Certaines de ses techniques sont basés sur l'acidité. Elle possède deux Godai Seishitsu Henka avancés et maîtrise trois affinités : le suiton (eau), le katon (feu) et le doton (terre).

  • Yôton - Technique de la dissolution monstrueuse (溶遁・溶怪の術, Yõton - Yōkai no Jutsu?)
    Meï crache un magma à fort pouvoir de dissolution…
  • Futton - Technique du brouillard ingénieux (沸遁・巧霧の術, Futton - Komu no Jutsu?)
    Meï crache de la vapeur acide à fort pouvoir de dissolution. En milieu clos, elle peut varier le taux d'acidité avec son chakra.
  • Ninpô - Camouflage dans la brume (水遁・霧隠れの術, Suiton - Kiri Gakure no jutsu?)[11] — rang D
    Technique créant une brume épaisse. Des dōjutsu comme le Byakugan ou le Sharingan y sont inefficaces, car plus aucun mouvement ne peut y être discerné.
  • Suiton - technique du dragon aqueux (水遁・水龍弾の術, Suiton - Suiryūdan no jutsu?) — rang B
    Puissante technique Suiton qui envoie un dragon géant formé d'eau sur l'adversaire.
Anime et jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Frères Onikyôdai[modifier | modifier le code]

Gôzu[modifier | modifier le code]

Gôzu (業頭, Gōzu?) est l'un des frères démons (Onikyōdai) avec Meizu. Camouflés dans une flaque d'eau, ils tentent d'attaquer Tazuna qui est escorté par l'équipe de Kakashi Hatake.

Profil[modifier | modifier le code]

  • Âge : 25 ans
  • Anniversaire : 6 juin
  • Groupe sanguin : B
  • Taille : 178 cm
  • Poids : 73,3 kg

Meizu[modifier | modifier le code]

Meizu est l'un des frères démons (Onikyōdai) avec Gôzu.

Profil[modifier | modifier le code]

  • Âge : 25 ans
  • Taille : 178 cm
  • Poids : 73,6 kg
  • Groupe sanguin : B
  • Anniversaire : 21 août

Haku[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Haku (Naruto).

Haku (?) est un jeune garçon de 15 ans possédant un pouvoir héréditaire appelé Hyōton qui lui permet de maîtriser la glace.

Il est le bras droit de Zabuza Momochi, un ninja déserteur du village de Kiri, et l'un des premiers adversaires de Naruto.

Les sept épéistes légendaires[modifier | modifier le code]

Les sept épéistes légendaires de Kiri (霧の忍刀七人衆, Kiri no Shinobigatana Shichinin Shū?) sont sept ninjas d'élite du Pays de l'Eau, porteurs d'épées légendaires. Avant le cinquième mizukage, ils tentèrent autrefois un coup d'État pour renverser le mizukage en place, mais ils furent contrés et tués ou forcés à devenir des déserteurs recherchés.

Il ne reste actuellement qu’un seul des sept épéistes à Kiri et une seule des épées originales : Chôjûrô et Hiramekarei ; il sert de garde du corps à la Mizukage en place[12].

Autrefois, les épées et la manière de combattre avec étaient transmises de maître à élève ; avant que les épéistes ne soient dispersés, il y avait donc toujours sept épéistes. Chacun maîtrisant une des sept épées légendaires (à l’exception de Mangetsu Hôzuki, le seul a les avoir toutes maîtrisées)[12].

  • Samehada (鮫肌, litt. « Peau de requin »?)
    Grande épée vivante formée d’une multitude de dents de requin, elle ne coupe pas, mais déchiquette ; elle est capable d’absorber le chakra et de le transférer à son épéiste ; elle n’obéit qu’à celui qu’elle a choisi comme maître (si une autre personne la saisit, des dents acérées sortent du manche). Il est possible de fusionner avec elle pour donner un être d’une puissance comparable à celle d’un bijū. Elle peut également suivre des pistes de chakra puissantes, tels les démons à queues.
    Possesseur(s): Fuguki Suikazan, Kisame Hoshigaki, Killer Bee
  • Le hachoir de Kiri (首斬り包丁, Kubikiri Hōchō / litt. « Couteau décapitant »?)
    Grande épée de la forme d’un hachoir. Elle est auto-régénérante : si elle est abimée, elle se reconstitue en utilisant le fer présent dans le sang des adversaires qu’elle blesse ou tue[12].
    Possesseur(s): Zabuza Momochi, Suigetsu Hôzuki, Kakashi Hatake
  • Hiramekarei (ヒラメカレイ?)
    Double épée de la forme d'un poisson plat, dont les gardes sont reliées entre elles. Elle peut éjecter du chakra et le propulser violemment sur l’adversaire…
    Hiramekarei peut se lire comme « Sole-Limande » (平目鰈, Hirame Karei?).
    Possesseur(s): Mangetsu Hôzuki, Chôjûrô
  • Kiba (, litt. « Les crocs »?)
    Epées jumelles, chacune équipée de deux crocs sur sa partie distale, enveloppées d'éclair et plus affûtées que n'importe quelle autre épée.
    Possesseur(s): Ameyuri Ringo, Raïga Kurosuki
  • Kabutowari (兜割, litt. « Le fendeur de heaumes »?)
    Une lame courte épaisse d'une part en forme de hache et un maillet d'autre part qui en tapant sur le plat arrière de la première partie lui donne la force nécessaire pour briser ce sur quoi elle appuie.
    Possesseur(s): Jinin Akebino
  • Nuibari (縫い針, litt. « L’aiguille à coudre?)
    Une lame toute en longueur et sans aspérités qui peut traverser entièrement les chairs, munie après sa garde d'une longue corde fine qui suit la lame et permet à celui qui la manie de retenir de multiples cibles, comme s'il « cousait » des pièces de tissu ensemble.
    Possesseur(s): Kushimaru Kuriarare
  • Homatsu (飛沫, litt. « Éclaboussure »?)
    Une épée en forme de grand rouleau de parchemin, lui-même tapissé de petits parchemins explosifs à l'intérieur, permettant d'allier la technique d’épéiste aux explosions.
    Possesseur(s): Jinpachi Munashi

Lors de la 4e grande guerre ninja, les sept épéistes de la génération précédente sont invoqués par Kabuto Yakushi pour combattre l’unité de Kakashi Hatake. De plus, Kabuto a réussi à récupérer toutes les épées hormis Samehada et Hiramekarei.

Dernière génération complète[modifier | modifier le code]

Génération connue pour être la plus puissante de l’histoire des sept épéistes de Kiri[12].

Zabuza Momochi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Zabuza Momochi.

Zabuza Momochi (桃地再不斬, Momochi Zabuza?) est un ninja déserteur du pays de l'Eau, engagé par Gatô ; il est un des premiers adversaires de Naruto et de l'équipe 7. Il était surnommé « le démon de Kiri »[12].

Mangetsu Hôzuki[modifier | modifier le code]

Mangetsu Hôzuki (鬼灯満月, Hōzuki Mangetsu?) est le frère aîné de Suigetsu Hôzuki ; seul épéiste à avoir pu maîtriser les sept épées légendaires, il était surnommé « le second démon de Kiri ». En effet, selon son frère, il est l’héritier de Zabuza. Il a comme son frère la capacité de se liquéfier.

Kushimaru Kuriarare[modifier | modifier le code]

Kushimaru Kuriarare (栗霰串丸, Kuriarare Kushimaru?) est un ninja grand très fin, portant le masque de chasseur de déserteurs (oinin) de Kiri. Il utilise l’épée Nuibari qui coud ses adversaires.

Ameyuri Ringo[modifier | modifier le code]

Ameyuri Ringo (林檎雨由利, Ringo Ameyuri?), la seule femme des Sept épéistes légendaires utilise les épées "Kiba" (les crocs), deux épées très affutées. Comme les autres épéistes, elle a les dents en pointes.

Jinpachi Munashi[modifier | modifier le code]

Jinpachi Munashi (無梨甚八, Munashi Jinpachi?) manipule l’épée légendaire Homatsu, « Le gicleur explosif », qui combine techniques d’épéiste et explosions.

Jinin Akebino[modifier | modifier le code]

Jinin Akebino (通草野餌人, Akebino Jinin?) manipule l’épée légendaire Kabutowari, « Le fendeur de heaumes » constituée d’un maillet et d’une lame en forme de hache, pouvant briser toutes les défenses.

Fuguki Suikazan[modifier | modifier le code]

Fuguki Suikazan (西瓜山河豚鬼, Suikazan Fuguki?) est le sensei de Kisame Hoshigaki et l’ancien possesseur de Samehada. Il a été assassiné par son élève sur ordre du 4e Mizukage, Yagura, manipulé par Obito Uchiwa. Lors de la 4e grande guerre ninja, il est coupé en deux par Kakashi, puis scellé par Saï.

Techniques[modifier | modifier le code]
  • Les mille aiguilles capillaires ? (毛針千本 ?, Kebari Senbon ??)
    Fuguki rend ses cheveux aussi durs que des aiguilles et les projette sur l'adversaire.

Autres épéistes[modifier | modifier le code]

Kisame Hoshigaki[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kisame Hoshigaki.

Kisame Hoshigaki (干柿鬼鮫, Hoshigaki Kisame?) est un ninja déserteur du village de Kiri, et membre de l'organisation Akatsuki, où il a fait équipe avec Itachi Uchiwa.

Suigetsu Hôzuki[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Suigetsu Hôzuki.

Suigetsu Hôzuki (鬼灯水月, Hōzuki Suigetsu?) a été l'élève de Zabuza. Capturé par Orochimaru en tant que sujet d'études, il est libéré par Sasuke pour être intégré à son équipe et récupère l'épée la « trancheuse de tête » sur la tombe de son ancien maître. Son but est de récupérer toutes les épées légendaires, de reconstituer les sept épéistes de Kiri et de devenir leur leader[12].

Chôjûrô[modifier | modifier le code]

Chôjûrô (長十郎, Chōjūrō?) est un jeune garçon à lunettes qui doute beaucoup de ses capacités. Il possède la dentition d'un requin, trait commun aux Sept épéistes. C'est le plus jeune épéiste vu à ce jour. Son épée (qui est en fait une double épée de la forme d'un poisson plat, dont les gardes sont reliées entre elles…) se nomme Hiramekarei, qui veut dire littéralement « Sole et Limande » (平目鰈, Hirame Karei?). Il est sensible aux charmes de la Godaime Mizukage mais est, également, doté d'une très grande timidité[13].

Techniques[modifier | modifier le code]
  • Hiramekareï, Libération (ヒラメカレイ解放, Hiramekarei Kaihō?)
    Chôjûrô libère toute la puissance de son épée ; il envoie une quantité de chakra plutôt importante dans la lame (les bandages tombent), qu'il utilise pour attaquer l'adversaire. En effet, il peut éjecter le chakra qui garde la forme de l'épée (cette dernière est après en feu, et semble entourée d'un halo de flammes tant qu'elle n'est pas entourée de ses bandages[14])…

Raïga Kurosuki[modifier | modifier le code]

Raïga Kurosuki (黒鋤雷牙, Kurosuki Raiga?) est un déserteur du village de Kiri, au même titre que Zabuza Momochi et Kisame Hoshigaki. Il manie l'une des sept épées légendaire de Kiri, Kiba, ce qui fait certainement de lui le prédécesseur de Ameyuri Ringo (il est vu en compagnie des autres épéistes dans un flash-back de Gaï Maito se souvenant les avoir rencontrés dans sa jeunesse[15]). Raïga utilise des techniques raiton à l'aide de ses deux épées, Kiba (littéralement « les crocs »). La plupart de ce qui est connu sur Raïga est narré lors d’un arc hors-série de l’anime.

Alors qu’il est ANBU à Kiri, Raïga récupère lors d’un raid un enfant nommé Ranmaru ; ce dernier est doté d’un Dōjutsu (technique d’œil) particulier et ne peut pas marcher à cause d’un handicap ; Raïga lui fait découvrir le monde extérieur, tout en l’utilisant, liant une relation semblable à celle de Zabuza Momochi et Haku.

Raïga devient le chef de la famille Kurosuki qui s'est installée dans un village de minerai, et organise souvent pour le plaisir des funérailles et des obsèques en punissant les villageois qui lui désobéissent en les enterrant vivants, considérant qu’un enterrement est un moment joyeux où l’on ne se souvient que des bonnes choses à propos du défunt, et va jusqu’à pleurer abondamment avec sincérité durant ces événements.

Après un combat face à Naruto, Neji, Tenten et Rock Lee, Raïga est recouvert par un éboulement et laissé pour mort. Ranmaru le réanime, et il affronte de nouveau l'équipe de Neji, mais lorsque Ranmaru tente de l’arrêter, Raïga pense que le jeune garçon l’a trahi, et se suicide en se foudroyant, lorsque Naruto le fait tomber d'une falaise.

Profil[modifier | modifier le code]
Techniques[modifier | modifier le code]
  • Raigeki no Yoroï (Armure de foudre)
    Raïga utilise ses épées pour invoquer la foudre autour de lui et former une armure de foudre qui le protège et électrocute les adversaires qui le frappent au corps à corps.
  • Rairyû no Tatsumaki (Tornade du dragon de foudre)
    Raïga invoque des éclairs, avec ses épées, qui tournoient autour de lui et forment une tornade. Celle-ci grandit puis se transforme en dragon de foudre qui part sur l'ennemi pour l'électrocuter.
  • Kirigakure no jutsu (Camouflage dans la brume)
    Crée une brume qui le rend invisible à l’œil nu.
  • Ikazuchi no Kiba (Les crocs de la foudre)
    Remplit ses lames ressemblant à des matraques inversées et les tend vers le ciel. Ensuite des éclairs frappent l’ennemi.
  • Hi no Hagane (Ailes du soleil)
    Raïga envoie de l’électricité en courant sur une montagne qui détruit le sol en hauteur ce qui crée un éboulement.
  • Raisô Ikazuchi Wo Utte (Frappe de la foudre)
    Raïga plante ses armes dans le sol qui crée des éclairs le long du sol qui se dirigent vers l’ennemi.
  • Raikyû (Boule de foudre)
    Raïga peut concentrer du chakra dans ses lames et le lancer sous la forme d’une boule de foudre.

Autres[modifier | modifier le code]

Dans un flash-back de Gaï Maito se souvenant avoir rencontré les épéistes de Kiri dans sa jeunesse[16], plusieurs autres épéistes apparaissent, dont notamment les précédents porteurs de Hiramekarei (certainement le prédécesseur de Chôjûrô) et du hachoir de Kiri (certainement le prédécesseur de Zabuza Momochi).

Chûkichi[modifier | modifier le code]

Chûkichi est un ninja portant des lunettes et portant son bandeau protecteur en bandana. Il est invoqué par Kabuto avec la technique de la « Réincarnation des âmes » en raison de ses capacités de ninja senseur, afin de faire partie d’une équipe « embuscade et distraction » avec Sasori, Deidara et Shin, le frère adoptif de Saï, mais vu qu’il déteste Akatsuki et refuse de combattre pour eux, Kabuto doit lui enlever toute personnalité. Il n’est ni scellé, ni vaincu par les ninjas de l'Alliance Shinobi, mais disparaît lorsqu’Itachi annule la Réincarnation des âmes en prenant le contrôle de Kabuto.

Note : on peut remarquer, dans le film Naruto Shippuden : La Flamme de la volonté un personnage enlevé par Hiruko ressemblant trait pour trait à Chûkichi ; cependant, les attributs génétiques volés par ce protagoniste n’ont manifestement rien à voir avec les techniques de Chûkichi.

Ao[modifier | modifier le code]

Ao (, Ao?) est le second garde du corps du mizukage pour le « Conseil des cinq kage ». Il est coiffé de la même manière que Kisame Hoshigaki et passe son temps à houspiller son compagnon Chôjûrô quand celui-ci bafouille, ou fait preuve d'une trop grande timidité ou d'une résistance trop faible. Il est utilisé comme ressort comique de répétition : lorsqu'il parle, il utilise souvent maladroitement des mots proches phonétiquement (en japonais) de ceux du champ lexical du mariage, de l'engagement et des relations amoureuses, ce qui a le don d'énerver sa mizukage encore célibataire qui comprend de travers et menace de le tuer s'il ne se tait pas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ao rentre en action lorsqu’il dévoile son « Byakugan » pour démasquer Danzô (à cette occasion, A le traite d’« enfoiré », son village ayant longtemps convoité cet œil). Lorsque Danzô et ses gardes du corps s’enfuient, Ao les poursuit et se fait piéger par , qui tente de récupérer son œil sur l’ordre de Danzô. Mais le Byakugan d’Ao bénéficie d’une protection que seuls les oinin de Kiri peuvent désactiver, et Ao peut être délivré de l’emprise de Fû par la Mizukage.

Par la suite, Ao participe à la 4e grande guerre ninja dans l’unité s’occupant de la communication, avec notamment Inoichi Yamanaka. Il est tué au cours de la guerre par une attaque offensive à grande distance de Jûbi, contrôlé par Madara Uchiwa et Obito Uchiwa[17].

Capacités[modifier | modifier le code]

Il possède, des suites d'un combat contre un Hyûga, le byakugan sous le cache de son œil droit, ce qui énerve fortement le Raïkage qui a tenté plusieurs fois de récupérer ce dôjutsu. Il a également autrefois combattu Shisui Uchiwa, dont il a apparemment gardé un souvenir cuisant puisqu'il dit qu'il n'oubliera jamais le ressenti de son chakra[18]. Pour protéger ce byakugan, il porte des boucles d'oreilles qui sont en fait des sceaux protecteurs[19]. Quand quelqu'un tente d'arracher l'œil d'Ao, ces boucles d'oreilles le couvrent et le protègent. Seuls les chasseurs de déserteurs (追い忍, Oinin?) de Kiri sont capables de désactiver cette protection.

Il est également un ninja « sensoriel », capable de ressentir le chakra et les « recherches » des autres ninjas « sensoriels » (comme Karin)[20].

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Byakugan (白眼, litt. Œil Blanc?)
    C'est le dōjutsu héréditaire du Clan Hyûga, qu’Ao a récupéré suite à un combat contre un membre de ce clan. Il lui permet de voir les cavités de chakra de son adversaire. Lorsque Ao l'active, son œil change d'apparence : il se veine de noir et les veines du visage autour de son œil deviennent également apparentes.

Ranmaru[modifier | modifier le code]

Ranmaru est un jeune garçon apparaissant dans un arc hors-série (filler) de l’anime. doté de pouvoirs héréditaires : une technique d'œil (dōjutsu) qui lui donne un œil rouge, appelé par certains Akagan (赤眼, litt. « Œil rouge »?) mais n'ayant pas de nom officiel. Il lui permet de voir les flux de chakra des personnes et de créer des clones de chakra qu'il fait apparaître et disparaître où il le désire, mais également de voir presque a 360 degrés à de longues distances et à travers les objets, comme le byakugan. Ranmaru est extrêmement faible physiquement et ne peut pas se déplacer de lui-même. Il sera recueilli par Raïga qui lui fera voir le monde extérieur en le transportant sur son dos. Grâce à sa capacité, Ranmaru aide Raïga a combattre ses ennemis. Ranmaru peut ressusciter les morts, il ressuscite ainsi Raïga après sa première mort.

Arc « Rokubi »[modifier | modifier le code]

Utakata[modifier | modifier le code]

Utakata (ウタカタ?) est l'hôte du démon Rokubi. Son apparence et quelques détails sur ses techniques sont connues du manga et des Artbook, mais son histoire est développée dans l'arc hors-série (filler) de l’anime « Rokubi ». Il a déserté le village de Kiri (sa tête est mise à prix à 50 millions de ryôs).

Histoire[modifier | modifier le code]

Utakata a fui son village après avoir tué son maître qui tentait d'extraire le démon scellé en lui ; croyant à une tentative de meurtre, Utakata s'était alors transformé en Rokubi. Ayant été blessé suite à un combat, il est recueilli par Hotaru, une jeune fille qui appartient au clan Tsuchigumo. Depuis, elle souhaite faire du jinchūriki son sensei. Lorsque la Team 7 reçoit pour mission de protéger Hotaru de ravisseurs souhaitant le kinjutsu de son clan, Utakata la laisse seule. Mais, après avoir été attaqué par ces mêmes ravisseurs, il retourne avec Hotaru.

Il est recherché par les oinins de Kiri pour le meurtre de son maître. Néanmoins, après un accord temporaire passé avec l'équipe 7, ces derniers acceptent de le laisser en liberté le temps de la mission de protection de Hotaru.

Après avoir sauvé Hotaru une nouvelle fois, Utakata décide d'assurer sa formation… Il recherche alors les oinins pour leur demander l'autorisation de garder Hotaru avec lui, mais ne trouve sur le lieu de rendez-vous que le masque de l'un des ANBU, tâché de sang. Il se rend compte que c'est Pain qui l'attend pour le capturer ; comprenant que celui-ci en a après Rokubi, il cherche alors à fuir, mais est très vite rattrapé et coincé sous des rochers, suite à une explosion causée par les roquettes de Shuradô. Il envoie des bulles d'adieu à Hotaru. Il mourra lors de l'extraction de son bijū par Akatsuki.

Durant la 4e grande guerre ninja, il est invoqué par la « Réincarnation des âmes » de Kabuto, comme le reste des jinchūriki.

Lorsque Naruto et Bee sont attaqués par Tobi et les jinchūriki, ils combattent leurs adversaires et Utakata montre sa technique de bulles explosives[21].

Dans l'anime, Naruto reconnaît Utakata et ils entament une conversation, Utakata racontant à Naruto sa défaite et sa capture par Pain. Cependant, Tobi contrôle Utakata et ce dernier est obligé de combattre Naruto et Bee.

Profil[modifier | modifier le code]

Capacités[modifier | modifier le code]

Outre sa maîtrise du suiton (« art de maîtriser l'eau »), Utakata est un spécialiste des techniques utilisant les bulles de savon ; il peut notamment les utiliser pour enfermer ses adversaire et les faire exploser, ou les asphyxier en leur coinçant la tête dedans. Il peut également utiliser ses bulles pour voler et ses déplacer…

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Suiton - Bulles moussantes (水遁・泡沫の術, Suiton - Hōmatsu no jutsu?)
    Ukataka crée des bulles de savon qui entourent ses adversaires, puis explosent à son signal.
Animé[modifier | modifier le code]
  • Perméation acide (酸透過, Santōka?)[22]
    Utakata crée des bulles de savon qui imprègnent d'acide la cible en éclatant.
  • Suiton - La vague du chaos (水遁・水乱波, Suiton - Mizu Rappa?)
    Utakata crache un puissant jet d'eau par la bouche.

Harusame[modifier | modifier le code]

Harusame est l'ancien maître de Utakata. Il est mentionné uniquement dans l'arc filler « Rokubi ».

Un soir, il a tenté d'accomplir un rituel durant lequel il a introduit sa main dans le ventre de son élève, pendant que ce dernier était attaché. Malheureusement, Utakata se transforme alors en Rokubi, et tue son maître. Depuis, le jinchūriki pense que son maître a tenté de l'assassiner (de là vient son malaise à se faire appeler « maître ») alors que Tsuguri, chef des ANBU de Kiri, lui affirme que son maître a plutôt essayé de le sauver.

Tsuguri[modifier | modifier le code]

Tsuguri est le chef des ANBU et des Oinins du village de Kiri ; il apparaît uniquement dans l'arc filler « Rokubi ». Il possède une cicatrice semblable à celle de Kakashi Hatake à son œil gauche.

Il semble apprécier Utakata puisqu'il lui demande de revenir à Kiri au lieu de continuer à s'enfuir. Il semble également connaître la véritable histoire de Utakata auquel il déclare que son maître voulait le sauver et non le tuer.

Tsuguri est pacifique car, comme Yamato, il ne souhaite pas qu'une guerre se déclenche à cause des missions respectives de son unité et de celle de Yamato. Il est tué avec ses hommes par une invocation de Pain.

Oinin[modifier | modifier le code]

Les oinin (追い忍, chasseur de déserteurs?) de Kiri sont des ANBU ayant la mission spéciale de traquer et de neutraliser les nukenin du village (tels Zabuza Momochi, Kisame Hoshigaki ou Utakata) afin de protéger les secrets de Kiri.

Dans les premiers tomes de Naruto, un des premiers ennemis combattu par Naruto et ses amis, Haku se cache derrière un masque d’oinin de Kiri.

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Technique secrète -L'averse acérée (秘術・霧雨, Hijutsu - Kirisame?)[22]
    Provoque une pluie spéciale, qui absorbe le chakra au contact des gouttes, et permet de neutraliser les techniques adverses, comme les bulles d'Utakata, l'« Orbe tourbillonnant » de Naruto ou les monstres dessinés de Saï.
  • Suiton - Fouet du dragon aqueux (水遁・水竜鞭, Suiton - Suiryuben?)[22]
    Crée un fouet formé d'eau utilisé pour entraver son adversaire.
  • Raiton - Châtiment terrestre (雷遁・地罰, Raiton - Chibachi?)[22]
    Après avoir entravé son adversaire avec le « Fouet du dragon aqueux », permet d'envoyer une décharge continue le long du fouet pour l'affaiblir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Databooks[modifier | modifier le code]

Tomes du manga Naruto[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kisame Hoshigaki le nomme avec surprise « ex-Mizukage » (ainsi que Madara-san) lorsque celui-ci retire son masque (Tome 44, épisode 404).
  2. a et b Tome 54, épisode 507
  3. Épisode pré-publié 648
  4. (ja) Tome 58, épisode 547
  5. Note : Bien que la prononciation ne soit pas la même, le kanji utilisé pour nommer cette créature, 蜃 (Ōhamaguri?) fait référence à une créature des mythologies chinoise et japonaise, Shin (en) (ou Shèn en chinois), un dragon ayant pris la forme d’un coquillage géant, et capable de créer des mirages. On retrouve par ailleurs son nom dans le mot japonais pour « mirage » (蜃気楼, shinkirō?), littéralement « tour issue de l’imagination de Shin ».
  6. Note : l’élément Yin sert à créer des choses, l'élément Yang sert à leur donner vie ; celui qui maîtrise les deux éléments peut maîtriser la « Création de toute chose (万物创造, Banbutsu sōzō?) », dont découle certaines techniques comme Izanagi.
  7. (ja) Tome 59, épisode 556
  8. (ja) 2nd Databook officiel
  9. a et b Chapitre pré-publié 465
  10. Tome 50, épisode 466
  11. (ja) 1er Databook officiel, p. 179
  12. a, b, c, d, e et f Épisode pré-publié 523
  13. Tome 49, épisode 454
  14. Tome 50, épisode 469
  15. Épisode pré-publié 668
  16. Épisode pré-publié 668
  17. Épisode pré-publié 613
  18. Tome 49, épisode 459
  19. Tome 50, épisode 471
  20. Tome 50, épisode 464
  21. (ja) Tome 59, épisode 564
  22. a, b, c et d Naruto « Shippûden », épisode 146