Nuits psychédéliques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Nuits psychédéliques sont un spectacle organisé par Jean-Jacques Lebel en novembre 1967 au Palais des sports de Paris. Connu également sous le nom de « La Fenêtre rose », il est le premier spectacle lié au mouvement hippie en France.

Il rassembla des artistes comme Soft Machine[1], Cat Stevens et The Spencer Davis Group[2].

Peu annoncé par la presse, il n'eut qu'un succès très relatif : 1 500 spectateurs se déplacèrent, parmi lesquels l'« avant-garde » de l'époque, comme Jean-Luc Godard ou Claude Lelouch[2]. Il reste néanmoins la première découverte du psychédélisme par le public français[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Douce machine », Rock'n'Folk, no 29,‎ juin 1969 (lire en ligne)
  2. a et b (fr) Jean-Pierre Bouyxou et Pierre Delannoy, L'Aventure hippie, p. 85

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]