Lebensreform

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lebensreform désigne un mouvement de réforme en Allemagne et en Suisse à la fin du XIXe siècle qui influença de nombreuses communautés jusqu'au milieu du XXe siècle. Le mouvement était principalement critique de l'urbanisation et de l'industrialisation et son slogan était « retour à la nature ». À l'instar du mouvement hippie des années 1960 aux États-Unis dont il apparaît comme un précurseur, il n'avait pas d'organisation particulière.

Idéologie[modifier | modifier le code]

L'idée centrale était qu'un mode de vie plus proche de la nature était plus sain que celui des villes. Une des personnalités les plus célèbres du mouvement, Sebastian Kneipp, avait mis au point des thérapies aquatiques et des bains de pieds qui sont toujours populaires dans les pays germanophones aujourd'hui.

L'alimentation était un élément important de la Lebensreform et elle a contribué à la diffusion du végétarisme en Allemagne. L'agriculture biodynamique de Rudolf Steiner, apparue un plus tard, s'inscrit également dans ce courant. Enfin, le naturisme, la pratique du yoga et le port de vêtements en laine et en coton sont également associés à la Lebensreform.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Colomer, La Montagne de la vérité, 1996[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film