Nouveau cimetière de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Nouveau cimetière de Belgrade
Novo groblje
Ново гробље
Image illustrative de l'article Nouveau cimetière de Belgrade
L'église Saint-Nicolas dans le Nouveau cimetière
Pays Serbie Serbie
Municipalité Zvezdara
Ville Belgrade
Religion(s) Christianisme
Judaïsme
Mise en service 1886
Protection Monument culturel de grande importance
Bien culturel de la Ville de Belgrade
Coordonnées 44° 48′ 31″ N 20° 29′ 24″ E / 44.80865, 20.490007 ()44° 48′ 31″ Nord 20° 29′ 24″ Est / 44.80865, 20.490007 ()  

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Nouveau cimetière de Belgrade

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Nouveau cimetière de Belgrade

Le Nouveau cimetière ou Novo groblje (en serbe cyrillique : Ново гробље) est un cimetière situé à Belgrade, la capitale de la Serbie. Il se trouve rue Ruzveltova, dans la municipalité de Zvezdara. Le cimetière a été construit en 1886 comme le troisième cimetière chrétien de la ville. Il abrite une église dédicacée à Saint Nicolas, construite en 1893 par Svetozar Ivačković à la suite d'une donation de Draginja et Stanojlo Petrović. En raison de sa valeur, il est inscrit sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie[1] et sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[2].

En plus des tombes de simples particuliers, le Nouveau cimetière abrite une section militaire, où se trouvent des tombes remontant à la Guerre serbo-ottomane de 1876-1878, à la Guerre serbo-bulgare, aux Guerres balkaniques et aux deux Guerres mondiales ; on y trouve aussi l'Allée des citoyens méritants et l'Allée des Grands, où sont enterrées d'importantes personnalités de l'histoire serbe.

Tombes militaires[modifier | modifier le code]

Le plus ancien mémorial du Novo groblje est l'ossuaire des soldats serbes, construit en 1907, qui recueille les dépouilles des soldats morts lors des Guerres serbo-ottomane et serbo-bulgare, dépouilles qui se trouvaient autrefois dans le cimetière de Tašmajdan. Une autre partie de cet ensemble militaire comprend les tombes de soldats des Guerres balkaniques et des deux Guerres mondiales. On y trouve des tombes de soldats serbes mais aussi celles d'Alliés de la Première Guerre mondiale et Seconde Guerre mondiale, ainsi que celles de combattants des forces de l'Axe ; y sont enterrés des Français, des Russes, des Britanniques[3],[4], des Italiens, des Allemands, des Austro-hongrois et des Bulgares[5],[6]. La section militaire abrite également les tombes des morts de l'Opération Châtiment de 1941 et du bombardement de Belgrade de 1944.

Cimetière des libérateurs de Belgrade[modifier | modifier le code]

Mémorial des Libérateurs de Belgrade

Le cimetière des Libérateurs de Belgrade (en serbe cyrillique : Гробље ослободилаца Београда ; en serbe latin : Groblje oslobodilaca Beograda) a été inauguré le 20 octobre 1954 ; il abrite notamment les tombes de 1 321 Partisans yougoslaves et de 721 soldats de l'Armée rouge ; il constitue le premier mémorial de ce genre construit après la Seconde Guerre mondiale[7].

L'ensemble commémoratif a été conçu par l'architecte Branko Bon et par la paysagiste Aleksandar Krstić. Le mémorial proprement dit est orné d'un relief du sculpteur Rade Stanković et d'une sculpture intitulée Le Soldat de l'Armée rouge, par Antun Augustinčić. Devant le mémorial se trouve également une sculpture de Rade Stanković représentant un Partisan tenant un fusil[7].

Ce cimetière est inscrit sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[7].

Cimetière juif[modifier | modifier le code]

Près du Cimetière des Libérateurs de Belgrade se trouve le cimetière juif[5], qui abrite les dépouilles de soldats juifs mort dans les Guerres balkaniques et pendant la Première Guerre mondiale, ainsi qu'un ossuaire des réfugiés juifs d'Autriche et le Mémérial des victimes de la Shoah et des soldats juifs mort pendant la Seconde Guerre mondiale ; ce mémorial est une œuvre de l'architecte Bogdan Bogdanović.

Allée des Grands[modifier | modifier le code]

Tombe de Jovan Cvijić dans l'Allée des Grands

L'Allée des Grands (en serbe : Алеја великана et Aleja velikana) a été tracée au XIXe siècle pour y recueillir de grands personnages autrefois enterrés au cimetière de Tašmajdan. Depuis 1927, elle dispose d'un nombre invariable de 22 places. Parmi les personnalités enterrées dans l'Allée, on peut citer :

Allée des citoyens méritants[modifier | modifier le code]

L'Allée des citoyens méritants (en serbe : Алеја заслужних грађана et Aleja zaslužnih građana) a été créée en 1965 ; y sont enterrés des citoyens importants, après une procédure d'approbation effectuée par l'Assemblée de la Ville de Belgrade et par le Maire de Belgrade. Elle abrite les tombes, individuelles ou collectives, d'écrivains, d'artistes, d'acteurs, de généraux, de récipiendaires de l'Ordre du Héros national, et même quelques sportifs. Parmi les personnalités enterrées dans l'Allée, on peut citer[15] :

Tombe d'Ivo Andrić dans l'Allée des citoyens méritants
Tombe de Zoran Đinđić dans l'Allée des citoyens méritants

Quelques tombes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Novo groblje, Beograd », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 7 novembre 2012)
  2. (sr)(en) « New Cemetery », sur http://beogradskonasledje.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 7 novembre 2012)
  3. (en) « Clinton, Walter », sur http://www.cwgc.org, Site de la Commonwealth War Graves Commission (consulté le 14 juin 2011)
  4. (en) « Jovanovic, Ratko G. », sur http://www.cwgc.org, Site de la Commonwealth War Graves Commission (consulté le 14 juin 2011)
  5. a et b (sr) « Novo groblje u Beogradu », sur http://www.rts.rs, Site de la Radio Télévision de Serbie,‎ 23 juin 2010 (consulté le 14 juin 2011)
  6. (sr) Bojana Pejić, « Oltari sebičnih otadžbina », sur http://www.vreme.com, Vreme,‎ 22 avril 2004 (consulté le 14 juin 2011)
  7. a, b et c (sr)(en) « Cemetery of The Liberators of Belgrade », sur http://beogradskonasledje.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté en 22 août 2013)
  8. (en) « Kornelije Stanković », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  9. (en) « Ilija Kolarac Milosavljević », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  10. (sr) « Stevan Kaćanski », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  11. (en) « Petar Kočić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  12. (en) « Jovan Cvijić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  13. (en) « Kosta Hristić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  14. (sr) « Stevan Hristić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  15. (sr) « Famous persons », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  16. (en) « Ivo Andrić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)
  17. (en) « Zoran Đinđić », sur http://www.beogradskagroblja.rs, Site du Novo groblje (consulté le 14 juin 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]