Danilo Kiš

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Danilo Kiš

Description de l'image  Danilo Kis Serbian Literature Great Men Stamps.jpg.
Activités Écrivain
Naissance
Subotica
Décès (54 ans)
Paris, France
Langue d'écriture serbo-croate
Monument à Danilo Kiš, Subotica.

Danilo Kiš ( à Subotica, Serbie - à Paris) est un écrivain yougoslave.

Né en Voïvodine, de mère monténégrine et de père juif de langue hongroise (que parlait Danilo Kiš : il traduisit en serbe des œuvres d'écrivains hongrois notamment de Dezső Kosztolányi). Il est marqué très jeune par la mort à Auschwitz d'une partie de sa famille, après quoi il se réfugie à Cetinje. Après des études de lettres à Belgrade, il s'installe en France en 1962, enseignant le serbo-croate à Strasbourg où il écrit son roman Jardin, cendre, puis à Bordeaux et Lille. Le Sablier (1972) vient clore une trilogie autobiographique qui fut publiée par la suite sous le titre Le Cirque de famille. En 1979, il s'installe à Paris où il vivra jusqu'à sa mort, des suites d'un cancer.

Son œuvre, considérée comme l'une des plus importantes des lettres yougoslaves de l'après-guerre, comprend notamment sa trilogie romanesque Le Cirque de famille et deux recueils de nouvelles dénonçant le goulag ; la controverse à laquelle donnèrent lieu ces publications est à l'origine d'une réflexion sur la nature de la littérature (La Leçon d'anatomie).

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • Mansarda: satirična poema, roman, 1962
    • La Mansarde, Grasset, 1989
  • Bašta, pepeo, roman, 1965
    • Jardin, cendre, traduction française de Jean Descat, Gallimard, 1971
  • Rani jadi, roman, 1970
    • Chagrins précoces, traduction française de Pascale Delpech, 1984
  • Peščanik, roman, 1972
    • Sablier, traduction française de Pascale Delpech, Gallimard, 1982
  • Grobnica za Borisa Davidoviča: sedam poglavlja jedne zajedničke povesti, nouvelles, 1976
    • Un tombeau pour Boris Davidovitch, traduction française de Pascale Delpech, Gallimard 1979
  • Čas anatomije, essai, 1978
    • La leçon d'anatomie, traduction française de Pascale Delpech, Fayard, 1998
  • Enciklopedija mrtvih, roman, 1983
    • Encyclopédie des morts, traduction française de Pascale Delpech, Gallimard, 1985
  • Noć i magla, drame, 1983
  • Homo poeticus, essais, 1983
  • Gorki talog iskustva,interviews, 1990
  • Život, literatura,interviews et essais, 1990
  • Pesme i prepevi, poèmes, 1992
  • Lauta i ožiljci, nouvelles, 1994
  • Skladište, 1995
  • Varia, (essais, articles et nouvelles), 1995
  • Pesme, Elektra, poèmes et adaptation du drame Elektra, 1995
  • Varia (1945-1970), traduit par Pascale Delpech, préfacé par Jean-Pierre Morel, Fayard, 2010.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le prix Ivo Andrić a été attribué à son roman L'Encyclopédie des morts. Danilo Kis a reçu le Grand Aigle d'Or de la ville de Nice pour l'ensemble de son œuvre en 1980.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]