Branko Miljković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Branko Miljković

Branko Miljković, en serbe cyrillique Бранко Миљковић (né le à Niš et mort le ) était un poète serbe. Il eut une grande célébrité en Yougoslavie et dans les pays d'Europe de l'Est.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Niš, Branko Miljković s'installa à Belgrade en 1953. Il commença alors à écrire de la poésie et se battit pour faire publier ses poèmes. Ses œuvres étaient influencées par les symbolistes français, et notamment par Mallarmé et Valéry ; sur le plan philosophique, sa pensée était proche du philosophe grec Héraclite. En plus de la poésie, il écrivit aussi des essais et des critiques et traduisit en serbe des poètes russes et français. En 1960, il remporta le prix Octobre (Oktobarska nagrada) de la ville de Belgrade, pour son recueil Vatra i ništa. Fin 1960, il partit s'installer à Zagreb. Branko Miljković est mort prématurément en 1961 à l'âge de 27 ans, retrouvé pendu à un arbre à Zagreb. Dans un de ses poèmes, « Épitaphe », qui ne comporte qu'un vers, on peut lire : « Уби ме прејака реч », « Trop lourd, un mot m'a tué ».

Postérité[modifier | modifier le code]

Le Musée national de Niš a rassemblé un fonds autour de Branko Miljković ; il est exposé dans une chambre mémoriale[1]. En 1971, la Ville de Niš a également créé le prix Branko Miljković (Nagrada Branko Miljković), destiné à récompenser les meilleurs poètes.

Œuvres poétiques[modifier | modifier le code]

  • Uzalud je budim (1957)
  • Smrću protiv smrti (1959), en collaboration avec Blaža Šćepanović
  • Poreklo nade (1960)
  • Vatra i ništa (1960)
  • Krv koja svetli (1961)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Спомен соба књижевника Бранка Миљковића », sur http://www.nis.org.yu, Site officiel de la Ville de Niš (consulté le 11 janvier 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]