Nergal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nergal
Caractéristiques
Fonction principale Dieu des Enfers, dieu destructeur
Parèdre Ereshkigal
Équivalent(s) par syncrétisme Erra, Lugalirra et Meslamtea, Héraclès
Culte
Région de culte Mésopotamie, Syrie
Temple(s) Kutha
Symboles
Attribut(s) Sceptre à tête de lion

Nergal est le dieu mésopotamien des Enfers. En sumérien, son nom signifie « Maître de la Grande Ville », c'est-à-dire des Enfers. Il semble cependant qu'il s'agisse d'une divinité akkadienne, car à l'époque sumérienne, la déesse des Enfers est Ereshkigal. Ce n'est que tard dans la seconde moitié du IIIè millénaire que Nergal lui est associé, devenant son époux, comme décrit dans le mythe de Nergal et Ereshkigal. Ils ont eu pour fils Ninazu. Nergal est lui-même le fils d'Enlil. Il est également assimilé à une autre divinité infernale, Erra.

En tant que divinité infernale, Nergal a un aspect destructeur, et il est parfois considéré comme l'instigateur d'épidémies.

Son temple principal est situé à Kutha, comme pour les autres divinités infernales de Basse-Mésopotamie.

Nergal est par ailleurs le pseudonyme d'Adam Michael Darski, chanteur et guitariste du groupe de black metal polonais Behemoth.

Egalement connu par le jeune public, comme une carte à jouer issue du jeu Duel of champion.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Josef Böllenrücher, Gebete und Hymnen au Nergal, A. Press, Leipzig, 1904, 43 p.
  • (de) Manfred Hutter, Altorientalische Vorstellungen von der Unterwelt : literar- und religionsgeschichtliche Überlegungen zu Nergal und Ereskigal, Universitätsverlag, Fribourg (Suisse) ; Vandenhoeck & Ruprecht, Göttingen, 1985, 187 p.
  • (de) Egbert von Weiher, Der babylonische Gott Nergal, Butzon u. Bercker, Kevelaer ; Neukirchener Verl. d. Erziehungsvereins, Neukirchen-Vluyn, 1971, 13 8 p. (ISBN 3-7666-8651-8) (thèse remaniée)
  • (it) Giovanni Pettinato, Nergal ed Ereškigal : il poema assiro-babilonese degli inferi, Accademia nazionale dei Lincei, Rome, 2000, 154 p.
  • (it) Giovanni Pettinato (dir.), I miti degli inferi assiro-babilonesi, Paideia, Brescia, 2003, 182 p. (ISBN 88-394-0672-7)