Ereshkigal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ereshkigal
Caractéristiques
Nom Allatu
Fonction principale Reine des Enfers
Parèdre Nergal
Équivalent(s) par syncrétisme Lelwani
Culte
Région de culte Kutha et Sippar en Mésopotamie
Temple(s) Kutha, Sippar
Symboles
Animal Dragon-serpent (mushkhushu)

Ereshkigal ou Ereshkidal est la déesse sumérienne et akkadienne d'Irkalla, les Enfers ou Monde d'En-bas. Elle était invisible à la vue des humains. Elle est la sœur d'Inanna[1] et la sœur jumelle d'Enki. Avec son amant Nergal, elle règne sur les Enfers, d'où personne ne revient.

Elle est violente et ténébreuse. En raison de son rôle comme reine des Enfers, elle reçoit les oblations mortuaires données aux morts.

Dans la cosmogonie sumérienne, elle est emmenée aux enfers contre son gré par Kur après la séparation du Ciel de la Terre. Elle est souvent exaltée dans les chansons, et son nom signifie « Dame du grand pays », « Dame du grand Milieu », ou « Dame du grand lieu ».

Ses temples les plus importants étaient à Kutha et à Sippar.

Légende[modifier | modifier le code]

La légende de Nergal et Ereshkigal raconte qu'un jour, Nergal lui a été envoyée du Ciel avec une offrande de nourriture. Ils tombèrent amoureux, et quand il a dû partir, elle était en pleurs. Elle a menacé Anu que si Nergal ne lui était pas rendu tout de suite pour devenir son mari, elle ressusciterait tous les morts, « qui seront plus nombreux que les vivants ». Son prédicant, Namtar, a dû aller au Ciel comme son messager, parce qu'Ereshkigal se pensait déjà enceinte. Enfin, Nergal descend l'escalier, rompt les sept portes, entre dans le palais des enfers... et l'embrasse « pour nettoyer ses larmes ».C'est l'amour

Hommage[modifier | modifier le code]

Ereshkigal est une des 1 038 femmes représentées dans l'œuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago, aujourd'hui exposée au Brooklyn Museum. Cette œuvre se présente sous la forme d'une table triangulaire de 39 convives (13 par côté). Chaque convive étant une femme, figure historique ou mythique. Les noms des 999 autres femmes figurent sur le socle de l'œuvre. Le nom d'Ereshkigal figure sur le socle, elle y est associée à Kali, quatrième convive de l'aile I de la table[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie de mythologie, Parragon, 2004
  2. Musée de Brooklyn - Ereshkigal

Liens externes[modifier | modifier le code]