Nanaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nanaya
Tablette de fondation d'un temple de Nanaya construit par des rois de Larsa, XIXe siècle av. J.-C.
Tablette de fondation d'un temple de Nanaya construit par des rois de Larsa, XIXe siècle av. J.-C.
Caractéristiques
Fonction principale Déesse de l'amour, de la sexualité
Culte
Région de culte Mésopotamie
Temple(s) Uruk

Nanaya (parfois écrit Nanaia) est une déesse de la Mésopotamie antique, plus précisément du pays sumérien, dans la ville d'Uruk.

Elle est attestée depuis la période de la Troisième dynastie d'Ur (fin du IIe millénaire av. J.‑C.. Nanaya vénérée à Uruk, aux côtés de sa fille, Kanisura, et de la grande déesse de cette cité, Inanna/Ishtar, qui est parfois présentée comme sa mère, son père étant le dieu An. Elle disposait également d'un sanctuaire à Kish. Comme Inanna, Nanaya semble être une déesse liée à l'amour, à la volupté et à la sexualité, aspects commémorés dans plusieurs inscriptions et hymnes qui l'évoquent. À partir du IIe millénaire av. J.‑C., Nanaya tend à perdre son individualité pour devenir un aspect de Inanna/Ishtar, qui l'a assimilée comme ce fut le cas avec d'autres déesses sumériennes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. Black et A. Green, Gods, Demons and Symbols of Ancient Mesopotamia, Londres,‎ 1998
  • (en) P.-A. Beaulieu, The Pantheon of Uruk during the Neo-Babylonian Period, Leyde, 2003, p. 182-216