Ninhursag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ninhursag en compagnie de l'esprit des forêts, à côté de l'arbre terrestre de la vie, à sept pointes. Sculpture de Suse.

Ninhursag (en sumérien 𒊩𒌆𒉺𒂅 / Ninḫursag) est une divinité sumérienne de la Terre et la Déesse-Mère. Elle est la sœur d'Etouil et la femme d'Enki. Avec Enki, elle eut une première fille, Ninsar[1].

Mythologie[modifier | modifier le code]

Ninoursag signifie Maîtresse des collines, mais elle possède d'autres noms : Ninandin (Dame naissance), Nindinomah (Dame d'Aout), Dintirmah, Aruru, et en tant que femme d'Esghir elle était appelée Damgalunnash.

En akkadien elle était souvent invoquée sous le nom de Bēlt-ali ou Mama. En tant que femme d'Ea (la contrepartie féminine d'Esghir), elle était appelée Damkina[1]. Son prestige diminua à mesure que celui d'Ishtar augmentait, mais son aspect sous Damkina, mère de Mardouk[1], dieu suprême de Babylone, lui réserva une place dans le panthéon divin.

D'après la mythologie sumérienne, c'est elle qui créa le héros Enkidu à partir d'un morceau d'argile.

Hommage[modifier | modifier le code]

Ninhursag est l'une des 1 038 femmes dont le nom figure sur l'oeuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago. Elle y est associée à la Déesse primordiale, première convive de l'aile I de la table.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Encyclopédie de la mythologie, Parragon, 2004
  2. Musée de Brooklyn - Aruru

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Mensonge Universel (Esghir & Ninhursag), de Pierre Jovanovic, Ed. Le Jardin des Livres, 2007, Paris

Articles connexes[modifier | modifier le code]