Neagoe Basarab V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basarab.

Neagoe Basarab V (né vers 1459 mort le 15 septembre 1521), prince de Valachie de 1512 à 1521

Biographie[modifier | modifier le code]

Neagoe Basarab.jpg

Origine[modifier | modifier le code]

Neagoe Basarab V était réputé être le fils du puissant boyard Pîrvu Ier Craiovescu « Mare Vornic  » (Grand Justicier i.e Garde des Sceaux) de 1482 à sa mort le 3 juin 1512 et de son épouse Neaga de Hotarani. Cependant il revendiquait dans ces actes de chancellerie d'être le fils illégitime de Basarab IV Țepeluș cel Tânăr[1].

Prétendant[modifier | modifier le code]

Negaoe est lui-même nommé « Stratonic » en novembre 1508 puis « Postlenic » (Chambellan) en décembre 1508. Entre juillet 1509 et avril 1510 il est banni de Valachie par Mihnea le Mauvais et son fils Mircea IV qui voulaient le mettre à mort. Il est nommé « Comis » (Écuyer de la cour) en 1510 après la chute de ses ennemis. Après la mort de son frère putatif Danciul à Sibiu le 12 mars 1510 il devient le prétendant de la famille et de décembre 1511 au 23 janvier 1512 il se rebelle contre le nouveau prince Vlad V cel Tânăr, et prend le pouvoir après sa mort.

Règne[modifier | modifier le code]

En 1515 Neagoe qui doit se rendre à Constantinople pour payer le tribut aux Ottomans.

Lors d'un synode œcuménique tenu à Curtea de Argeș le 17 août 1517 en présence du Patriarche Théolepte Ier de Constantinople du métropolite Macaire de Valachie et du voïvode Neagoe la décision de transférer le siège de la métropolie de Argeș à Tîrgoviște est prise. La nouvelle résidence du métropolite sera consacrée le 17 mai 1520.

Le règne de Neagoe Basarab V est une période de paix et de développement culturel. C'est en effet à cette époque que sont imprimés par le moine Macaire en langue slavonne pour la première fois dans les pays roumains des livres religieux. Le prince fait par ailleurs rédiger vers 1520 après la mort prématurée de deux de ses fils, un traité d'éducation politique morale et religieuse destiné à son dernier fils et héritier; les « Enseignements de Neagoe Basarab à son fils Théodose » (roumain : Învățăturile lui Neagoe Basarab către fiul său Teodosie).

Neagoe Basarab V conserve le trône jusqu'à son propre décès à la suite d'une maladie le 15 septembre 1521[2] . Avant de mourir il confie la régence à son « frère » Preda mare Ban d'Olténie de 1517 à 1521[3].

Negaoe Basarab fut inhumé dans le monastère de Curtea de Argeș qu'il avait fondé en 1512.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Il avait épousé la princesse serbe Milica dite Despina Branković née en 1474, fille du Despote Stefan Slepi Branković et d'Angeljina Arianiti[4]. Elle vécut ensuite sous le nom de nonne « Platonida » et mourut de la peste le 30 janvier 1554. Elle lui donna :

Précédé par Neagoe Basarab V Suivi par
Vlad V cel Tânăr ou Vladut
Prince
1512-1521
Teodosie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cette revendication de paternité n'était peut-être simplement destinée qu'à étayer son usurpation face aux autres prétendants légitimes Drăculea et Dănești
  2. il semble que Neagoe Basarab V souffrait de tuberculose comme ses trois enfants prédécés et sans doute aussi son successeur Teodosie
  3. qui était lui un fils de Pîrvu Ier Craiovescu
  4. Selon Andrei Pippidi cette princesse est la fille du métropolite et ancien despote de Serbie; Maxime Branković

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrei Pippidi : Quelques considérations à propos des Enseignements de Neagoe Basarab dans : Byzantins, Ottomans, Roumains, le sud-est européen entre l'héritage impérial et les influences occidentales. Éditeur : Honoré Champion Paris (2006) (ISBN 2745312936) p. 95-119.
  • (ro) Constantin C.Giurescu & Dinu C.Giurescu Istoria Romanilor volume II (1352-1606). Editura Stiintifica si Enciclopedica. Bucarest (1976) p. 226-232.