Craiovescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Famille de Craiovescu (roumain: Craiovești) plus tard Brâncoveanu ou Brancovan (roumain: Brâncovenești). C'est une famille de boyards de l’Olténie qui joue un rôle important dans l’histoire de la Valachie de la fin du XVe siècle au début du XVIIIe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette famille originaire d’Olténie impose son pouvoir à Craiova d’où son nom.

Le premier membre de la famille des boyards Craiovescu dont le nom est connu est Neagoe mare ban de Craiova et ban de Turnu-Severin c’est un comis (Écuyer de la cour) en 1463/1465 qui vivait à la cour de Basarab IV Țepeluș cel Tânăr. Il fut le père de quatre fils qui occupèrent des fonctions importantes en Valachie sous les règnes des nombreux princes qui se succédèrent à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle et arbitrèrent les conflits antre les prétendants Dănești et leurs cousins de la famille des Drăculea

L’un des fils de Negaoe, Pîrvu Ier mare Vornic de 1482 à 1512 († 3 juin 1512) est le père officiel du prince Neagoe Basarab V qui revendiquait être le fils illégitime de Basarab IV Țepeluș cel Tânăr.

Maitre de l’Olténie les boyards Craiovescu entretiennent des relations directes avec les ottomans et participent à des fondations religieuses à l’égal des princes de Valachie. Ils sont directement impliqués dans l’élévation ou la chute de plusieurs princes et tentent même d’usurper le pouvoir en 1539 avec Serban din Izvorari mare Ban exécuté à Constantinople en 1543.

Au XVIIe siècle quatre membres de la famille Craiovescu : Radu X Șerban, Constantin Ier Șerban Basarab, Matthieu Basarab et Constantin Brancovan accèdent finalement au trône de Valachie en revendiquant le nom de « Basaraba ».

Le dernier membre de la famille Grigore Brâncoveanu mort en 1833 avait adopté en 1820 la princesse Zoé Mavrocordato (1805-1882), future épouse du prince Georges III Bibesco, dont les enfants relevèrent le titre et le nom sous la forme Brancovan.

Généalogie simplifiée des princes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon une autre hypothèse Serban din Izvorani est l'époux de Maria une fille de Radu I

Source[modifier | modifier le code]