Alexandre Moruzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Moruzi

Alexandre Moruzi, Mourousi ou Mourousis (né à Constantinople en 1750, mort à Constantinople en 1816)[1]. Prince phanariote grec au service du gouvernement ottoman, il est Hospodar de Moldavie de 1792 à 1793, de 1802 à 1806 et de 1806 à 1807. Il est également Hospodar de Valachie de 1793 à 1796 et de 1799 à 1801.

Origine[modifier | modifier le code]

Alexandre Moruzi est le fils du prince Constantin Moruzi et de son épouse Smaragda Ghica (morte en 1787).

Règnes[modifier | modifier le code]

Alexandre Moruzi commence sa carrière au service de l’Empire ottoman comme Grand Drogman de la Sublime Porte de 1790 à 1792. Il a comme successeur son frère cadet Georges Moruzi qui occupe la fonction de 1792 à 1794 puis à partir de 1795.

Pendant ce temps, Alexandre Moruzi est nommé Hospodar de Moldavie de mars 1792 au 10 janvier 1793, avant d’être transféré en Valachie de janvier 1793 au 28 août 1796. Il est alors disgracié et son frère Georges, le Grand Drogman, est exécuté à Constantinople. Rentré en grâce, il est rétabli du 10 février 1799 au 20 octobre 1801.

Alexandre Moruzi revient en Moldavie à partir du 9 novembre 1802. Son attitude très russophile génère de nouveau la méfiance de l’administration ottomane qui décide de le destituer le 12 août 1806 au profit de Scarlat Kallimachis. Le gouvernement de l’Empire russe considère que la destitution de Moruzi constitue une remise en cause du Traité de Kutchuk-Kaïnardji et exige sa réintégration. Effrayée, la Sublime Porte obtempère et Alexandre Moruzi est rétabli dès le 28 octobre 1806.

Le Tsar Alexandre Ier de Russie met à profit la faiblesse manifeste du Sultan pour ordonner aux armées russes de franchir le Dniestr et envahir la Moldavie, ce qu'elles font le 10 novembre 1806. L'attitude jugée attentiste d’Alexandre Moruzi déplait au tsar qui envisage de nommer à sa place Constantin Ypsilántis comme souverain de Moldavie et de Valachie. De son côté, la Sublime Porte nomme comme prince Alexandre Hangerli de mars à juillet 1807.

En fait, entre décembre 1806 et mai 1812, la Moldavie demeure sous l’administration militaire russe. Les princes Alexandre Hangerli et Scarlat Kallimachis, rétablis de juillet 1807 à juin 1810 et nommés par les Turcs, n’exerceront aucune autorité réelle et ne seront que des princes titulaires.

C’est finalement Scarlat Kallimachis, l’adversaire d’Alexandre Moruzi, qui sera rétabli comme prince de Moldavie après le départ des Russes pendant qu’Alexandre Moruzi meurt à Constantinople en 1816.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Alexandre Moruzi avait épousé Zoé Rosetti-Raducanu. Le couple eut onze enfants (6 filles et 5 garçons) dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communicaciones al XV Congieso Internacional de las ciencas Geneologica y Heraldica. Madrid 1983 Tomo III. Florin Marinesco « The Fanariote prince Alexandre Moruzi » p. 25-32


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandru Dimitrie Xenopol Histoire des Roumains de la Dacie Trajane : Depuis les origines jusqu'à l'union des principautés Tome II de 1633 à 1859. Éditeur Ernest Leroux Paris (1896)