Jean Ier Mavrocordato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Ier et Mavrocordato.
Jean Ier Mavrocordato

Jean Ier Mavrocordato ou Ioannis Mavrocordatos ou Ioan Mavrocordat (Constantinople 23 juillet 1684-Bucarest 23 novembre 1719). Prince Phanariote au service du Gouvernement Ottoman. Caimacan en Moldavie en 1711 puis de Hospodar de Valachie de 1716 à 1719.

Fils cadet d’Alexandre Mavrocordato il fut un auxiliaire fidèle de l’ascension politique de son frère Nicolas Mavrocordato. Il remplace ce dernier comme Grand Logothète du Patriarcat de Constantinople puis de Grand Drogman de la Sublime Porte de 1710 à 1717.

En 1711 avec le simple titre de « Caïmacan » [1] il assure l’interrègne en Moldavie après la fuite de Dimitrie Cantemir et avant le rétablissement son frère. Il remplace ensuite sur le trône de Valachie, Nicolas Mavrocordato pendant sa captivité chez les autrichiens, de novembre 1716 à février 1719.

Ioan Mavrocordat avait épousé en 1709 Zaphira Guliano dont :

  • Alexandru (1710-1738)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre A.C. Sturdza L'Europe Orientale et le rôle historique des Maurocordato (1660-1830) Librairie Plon Paris (1913) p. 119-126.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. i.e à l'origine Lieutenant du Grand Vizir mais dans la hiérarchie ottomane Gouverneur de canton