Nate Dogg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nate Dogg

alt=Description de l'image Nate dogg rapradar.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Nathaniel Dwayne Hale
Naissance 19 août 1969
Clarksdale, Mississippi
Décès 15 mars 2011 (à 41 ans)
Long Beach, Californie
Activité principale Chanteur
Genre musical Rap West Coast
G-Funk
Gangsta Rap
Dirty Rap
Gangsta R&B
Instruments Voix
Années actives 19912011
Labels Death Row Records
Elektra Records
Doggystyle Records
Atlantic Records

Nate Dogg, de son vrai nom Nathaniel Dwayne Hale, (19 août 1969 à Clarksdale, Mississippi15 mars 2011 à Long Beach, Californie[1]), est un chanteur, acteur américain.

Il est connu pour ses très nombreux hooks et featurings. Son flow chanté ou mi-chanté mi-rappé est très influencé par le rap, le funk, RnB, la musique soul et le gospel. Il est le cousin des rappeurs Snoop Dogg, Butch Cassidy et Lil' ½ Dead et reste une des figures majeures du rap West Coast. Il a lancé une vague d'artistes Rap&B comme Butch Cassidy, Big Moe, Devin the Dude, Mo B. Dick ou plus récemment T-Pain ou Ron Browz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père Daniel étant pasteur, il prend soin de lui faire fréquenter l'église afin que son fils échappe à la violence de la rue et à la guerre des gangs à Long Beach. Au cours de sa jeunesse, c'est dans cette ville qu'il fait la connaissance de Warren Griffin alias Warren G ainsi que de Calvin Broadus surnommé Snoop Dogg qui, après un déménagement, arrivera dans le même lycée que lui.

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Une très forte amitié et un amour commun pour le rap conduisent Warren G, Nate et Snoop à former le groupe Three The Hard Way rebaptisé plus tard 2-1-3, l'ancien indicatif téléphonique de Long Beach. Ils font leurs premières armes dans la boutique de disques VIP Records, Snoop y tournera plus tard des scènes du clip de Who Am I?, son premier succès. Après avoir obtenu ses diplômes, Nathaniel décide d'entrer dans la marine mais se fait renvoyer au bout de quelques mois. Il choisit donc de revenir à Long Beach pour devenir chanteur. Il rejoint ainsi le gang des Rollin' 20's Crips où il retrouve Snoop Dogg, Warren G et Goldie Loc. Après quelques démêlés avec la justice, Nate rejoint ses amis d’enfance Snoop et Warren pour effectuer des enregistrements de cassettes.

En 1991, Nate enregistre de nombreux titres avec son groupe et devient très populaire à Long Beach. Warren G décide alors de faire écouter une cassette de son groupe à son demi-frère, le célèbre Dr. Dre qui, ayant quitté la maison de disques Ruthless Records et le groupe N.W.A, a l'intention de s'associer avec l'ancien footballeur professionnel Marion « Suge » Knight. Après une écoute attentive, Dre décide de les faire participer tous les trois à son premier album solo The Chronic en 1992.

Début en solo[modifier | modifier le code]

Nate prépare ensuite son premier album, mais la plupart des titres qu'il avait enregistrés avaient été placés sur d'autres albums. Ainsi la chanson Ain't No Fun, dont le premier couplet de Nate Dogg est remarquable, est sur le fameux Doggystyle de Snoop Dogg. En 1994, Warren G sort le cinglant Regulate en duo avec Nate Dogg extrait de l'album Regulate… G-Funk Era. La chanson atteint la deuxième place des charts et lance leur carrière. Nate signe donc sur Death Row Records et contribue à plusieurs albums des artistes de la maison de disques, parmi lesquels All Eyez on Me de 2Pac ou encore la bande originale du court métrage Murder Was the Case de Dr. Dre.

Démêlés judiciaires et suite de carrière[modifier | modifier le code]

En 1996, Nate Dogg est soupçonné de vol à main armée, mais la police retire les accusations portées à son égard. Nate sort à cette même époque son premier single intitulé Never Leave Me Alone sur lequel figure Snoop Dogg. L'album l'accompagnant sort le 14 janvier 1997 après son départ de Death Row. Il attaque alors sa maison de disques en justice pour récupérer les droits d'auteurs sur son premier album G-Funk Classics vol. 1, cet album ayant rencontré un vif succès.

En 1998, Nate Dogg achève son second album G-Funk Classics vol. 1-2 qui sort le 21 juillet 1998 avec notamment les contributions de Snoop Dogg, Warren G, Tha Dogg Pound, Butch Cassidy, Lady of Rage, Tray Deee et 2Pac.

Le 4 décembre 2001 arrive le troisième album de Nate Dogg intitulé Music and Me. On y retrouve encore de grands producteurs et des artistes intéressants comme Snoop Dogg, Lil' Mo, Xzibit, Kurupt et Dr. Dre. Le 25 février 2003 sortira son dernier album solo Nate Dogg ou on trouveras en feat Snoop Dogg, Warren G, DJ Quik, Timbaland, Redman, Eve, Xzibit et Fabolous (entre autres). En août 2004, Nate Dogg sort un album avec les 2-1-3 intitulé The Hard Way.

Premiers problèmes de santé[modifier | modifier le code]

En 2007, Nate Dogg est hospitalisé, des suites d'une attaque cérébrale survenue le 19 décembre 2007. Suite à ce problème médical, il devient hémiplégique : le côté gauche de son corps est paralysé. Cela dit, sa voix n'a pas été endommagée.

Son manager ne peut alors pas prédire dans combien de temps le chanteur pourra se remettre sur pied : une rééducation de plusieurs mois, voire quelques années, est en général nécessaire.

En 2008, il participe néanmoins à une chanson du groupe marseillais Psy 4 De La Rime, À l'ancienne, figurant sur leur album Les Cités d'or. Il collabore également avec le rappeur Nelly sur le morceau L.A. figurant sur l'album Brass Knuckles, de même que Snoop Dogg.

Le 15 septembre 2008, Nate Dogg subit une seconde attaque cérébrale, dix mois après celle survenue fin 2007. Quelque temps après celle-ci, il parvient à respirer sans assistance mais son alimentation se fait toujours par tube.

Décès et hommages[modifier | modifier le code]

Il meurt le 15 mars 2011, à l'âge de 41 ans, des suites des séquelles des deux attaques cérébrales[2]. Sa mort a profondément ému la communauté hip-hop, notamment son ami et cousin Snoop Dogg, ainsi qu'Eminem[3] :

« Nous avons perdu une vraie légende du hip-hop et du RnB. Nate Dogg était l'un de mes meilleurs amis, depuis 1986, lorsque j'étais en seconde année au lycée de Poly. C'est là que nous nous sommes rencontrés »

— Snoop Dogg

« La voix de Nate dans la musique ne sera jamais remplacée. Il a contribué à créer le mouvement du rap West Coast, et j'ai été l'un des chanceux à pouvoir travailler avec lui et l'honneur de l'avoir eu comme ami. Nate va beaucoup nous manquer, toutes mes condoléances et mes prières vont à sa famille et à ses proches. »

— Eminem

Ludacris qui avait collaboré avec lui en 2001 pour le titre Area Codes, extrait de l'album Word of Mouf ajoute [4]:

« Il y a un vide dans le cœur du hip-hop qui ne pourra jamais être comblé. Je suis heureux que nous ayons marqué l’histoire ensemble. RIP[5] NATE DOGG »

— Ludacris

Snoop Dogg s'est fait tatouer Nate Dogg sur l'avant-bras gauche. Warren G a enregistré le morceau This Is Dedicated to You en featuring avec Latoiya Williams et le rappeur The Game rend hommage au chanteur avec le titre All Doggs Go to Heaven, qui reprend The Next Episode de Dr. Dre sur lequel Nate Dogg chantait la « conclusion »[6].

Style[modifier | modifier le code]

Le « hook man » du hip-hop avait ce don étrange d’enrober les vulgarités et de rendre les menaces plaisantes à l’oreille. Aussi agressif et cru que le reste de son équipe, Nate faisait avec le chant ce qu’ils faisaient avec le rap. Les exemples sont nombreux, comme dans The Next Episode de Dr. Dre :

  • Hold up, wait for my niggaz who be thinkin we soft/We don't play / [...] Smoke weed everyday. (« Tenez le coup, pour les négros qui nous prennent pour des mous / On ne joue pas / [...] Fumez de la weed tous les jours. » ),

ou dans Ain't No Fun (If the Homies Can't Have None) de Snoop Dogg :

  • When I met you last night baby… I had respect for ya lady / but now I take it all back. (« Quand je t’ai rencontrée hier soir bébé, j’te respectais Mademoiselle, mais aujourd’hui plus du tout. »),

ou encore dans Regulate de Warren G :

  • I laid all them busters down / I let my gat explode / Now I'm switching my mind back into freak mode. (« J’ai fait se coucher ces bâtards / je les ai flingués grave / maintenant je retourne en mode flippé »).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Avec 213[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre U.S. Hot 100 U.S. R&B Album
1994 One More Day - - Murder Was the Case OST
1996 Never Leave Me Alone (featuring Snoop Dogg) 33 22 G-Funk Classics, Vol. 1 & 2
1998 Nobody Does It Better (featuring Warren G) 18 13 G-Funk Classics, Vol. 1 & 2
2001 I Got Love' 49 45 Music & Me
2001 Keep it G.A.N.G.S.T.A. - - Music & Me
2003 Get Up (featuring Eve) - - Nate Dogg

Autres singles en featuring[modifier | modifier le code]

Année Chanson U.S. Hot 100 U.S. Hot R&B / Hip-Hop UK Singles Album
1994 How Long Will They Mourn Me? (Thug Life avec Nate Dogg) - - - Thug Life, Vol. 1
1994 Regulate (Warren G avec Nate Dogg) 2 7 5 Regulate... G-Funk Era
1996 All About You (2Pac avec Dru Down, Hussein Fatal, Yaki Kadafi, Nate Dogg & Snoop Dogg)

Skandalouz (2Pac avec Nate Dogg)

- - - All Eyez on Me
1998 Bitch Please (Snoop Dogg avec Xzibit & Nate Dogg) 77 26 - No Limit Top Dogg
2000 The Next Episode (Dr. Dre avec Snoop Dogg, Nate Dogg, & Kurupt) 23 11 3 2001
2000 Nah Nah (E-40 avec Nate Dogg) - 61 - Loyalty & Betrayal
2000 Oh No (Mos Def avec Pharoahe Monch & Nate Dogg) 48 22 24 Lyricist Lounge 2
2001 Lay Low (Snoop Dogg avec Nate Dogg, Master P, Butch Cassidy, Goldie Loc, & Tray Deee) 50 20 8 Tha Last Meal
2001 Can't Deny It (Fabolous avec Nate Dogg) 25 13 - Ghetto Fabolous
2001 Ballin' Out of Control (Jermaine Dupri avec Nate Dogg) 95 42 - Instructions
2001 Area Codes (Ludacris avec Nate Dogg) 24 10 25 Word of Mouf
2002 Multiply (Xzibit avec Nate Dogg) - 40 39 Man vs. Machine
2002 The Streets (WC avec Snoop Dogg & Nate Dogg) 81 - 48 Ghetto Heisman
2003 My Name (Xzibit avec Eminem & Nate Dogg) - 66 - Man vs. Machine
2003 Gangsta Nation (Westside Connection avec Nate Dogg) 33 22 - Terrorist Threats
2003 21 Questions (50 Cent avec Nate Dogg) 1 1 6 Get Rich or Die Tryin'
2004 Til the End (Lloyd Banks avec Nate Dogg) - - - The Hunger For More
2004 The Set Up (Obie Trice avec Nate Dogg) 73 39 32 Cheers
2004 Need Me in Your Life (Memphis Bleek avec Nate Dogg) - - - M.A.D.E.
2004 I Like That (Houston avec Chingy, Nate Dogg, & I-20) 11 14 11 It's Already Written
2004 Time's Up (Jadakiss avec Nate Dogg) 70 26 - Kiss of Death
2004 Thugs Get Lonely Too (2Pac avec Nate Dogg) 98 55 - Loyal to the Game
2005 Hush is Coming (Hush avec Nate Dogg) - - - Bulletproof
2005 I Need a Light (Warren G avec Nate Dogg) 34 - 4 In the Mid-Nite Hour
2005 Real Soon (Tha Dogg Pound avec Nate Dogg & Snoop Dogg) - - - Welcome to tha Chuuuch: Da Album
2005 Shake That (Eminem avec Nate Dogg) 6 - 28 Curtain Call: The Hits
2006 Have a Party (Mobb Deep avec 50 Cent & Nate Dogg) - 49 - Bande originale de Réussir ou mourir / Blood Money
2007 Boss' Life [Remix] (Snoop Dogg avec Nate Dogg) - 65 - Tha Blue Carpet Treatment
2008 À l'ancienne (Psy 4 De La Rime avec Nate Dogg) - - - Les Cités d'or
2009 100 Miles & Runnin' (Warren G avec Nate Dogg & Raekwon) - - - The G-Files
2010 Kush (Dr. Dre avec Snoop Dogg & Akon) (non crédité) - - - Detox

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le rappeur Nate Dogg est décédé
  2. Mort tragique du rappeur Nate Dogg sur gala.fr
  3. (en) Eminem Hails "Irreplaceable" Nate Dogg
  4. http://www.2kmusic.com/fr/rapus/news/mort-de-nate-dogg-les-hommages-d-eminem-game-ludacris/572583
  5. Pour "Rest In Peace" : repose en paix
  6. http://www.youtube.com/watch_popup?v=mCOK206_Q8k