Fabolous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fabolous

Description de cette image, également commentée ci-après

Fabolous à la Sirius Satellite Radio en 2007

Informations générales
Nom de naissance John David Jackson
Naissance 18 novembre 1977 (36 ans)
Brooklyn
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur
Activités annexes Producteur
Genre musical Rap East Coast
Années actives 1998–présent
Labels Desert Storm / Atlantic
Desert Storm / Def Jam
Site officiel myfabolouslife.com

Fabolous, de son vrai nom John Jackson (18 novembre 1977 à Brooklyn, New York – ), est un rappeur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence le rap dans les années 1990 et sort son premier single intitulé If They Want It sous le nom de Fabolous Sport. Cette chanson est récupérée par DJ Clue qui l’inclut dans sa mixtape DJ Clue: The Professional. Fabolous deviendra la tête d’affiche du label Desert Storm Records. Le rappeur continue à travailler et apparaît sur d’autres projets avec DJ Kool Kid ou Jadakiss.

Vers le succès[modifier | modifier le code]

Mais sa carrière prend son essor en 2001 avec Can’t Deny It, une reprise du titre de 2Pac, Ambitionz Az a Rider, dans laquelle il collabore avec Nate Dogg. Le morceau sera un avant-goût de son premier album, Ghetto Fabolous, qui sera un succès et deviendra disque de platine. Sa fraicheur et sa jeunesse sont un atout que Fabolous exploite. Il est un des premiers rappeurs de la Côte Est à adopter le style bling bling de la Côte Ouest.

En 2003, Fabolous revient avec un deuxième album, Street Dreams. Avec cet opus, il confirme son talent et connaît le succès avec des titres comme Can’t Let You Go featuring Lil’ Mo & Mike Shorey qui se classe numéro 4 dans les charts américains. L’autre titre phare de l’album est Into You, avec la chanteuse Tamia, qui le propulse sur la scène internationale et accroit sa renommée.

Chute[modifier | modifier le code]

Sur sa lancée, Fabolous sort son troisième album solo, Real Talk, fin 2004. Mais malgré une entrée en sixième position dans le top album, l’engouement du public ne suit pas. Seulement deux singles se classent dans les meilleures ventes, Breathe et Baby. Mais Fabolous se console avec sa première nomination aux Grammy Awards pour sa collaboration avec Christina Milian sur le titre Dip It Low. Fabolous quitte Atlantic Records pour Def Jam, dans un échange comprenant Musiq Soulchild.

Fabolous reste dans l’ombre et ne fait que quelques apparitions aux côtés de Cassidy, Jennifer Lopez ou Ray J.

En octobre 2006, il reçoit une balle lors d’une fusillade à la sortie d’un club. Il est ensuite arrêté pour possession illégale d’arme à feu alors qu’il se fait soigner à l’hôpital. Les poursuites contre lui sont abandonnées début juin 2007, l’accusation ne pouvant prouver que les armes lui appartenaient.

Retour sur le devant de la scène[modifier | modifier le code]

Juin 2007, c’est aussi le mois que choisit Fabolous, pour revenir sur le devant de la scène avec son quatrième album solo, From Nothin' to Somethin'. Retour réussi, puisque l’album se propulse en tête du Top R&B/Hip-Hop Albums, une première dans sa carrière. Dès la première semaine, il atteint la place de numéro 2 des charts. Pour cet album, Fabolous s’entoure de Young Jeezy sur Diamonds, Ne-Yo sur Make Me Better produit par Timbaland, T-Pain sur Baby Don’t Go, Akon sur Change Up et Swizz Beatz sur Return of the Hustle. Cet album s'est écoulé à plus de 500 000 exemplaires.

Le 11 juin 2007, son meilleur ami, le rappeur Stack Bundles, est assassiné, mais malgré son chagrin, Fabolous continue à avancer avec de nombreux projets, comme une collaboration avec le chanteur coréen, Se7en sur This Is My Year. Il apparaîtra aussi sur les albums de Bobby Valentino, Special Occasion, de Cassidy. À 30 ans, la carrière de Fabolous connaît un second souffle grâce à Def Jam.

La même année, Fabolous collabore avec la marque Rich Yung pour créer sa propre ligne de vêtements.

Sur la route du succès[modifier | modifier le code]

En 2009, Fabolous sort son cinquième album intitulé Loso's Way inspiré du film de Brian De Palma, L'Impasse (Carlito's Way). Les deux premiers singles de l'album sont My Time avec Jeremih et Throw it in the Bag avec The-Dream. Le troisième single est Everything, Everyday, Everywhere avec Keri Hilson, le quatrième est When Money Goes (Remix) avec Jay-Z et enfin, le cinquième est Imma Do It avec Kobe. Cet album restera deux semaines numéro 1 des charts américains.

Le 4 mars 2010, Fabolous présente une nouvelle mixtape, appelée There is No Competition 2: The Funeral Service.

Le 31 août 2010 sort la mixtape There is No Competition 2: The Funeral Service EP, qui contient cinq nouveaux titres.

Fabolous prévoit ensuite de sortir son sixième album studio, Loso's Way 2: Rise to Power, en novembre 2010. Le titre renvoie à nouveau au film L'Impasse mais cette fois à sa préquelle Carlito's Way: Rise to Power sorti directement en DVD en 2005.

Le 25 décembre, il sort une nouvelle mixtape intitulée There Is No Competition: Death Comes In 3's qui est téléchargée plus de 250 000 fois le jour de la sortie.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Problèmes judiciaires[modifier | modifier le code]

En janvier et mars 2003, Fabolous est arrêté pour possession d’une arme à feu sans permis dans sa voiture. Son garde du corps a plus tard fourni la preuve de la propriété de l’arme[1],[2].

On lui tire dans la jambe droite le matin du 17 octobre 2006 à Manhattan après qu’il a quitté Justin’s, un restaurant appartenant à Sean « Diddy » Combs[3]. Fabolous a été soigné à un hôpital local, et en est sorti huit jours plus tard[4].

En juin 2010, le NYPD enquête sur un possible lien entre Fabolous et le meurtre d’un rappeur parvenu nommé G-Baby près d’une discothèque du Queens car l'on a su qu'il était parti quelques secondes après que le meurtre avait eu lieu[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes officielles / Maxis[modifier | modifier le code]

  • 2003 : More Street Dreams, Pt. 2: The Mixtape
  • 2006 : Loso's Way: Rise to Power
  • 2008 : There Is No Competition
  • 2010 : There Is No Competition 2: The Funeral Service
  • 2010 : There is No Competition 2: The Funeral Service EP
  • 2011 : The Soul Tape
  • 2011 : There Is No Competition: Death Comes In 3's
  • 2012 : The Soul Tape 2
  • 2013 : The Soul Tape 3

Singles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jennifer Vineyard, « Fabolous Plans to Sue New York for False Arrest », MTV, 16 juillet 2003 (retrouvé le 8 octobre 2007).
  2. (en) Jennifer Vineyard, « Fabolous Arrested Twice in Two Days », MTV, 17 janvier 2003 (retrouvé le 8 octobre 2007).
  3. (en) Chloe A. Hilliard, « The Fabolous Life », The Village Voice, New Times Media (en),‎ 5 février 2008 (consulté le 1er mars 2009), p. 1–4
  4. (en) Gil Kaufman, « Fabolous Shot and Arrested in New York », MTV, 17 octobre 2006 (retrouvé le 8 octobre 2007).
  5. (en) « NYPD Investigates Rapper Fabolous’ Link To Murder Of Rapper, G-Baby | Breaking News for Black America », Newsone.com,‎ 14 juin 2010 (consulté le 31 janvier 2013)