Miyuki Tanobe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Miyuki Tanobe

Nom de naissance Miyuki Tanobe
Naissance 20 décembre 1937
Morioka, Japon
Nationalité japonaise, canadienne
Activités peinture au nihonga
Formation Université Guédaï, école des beaux-arts de Tokyo; Académie de la Grande Chaumière, Paris France; École nationale supérieure des beaux-arts, Paris
Maîtres Itaru Tanabe, Seison Maeda, Roger Chapelain-Midy
Mouvement artistique Art naïf
Récompenses Membre de l'Académie royale des arts du Canada, 1994; Officière de l'Ordre national du Québec, 1995; membre de l'Ordre du Canada, 2002; médaillée de l'Ordre du Jubilée, 2002

Œuvres réputées

Illustrations de "Gens de mon pays" de Gilles Vigneault en 1980 et de Bonheur d'occasion de Gabrielle Roy en 1983

Miyuki Tanobe (20 décembre 1937 à Morioka au Japon) est une peintre québécoise. Ses tableaux peints au nihonga illustrent la vie quotidienne montréalaise.

Elle est membre de l'Ordre du Canada et de l'Ordre national du Québec[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Miyuki étudie, dès l’âge de 11 ans, avec Itaru Tanabe, grand maître de la peinture à l’huile. Le réputé Chou Ota prend personnellement en charge la jeune étudiante. En 1959, Tanobe est diplômée professeure de dessin et de peinture de l’école des Beaux- Arts de l’Université de Tokyo. Elle sera l’étudiante de Seison Maida, maître incontesté du nihonga. En 1960-61, Miyuki tient ses toutes premières expositions et est acceptée par l’INTIN (Salon d’automne de la peinture Nihonga à Tokyo). En 1962 et 1963, elle travaille à l’atelier La Grande Chaumière à Paris. En 1963, Miyuki s’inscrit à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et étudie avec le maître Roger Chapelain-Midy. En 1966, Mme Tanobe revient au Japon. Elle s’établit à Montréal en 1971, suite à sa rencontre avec Maurice Savignac[2]. Elle a le coup de foudre pour les quartiers populaires de la ville qu’elle dépeint avec humour et souci du détail. À partir de 1972, Tanobe tient régulièrement des expositions solo avec la galerie L'Art français qui deviendra plus tard la Galerie Valentin[3].

Parmi les distinctions reçues tout au long de sa carrière, Miyuki Tanobe obtient le prix du Conseil des Arts du Canada en 1981 pour son illustration du poème de Gilles Vigneault Les gens de mon pays[4]. Elle illustre en 1983 le livre Bonheur d'occasion de Gabrielle Roy ce qui fait dire à cette auteure "qu'elle est émouvante cette rencontre du lointain Japon avec notre grouillant et familier Saint-Henri"[1].

En 1994, elle est reçue membre de l’Académie royale des arts du Canada en 1994[5] et est élue Officier de l’Ordre national du Québec l’année suivante. En 1999, la Monnaie royale canadienne lui demande d’illustrer une pièce de collection de 50 cents, Les petits sauteux, dans le cadre de la série Célébration du folklore et des légendes québécoises. En 2002, la délégation générale du Québec à Paris choisit une de ses peintures avec celles de Riopelle, Marc-Aurèle Fortin et Derouin pour son service de vaisselle. La même année, elle devient membre de l’Ordre du Canada et est médaillée de l’Ordre du Jubilée.

Tanobe travaille surtout le Nihon-ga sur panneaux d'Isorel avec un fond traité à l’acrylique. Au début de sa carrière, elle utilisait surtout comme médium l’acrylique, la gouache et l’huile.

En 2012, une murale est inaugurée dans l'arrondissement de Verdun en hommage à Tanobe. Elle reproduit une œuvre originale de l'artiste [6].

Thème[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Tanobe représentent la vie des gens dans les quartiers populaires de Montréal[7] ou d’autres villes de la province. Elle peint les parcs envahis par petits et grands, parfois des scènes de mariages champêtres et des scènes marines très animées. Elle a peint aussi la vie des gens de New York[8] ainsi que celle des gens des différentes provinces canadiennes. Tanobe peint également de nombreuses scènes de hockey[9].

Technique utilisée[modifier | modifier le code]

Tanobe emploie volontiers le style documentaire, souvent humoristique et très coloré, se rapprochant du style naïf[10].


Le Nihon-ga est une technique japonaise apparue vers la fin du XIXe siècle. Elle est basée sur l’emploi de la couleur en poudre broyée à la main, liée avec de la colle et appliquée avec le pinceau et l’eau. Des cristaux de roches, du sable et d’autres matières minérales sont incorporées pour donner plus ou moins de corps à la matière picturale[8].

Support[modifier | modifier le code]

Comme support, Miyuki utilise le papier de riz tendu sur un châssis ou un panneau rigide. Elle privilégie cependant le masonite sur lequel est appliquée une couche de gesso puis une base acrylique.

Expositions solo[modifier | modifier le code]

  • Avril 1995 : Rétrospective Musée Pierre Boucher, Trois-Rivières
  • Septembre 1993 : Rétrospective Jardin japonais du Jardin botanique de Montréal, avec la participation de la Galerie Jean-Pierre Valentin
  • 1991 : Ambassade du Canada à Tokyo, avec la participation de la Galerie Jean-Pierre Valentin
  • Octobre 1987 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Septembre 1987 : Délégation générale du Québec, New York
  • Novembre 1983 : 10e anniversaire, délégation du Québec, Tokyo
  • Octobre 1983 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Avril 1982 : Art Expo New York, New York
  • 1982 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Juin 1981 : Musée d'art de Joliette, Joliette
  • 1981 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Décembre 1980 et 1981 : Place des Arts, Montréal
  • Novembre 1980 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Novembre 1979 : Galerie L’Art français, Montréal
  • 1978 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Décembre 1976 : Galerie Marlborough Godard, Toronto
  • Octobre 1976 : Galerie Marlborough Godard, Montréal
  • Novembre 1974 : Galerie L’Art français, Montréal
  • Été 1973 : Terre des Hommes, Pavillon japonais, Montréal
  • Mars 1972 : Galerie L’Art français, Montréal
  • 1964 : Galerie Royale, Paris

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • Printemps 2013-2001: Le choix des artistes, Galerie Valentin, Montréal
  • Hiver 2013-1996 : Petits formats, Galerie Valentin, Montréal
  • 2005 : Impromptu. Galerie Valentin, Montréal
  • 1991 à 2006 : Les Femmeuses. Pratt & Whitney Canada, Longueuil
  • Printemps 1999 : Autoportrait, Galerie Valentin, Montréal
  • Avril 1990 : Les Femmeuses’90, Pratt & Whitney Canada, Montréal
  • Octobre à avril 1989 : Le Moi Secret, Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa
  • Avril 1989 : Les Femmeuses’89, Pratt & Whitney Canada, Montréal
  • 1985 : Regards sur 31 Femmes Artiste, M.C.C.I. Montréal
  • Novembre 1984 : Made in Canada, Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa
  • 1983 : Made in Canada IV, Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa
  • 1983 : Vivre en Ville, Expo itinérante à travers le Canada, Lavalin
  • 1979-1983 : Œuvres Personnelles de Miyuki Tanobe, Toronto, Calgary et Vancouver
  • Avril 1982 : Art Expo New York avec la Galerie L’Art français de Montréal
  • Juin à septembre 1979 : Vivre en Ville, Terre des Hommes, Expo itinérante, Montréal, Toronto et Calgary
  • Novembre 1979 : Musée d'art contemporain de Montréal
  • Mai à juin 1978 : Musée des beaux-arts de Montréal, Tableaux de la collection CIL d'œuvres d’art
  • Janvier 1978 : Place des Arts, Montréal
  • Juin à juillet 1975 : Québec Fête, Centre d’Art du Mont-Royal
  • Printemps 1975 : Galerie Marlborough Godard, Montréal
  • Automne 1974 : Galerie Marlborough Godard, Montréal
  • 1974 : Terre des Hommes, MBAM, Chez Arthur et Caillou Lapierre
  • 1973 : Terre des Hommes, Pavillon Japonais, Montréal
  • Été 1974 : L’Homme et son Univers, Musée des beaux-arts de Montréal
  • Automne 1963 : Salon d’Automne de la peinture Nihonga, Tokyo
  • Automne 1962 : Salon d’Automne de la peinture Nihonga, Tokyo

Expositions permanentes[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Bernier, Miyuki Tanobe, Montréal:Les Éditions de l’Homme, 2004, 157 p [14]
  • Roch Carrier,Miyuki Tanobe, Canada je t'aime = Canada I love you, Montréal: livres Toundra, 1991, 72 p[15]
  • Léo Rosshandler, Miyuki Tanobe, Tanobe, LaPrairie, Québec: Éditions M. Broquet, 1988, 108 p [16]
  • Gabrielle Roy, Miyuki Tanobe, Miyuki Tanobe retrouve Bonheur d’Occasion, un roman de Gabrielle Roy, Montréal: Éditions internationales A. Stanké, 1983 [17]
  • Yves Beauchemin, Cybèle, Coffret de luxe de sérigraphies, Montréal: Art global, 1982 [18]
  • Miyuki Tanobe, Gilles Vigneault, Les gens de mon pays, Montréal: Les éditions La courte échelle, 1980
  • Léo Rosshandler, Miyuki Tanobe, Tanobe, Ottawa : Éditions M. Broquet, 1980, 108 p [19]
  • Miyuki Tanobe, Québec je t’aime, Montréal: Éditions Toundra, 1976, 48 p [20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Miyuki Tanobe devient membre de l'ordre national du Québec en 1995 [1]
  2. http://ici.radio-canada.ca/emissions/je_lai_vu_a_la_radio/2010-2011/chronique.asp?idChronique=18191
  3. http://www.galerievalentin.com/art-contemporain/miyuki-tanobe/
  4. Gilles Vigneault, Miyuki Tanobe, Les gens de mon pays, Montréal: Les éditions La courte échelle, 1980 [2]
  5. "En 1994, elle est reçue membre de l'académie royale des arts du Canada" [3]
  6. http://24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2012/10/20121012-131918.html
  7. http://www.messagerverdun.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-07-12/article-3029513/Murale-en-hommage-a-Miyuki-Tanobe/1
  8. a et b http://www.oeilregional.com/2004/12/04/artiste-de-la-joie
  9. http://campdesrecrues.com/2013/02/miyuki-tanobe-le-hockey-au-quotidien/
  10. http://untappedcities.com/2013/06/10/a-mural-for-miyuki-tanobe-painter-of-street-life-in-montreal/
  11. http://www.journaldequebec.com/videos/featured/en-vedette/932569474001/tanobe-a-sa-murale/1897117857001
  12. http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/video.asp?id=157&nom=tanobe-miyuki&annee=1995&grade=officier&persiste=1
  13. Office national du film du Canada, « Ce monde éphémère - Miyuki Tanobe », sur ONF.ca,‎ 1979 (consulté le 11 juin 2012)
  14. https://www.library.yorku.ca/find/Record/1734723
  15. http://www.torontopubliclibrary.ca/detail.jsp?Entt=RDM578754&R=578754
  16. http://www.torontopubliclibrary.ca/detail.jsp?Entt=RDM1256528&R=1256528
  17. http://www.worldcat.org/title/miyuki-tanobe-retrouve-bonheur-doccasion-un-roman-de-gabrielle-roy-miyuki-tanobe-rediscovers-the-tin-flute/oclc/15700431
  18. http://www.worldcat.org/title/cybele/oclc/049115407
  19. http://books.google.ca/books/about/Tanobe.html?id=TSNwPQAACAAJ&redir_esc=y
  20. http://www.umanitoba.ca/cm/cmarchive/vol13no3/quebecjetaime.html