Yves Beauchemin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauchemin.

Yves Beauchemin

Description de cette image, également commentée ci-après

Yves Beauchemin en avril 2012.

Activités romancier
Naissance 26 juin 1941 (73 ans)
Montréal, Québec, Canada
Langue d'écriture Français
Genres Roman, nouvelle, littérature d'enfance et de jeunesse

Œuvres principales

Le Matou (1981)

Yves Beauchemin (né à Rouyn-Noranda le 26 juin 1941[1]) est un écrivain québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Des études supérieures à l'Université de Montréal lui permettent de décrocher une licence en Lettres et en Histoire de l'art. Il se destine d'abord à l'enseignement de la littérature dans un collège, mais en 1974, son premier roman, L'Enfirouapé lui vaut le prix France-Québec 1975. En 1981, Le Matou devient un best-seller international, vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit en seize langues.

Il publie ensuite avec succès Juliette Pomerleau (1989), Le Second Violon (1996), Les Émois d'un marchand de café (1999) et La Serveuse du Café Cherrier (2011). Un recueil de nouvelles, Une nuit à l'hôtel se situe dans son Abitibi natale, fait inusité chez un romancier dont l'œuvre se déroule avant tout dans le milieu urbain de Montréal.

Le fonds d'archives d'Yves Beauchemin est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Romans jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Une histoire à faire japper, Éditions Québec/Amérique, 1991 (ISBN 2890375684).
  • Antoine et Alfred, Éditions Québec/Amérique, 1992 (ISBN 2890376079).
  • Alfred sauve Antoine, Éditions Québec/Amérique, 1996 (ISBN 2-89037-813-6).
  • Alfred et la lune cassée, Éditions Québec/Amérique, 1997 (ISBN 2-89037-818-7).

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Katia Stockman, « Beauchemin, Yves », L'Île : L’info-centre littéraire des écrivains québécois,‎ 2009 (lire en ligne).
  2. Fonds Yves Beauchemin (MSS460) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  3. « Yves Beauchemin », Ordre national du Québec,‎ 2003 (lire en ligne).
  4. « Yves Beauchemin remporte le prix Ludger-Duvernay », La Presse Canadienne, sur Cyberpresse.ca,‎ 12 décembre 2011 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]