Mehriban Alieva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mehriban Aliyeva03.JPG
Mehriban Alieva et son mari avec le président russe Dmitri Medvedev (à droite), en 2008.

Mehriban Arif qızı Əliyeva (en azerbaïdjanais, souvent translittéré en Mehriban Alieva, née le 26 août 1964 à Bakou) est une parlementaire azerbaïdjanaise, femme du président de la République d'Azerbaïdjan İlham Əliyev et ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO.

Enfance[modifier | modifier le code]

Mehriban Əliyeva (née Paşayeva) est née dans une famille d'érudits. Son père Arif Paşayev, docteur en mathématiques et physique, est recteur de l'Académie nationale d'aviation à Bakou. Sa mère Aida Imanquliyeva (morte en 1992) était philologue et une arabiste réputée. En 1982, Mehriban Əliyeva finalise ses études à l'école publique secondaire numéro 23 de Bakou et reçoit une médaille d'or pour le succès de ses études scolaires. Quelques mois après, elle est admise à l'Université azerbaïdjanaise de médecine. Ensuite, elle continue ses études à l'Académie Sétchénov de Moscou, dont elle sort diplômée en 1988.

Carrière[modifier | modifier le code]

Entre 1988 et 1992, Mehriban Əliyeva travaillait à l'Institut pour la recherche scientifique des maladies des yeux de Moscou. En 1995, elle fonde la fondation Les amies de la culture d'Azerbaïdjan qu'elle dirige. En 1996, elle lance le magazine de la culture et d'histoire Azerbaidjan Heritage publié en azéri, anglais et russe, dont elle devient rédactrice en chef.

En 2002, Mehriban Əliyeva est élue présidente de la Fédération azerbaïdjanaise de gymnastique. La Fédération internationale de gymnastique décide de la tenue des championnats du monde de gymnastique rythmique de 2005 en Azerbaïdjan. En 2004, elle établit la Fondation Heydər Əliyev qui se concentre sur l'étude et la publicité l'idéologie politique de Heydər Əliyev. En 2004, Əliyeva est désignée ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO pour sa promotion de la musique traditionnelle[1]. La même année, elle est élue membre exécutif du Comité national olympique d'Azerbaïdjan. Un sondage la désigne comme Femme de l'année en Azerbaïdjan en 2005. Elle est la première femme à recevoir le titre de chevalier de la Croix de rubis de la fondation caritative internationale Les patrons du siècle pour son travail philanthropique. Merhiban Alieva est une des personnalités les plus populaires en Azerbaïdjan[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Əliyeva a épousé İlham Aliyev en décembre 1983. Ils ont deux filles: Leyla et Arzu, et un fils Heydar.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mehriban Aliyeva. Unesco.org
  2. (en) A Challenger In Azerbaijan's Ruling Family?, Radio Free Europe, 30 avril 2009.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]