Mary Garden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mary Garden

Mary Garden, née à Aberdeen (Écosse) le 20 février 1874 et morte à Inverurie, près d’Aberdeen, le 3 janvier 1967, est une chanteuse d’opéra (soprano) écossaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle devient célèbre en remplaçant au pied levé Marthe Rioton dans le rôle de Louise de Gustave Charpentier le 10 avril 1900 à l'Opéra-comique[1]. Très vite, elle élargit son répertoire et Claude Debussy lui confie en 1902 la création de Pelléas et Mélisande[2], quitte à se fâcher avec Maurice Maeterlinck, l’auteur du livret, qui voulait le rôle de Mélisande pour sa femme Georgette Leblanc.

Elle ne se laisse pas enfermer dans ce rôle en demi-teinte et incarne avec le même succès la voluptueuse et cruelle Salomé de Richard Strauss le 10 mai 1910[1]. Elle excelle dans le répertoire français dont elle possède parfaitement la langue.

Elle interprète lors de la première new-yorkaise de l'opéra de Jules Massenet Cléopâtre le 23 janvier 1919.

Elle dirige un temps l’opéra de Chicago. En 1921, elle dépense une fortune pour la création de L'Amour des trois oranges de Prokofiev et impose la version en français. Le rôle de Léandre est interprété par le grand Hector Dufrane.

Elle revint à ses emplois de prima donna et fait ses adieux à la scène en 1931 dans Carmen[1], rôle qui ne lui convenait pas, puis donne des récitals jusqu’en 1934.

Entre 1949 et 1955, elle consacre son temps à des conférences sur Claude Debussy.

Mary Garden dans Pelléas et Mélisande en 1908

Elle a écrit plusieurs livres, dont L'Envers du décor et Souvenirs de Mélisande.

Ligne de parfums[modifier | modifier le code]

En 1909, la filiale américaine des parfums Rigaud signe avec Mary Garden le lancement d'une ligne de parfums et de soins cosmétiques à son nom. Une vingtaine de produits seront édités et vendus jusqu’à la fin des années 1920. La cantatrice avait précédemment signé avec la firme McLean Perfumes (Detroit) en 1904, mais choisira de rompre son contrat[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse,‎ 2011, 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 672
  2. François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil,‎ 1983, 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 562
  3. (en)« Mary Garden (c.1904) McLean Perfumes », Perfume Projects, en ligne.