Martin-chasseur du Sénégal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Halcyon senegalensis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Martin-chasseur du Sénégal

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Coraciiformes
Famille Alcedinidae
Genre Halcyon

Nom binominal

Halcyon senegalensis
(Linnaeus, 1766)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Martin-chasseur du Sénégal, Halcyon senegalensis, est une espèce d'oiseaux de la famille des Alcedinidae et de la sous-famille des Halcyoninae. Il est commun en Afrique tropicale et équatoriale. C'est une espèce endémique du continent africain.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

C'est un Martin-chasseur de taille moyenne, de 20 à 23 cm de long. Les adultes ont le dos, les plumes principales des ailes et la queue d'un bleu clair mais vif. Le sommet du crâne et la nuque sont gris-bleu. La face, la gorge et le ventre sont blancs. Cet oiseau présente une bande noire sur l'œil qui s'étend du bec jusqu'en arrière de l'œil, parfois même au-delà de la tempe. Les plumes scapulaires sont noires. Le bec est bicolore : la mandibule supérieure est rouge, l'inférieure est noire. Les pattes sont gris-brun, de même que l'iris. Les plumes primaires et secondaires du dessous des ailes sont noires à l'extrémité, mais le dessous de l'aile est blanc en grande partie.
Certains individus peuvent avoir une tête plus grise, ce qui peut provoquer des confusions avec le martin-chasseur des mangroves.

Les juvéniles sont plus ternes et ont le bec marron. Les oisillons sont gris plus ou moins tachetés de brun.

Comportement[modifier | modifier le code]

Comportement social[modifier | modifier le code]

Cette espèce est très territoriale. Elle attaque tout intrus, ce qui peut parfois inclure les Humains.

Vol[modifier | modifier le code]

Le vol du martin-chasseur du Sénégal est rapide et en ligne droite.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Martin-chasseur du Sénégal ayant capturé un serpent-minute

Le martin-chasseur du Sénégal chasse depuis un perchoir dégagé (par exemple depuis une branche morte).

Ses proies sont principalement des insectes, mais aussi d'autres arthropodes, des serpents et lézards, des poissons, de petits rongeurs, des grenouilles, voire de jeunes oisillons.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le Martin-chasseur du Sénégal réalise une parade nuptiale au cours de laquelle il étend ses ailes pour montrer les parties blanches de leur face inférieure (voir une photo sur cette page). Le nid est bâti à l'intérieur d'un arbre, dans un trou creusé par une autre espèce (un pic ou un barbican ou un barbion en général), ou dans la berge d'une rivière. La ponte est constituée en moyenne de trois œufs, qui sont ronds et blancs.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est un habitant des forêts équatoriales et tropicales africaines, mais on peut le rencontrer dans les savanes boisées, près des lacs, rivières et mangroves, voire près des habitations humaines[1].

Répartition et sous-espèces[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau endémique du continent africain, présent du sud du Sahara au nord de Pretoria.

Selon les auteurs, cette espèce présente deux[2] ou trois[3] sous-espèces[4]:

sont deux sous-espèces reconnues par la communauté scientifiques.

est considérée comme une espèce ou une sous-espèce selon les auteurs.

Migration[modifier | modifier le code]

Ce Martin-chasseur vit essentiellement dans une bande située à 8° de l'équateur, mais les populations les plus excentrées vers le sud ou le nord réalisent une migration vers la zone équatoriale pendant la saison sèche. La migration s'effectue alors de nuit, en solitaire ou en petits groupes aux membres dispersés[5].

Le martin-chasseur du Sénégal et l'homme[modifier | modifier le code]

Statut et préservation[modifier | modifier le code]

Cette espèce, considérée comme commune sur son aire de répartition[5], a été classée dans la catégorie LC (préoccupation mineure) par l'UICN[6].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Plusieurs pays ont émis des timbres à l'effigie de cet oiseau (voir quelques exemples sur cette page) : le Bénin en 1982, le Botswana en 1997 et 2007, le Burkina Faso en 1994, le Gabon en 1971, la Gambie en 1990, la Guinée en 2001, le Mozambique en 1987, la Namibie en 1998, le Niger en 1968 et 1971, le Rwanda en 1967, la Sierra Leone en 1999, L'Afrique du Sud en 2000 et 2002, et l'Ouganda en 1995.

Liens et références[modifier | modifier le code]

Photos et vidéos[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Référence Oiseaux.net : Halcyon senegalensis (+ répartition) (fr)
  2. Référence Avibase : Halcyon senegalensis (+ répartition) (fr+en) (consulté le 24 mars 2012)
  3. Référence Animal Diversity Web : Halcyon senegalensis (en)
  4. Global Register of Migratory Species (GROMS) 2007
  5. a et b del Hoyo J, Elliott A, Sargatal J (2001) Handbook of the birds of the world. Vol. 6: Mousebirds to Hornbills
  6. Référence UICN : espèce Halcyon senegalensis (Linnaeus, 1766) (en)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :