Lohr Industrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lohr.

Lohr Industrie

Description de l'image Lohr.svg.
Création 1963
Fondateurs Robert Lohr
Slogan « L'esprit mobile »
Siège social Drapeau de France Hangenbieten (France)
Activité Constructeur véhicules et ferroviaire
Effectif 1 200 (monde)
Site web www.lohr.fr

Lohr Industrie est un groupe industriel privé français ayant son siège social à Hangenbieten en Alsace, près de Strasbourg, spécialisé, depuis plus de 50 ans, dans la conception et la réalisation de systèmes de transport.

Historique[modifier | modifier le code]

Robert Lohr et Guillaume Pepy, président de la SNCF à Strasbourg le 16 mai 2013.

Lohr a été créée en 1963 par Robert Lohr. Dès l'explosion du marché automobile, Lohr a d'abord eu une activité dans le domaine du transport d'automobiles puis s'est diversifiée, dans les années 1970-1980, dans le secteur de la logistique de défense et dans celui du transport combiné. Oscar de l'exportation en 1983, l'entreprise a ouvert plusieurs filiales dans différents pays du monde (Mexique, États-Unis, Serbie, Turquie, Inde, Chine).

Le 4 juin 2012, Lohr s'est déclarée en cessation de paiement, et le 27 juin, le tribunal de grande instance de Strasbourg a homologué la cession de la division Translohr (tramway sur pneu) à Alstom et au Fonds Stratégique d'Investissement, pour un montant de 35 millions d'euros. L'accord s'accompagnera d'un plan de restructuration[1].

Le groupe Lohr Industrie possède des usines en France (Duppigheim), en Turquie, en Chine, aux États-Unis et au Mexique.

Principaux produits[modifier | modifier le code]

Ensemble Lohr pour le transport routier de dix voitures.
  • Transport de véhicules par camion porte-voitures : activité historique du groupe Lohr - leader mondial.
  • Transport ferroviaire combiné, avec le Modalohr (rail-route).
  • Transport logistique défense, avec des remorques porte-chars, des camions de transport, des blindés légers.

La crise économique et ses conséquences[modifier | modifier le code]

Le crise économique a fait ressentir ses effets pour la première fois dans la deuxième moitié de 2008. Ainsi, à la fin de l'année, la grande majorité des CDD et des contrats intérimaires n'ont pas été reconduits. Le groupe a néanmoins dû procéder à 98 licenciements.

L'année 2009 a été difficile car la production dans le domaine du transport automobile était quasiment inexistante, mettant une partie du personnel en chômage partiel. En 2010, la direction a beaucoup compté sur la production de wagons type Modalohr[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]