Les Petits Chanteurs de Passy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Petits Chanteurs de Passy en 2010.

Les Petits Chanteurs de Passy sont une manécanterie d'enfants et de jeunes hommes située dans le 16e arrondissement de Paris fondée en 1956 sous le nom de Petits Chanteurs de Saint-Jean de Passy. Ils sont rattachés à la paroisse Notre-Dame de l'Assomption de Passy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les répétitions sous la direction d'Astrid Delaunay
Écouter les Petits Chanteurs
Tollite Hostias de l'Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns
Salve Regina de Hermann Contract
la pavane Belle qui tiens ma vie de Thoinot Arbeau
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

Les Petits Chanteurs de Saint-Jean de Passy est une manécanterie créée en 1956 par André Revaux au sein du lycée Saint-Jean de Passy, et est alors réservée aux garçons de cette institution scolaire. La chorale devient association en 1978 et s'affilie à la fédération française des Pueri Cantores[1],[2], association des chorales catholiques.

La vocation première de la manécanterie est de chanter la Messe en l'église Notre-Dame de l'Assomption de Passy. Elle se présente également en concert à Paris de façon régulière, ainsi que lors de ses tournées en France et en Europe lors des vacances scolaires[3],[4] et anime des évènements particuliers[5]. Ainsi les petits Chanteurs de Passy ont chanté la Messe le 19 juillet 2009 en l'église Notre-Dame à Saint-Lô pour fêter le 65e anniversaire de la libération de la ville[1], et ont participé avec deux autres chœurs à un conte mis en musique pour enfants, Der Mond de Carl Orff, à l'Opéra de Paris sous la direction de Denis Comtet[6]. L'assocation a auto-produit 3 disques de musique et produit 2 disques par des labels indépendants[7].

La chorale accepte les filles à partir de 2000, date à laquelle Saint-Jean de Passy devient mixte. La chorale recrute à ce jour des garçons de 8 à 21 ans et des filles de 8 à 13 ans du nord du 16e arrondissement, communément appelé quartier de Passy. En 2006, une réforme des statuts dote l'association d'un conseil d'administration où siègent des familles de chanteurs et des personnalités qualifiées[8],[9],[10].

En 2008, en conséquence d'une affaire de pédophilie touchant le chef de chœur, l'association quitte Saint-Jean de Passy et devient Les Petits Chanteurs de Passy.

Affaire judiciaire[modifier | modifier le code]

En février 2008, Emmanuel Marchand, chef de chœur en titre depuis le départ d’André Revaux en 1995, est mis en examen et écroué pour agression sexuelle sur mineur par personne ayant autorité, suite à la plainte d’un jeune choriste qui venait de quitter la manécanterie. Le conseil d'administration de l'association, au vu des éléments de l'enquête, révoque Emmanuel Marchand de sa charge de chef de chœur dès avril 2008[8]. L’enquête et les aveux de l'intéressé révéleront que d’autres jeunes en avaient été victimes au cours des vingt années précédentes[11].

Le 15 septembre 2009, Emmanuel Marchand est condamné à 5 ans de prison ferme pour agressions sexuelles sur quatre de ses élèves âgés entre 10 et 14 ans. Deux victimes qui s’étaient constituées parties civiles, dont un ancien choriste de la manécanterie, se sont vu octroyer des dommages-intérêts en réparation du préjudice subi, aux côtés de l'association des Petits chanteurs de Passy et de deux associations de défense des droits de l’enfant[12],[13],[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b B. H., « Avec les petits chanteurs de Passy : une messe pour la paix », La Manche Libre,‎ 27 juillet 2009 (lire en ligne)
  2. « Concert des Petits Chanteurs de St Jean de Passy », Le Figaro Paris-Normandue,‎ 9 avril 1977 (lire en ligne)
  3. « Churches echo to sweet voices from France », The Evening Echo,‎ 13 juillet 1971 (lire en ligne)
  4. « Les Petits chanteurs de Passy à la basilique Sainte-Trinité - Cherbourg », Ouest-France,‎ 24 juillet 2009 (lire en ligne)
  5. « Messe du jeudi Saint avec les Petits Chanteurs de St. Jean de Passy », Ouest-France,‎ avril 1983 (lire en ligne)
  6. Maria Torrès, « La Lune / Der Mond, un petit théâtre du monde de Carl Orff à L'Opéra Bastille », Artistikrezo,‎ 10 mars 2010 (lire en ligne)
  7. http://www.petits-chanteurs-passy.fr/Pages/CDetextraits.aspx
  8. a et b Dossier des Petits Chanteurs de Passy, n° association W751047508, Préfecture de police de Paris, bureau des associations
  9. Journal officiel des associations, Paris, N° de parution 20060024, n° d'annonce 1583, paru le 17 juin 2006
  10. Emmanuel Desbois, « Les Petits Chanteurs de Passy », Le journal du 16, no 29,‎ 2011, p. 31 (lire en ligne)
  11. http://www.francesoir.fr/actualite/societe/pedophilie-aveux-sordides-d%E2%80%99un-chef-choeur-25498.html
  12. Tribunal de grande instance de Paris, 15e ch, n° d'affaire 0805110016, jugement du 15/09/2009
  13. http://www.leparisien.fr/paris-75/cinq-ans-ferme-pour-l-ex-chef-de-choeur-de-saint-jean-de-passy-15-09-2009-639988.php
  14. http://www.rtl.fr/actualites/article/cinq-ans-ferme-pour-l-ex-chef-de-la-chorale-de-saint-jean-de-passy-5928298288

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]