Le Train de la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Train de la mort

Description de cette image, également commentée ci-après

Mary Forbes, Billy Bevan, Alan Mowbray, Basil Rathbone, Nigel Bruce et Dennis Hoey

Titre original Terror by Night
Réalisation Roy William Neill
Scénario Frank Gruber
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Sortie 1946
Durée 60 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Train de la mort (Terror by Night) est un film américain réalisé par Roy William Neill, sorti en 1946.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Londres, une jeune femme, Vivian Vedder, vérifie que le charpentier a terminé le cercueil pour sa mère récemment décédée, qu'elle doit accompagner en Écosse par le train. Elle embarque, en même temps que Lady Margaret Carstairs (propriétaire du célèbre diamant "Star of Rhodesia"), son fils Ronald, Holmes (qui a été embauché pour protéger le diamant), l'inspecteur Lestrade (qui feint de partir pêcher dans le Nord mais qui est lui aussi chargé de la sécurité du diamant), Watson et son ami le major Duncan-Bleek. Après le départ du train, Holmes et Watson examinent le diamant de 423 carats en compagnie de Lady Margaret et de Ronald.

Peu de temps après, Ronald est assassiné, apparemment empoisonné, et le diamant volé. Lady Margaret, cependant, semble plus affectée par la disparition de son diamant que par la mort de son fils.

Holmes soupçonne qu'un des passagers est le colonel Sebastian Moran, un fameux voleur de bijou. Lestrade, Holmes et Watson interrogent les autres passagers, mais laissent de côté Vivian lorsqu'ils voient qu'elle est en deuil. Holmes est poussé par une porte ouverte, manque de mourir, mais arrive à remonter à l'intérieur du train. Plus tard, avec Watson, il découvre un compartiment secret dans le cercueil de la mère de miss Vedder. Lorsqu'ils l'interrogent, celle-ci admet qu'un homme l'a payée pour accompagner le cercueil. Comme Watson et Duncan-Bleek se joignent au groupe, Holmes révèle qu'il avait remplacé le diamant par une imitation lorsqu'il l'avait examiné. Lestrade prend possession du véritable diamant.

Dans le compartiment à bagages, Holmes et Watson trouvent un gardien assassiné par une fléchette empoisonnée. Pendant ce temps, Duncan-Bleek, qui n'est autre que le colonel Moran, est rejoint par un criminel nommé Sands, qui était caché à l'intérieur du cercueil. Ils vont dans le compartiment de Lestrade, Sands l'assomme et lui vole le diamant, mais Moran l'abat avec le même pistolet à fléchettes qu'il avait utilisé pour tuer Ronald et le gardien.

Le train fait un arrêt imprévu pour embarquer plusieurs policiers écossais, dirigés par l'inspecteur McDonald. Holmes informe McDonald que Duncan-Bleek est en réalité Moran, celui-ci est arrêté et le diamant retrouvé dans son gilet, mais il saisit l'arme d'un policier et tire la sonnette d'alarme. Au cours d'une bagarre au cours de laquelle les lumières se sont éteintes, Holmes arrive à menotter Moran et le cache sous une table. Quand les lumières se rallument, les policiers quittent le train avec leur prisonnier, le visage couvert par un manteau.

Lorsque le train repart, Holmes révèle qu'il a découvert que McDonald était un imposteur et qu'il lui a repris le diamant pendant la bagarre, que les policiers écossais étaient en fait des membres de l'équipe de Moran et que celui qu'ils ont emmené était en fait Lestrade. Ce dernier les fait arrêter à la gare.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]