Le Retour de Sherlock Holmes (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Retour de Sherlock Holmes (homonymie).

Le Retour de Sherlock Holmes

Titre original The Return of Sherlock Holmes
Réalisation Basil Dean
Scénario Basil Dean
Arthur Conan Doyle
Garrett Fort
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Famous-Lasky Corp.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Sortie 1929
Durée 71 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Retour de Sherlock Holmes (The Return of Sherlock Holmes) est un film américain sorti en 1929, réalisé par Basil Dean.

C'est le premier film parlant mettant en scène le personnage de Sherlock Holmes.

Le film est notable pour être à l'origine de la célèbre citation apocryphe « élémentaire, mon cher Watson », qui n'apparaît dans aucune des histoires écrites par sir Arthur Conan Doyle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire est inspirée de deux nouvelles de Conan Doyle : Le Détective agonisant et Son dernier coup d'archet[1].

Le capitaine Longmore est trouvé assassiné et la police suspecte son fils Roger, auquel est fiancée Mary Watson, la fille du Dr Watson. Celui-ci, désireux d'innocenter Roger, presse Holmes de sortir de la retraite pour rechercher le vrai meurtrier. En fait, c'est le Dr Moran qui a été chargé par le Professeur Moriarty d'empoisonner Longmore afin d'empêcher ce dernier de confesser ses liens avec le Professeur.

Holmes poursuit Moran à bord d'un transatlantique à destination de New-York, à bord duquel se trouve aussi Moriarty, qui se fait passer pour le médecin du bord. Déguisé en musicien, Holmes parvient lors d'un tour de passe-passe à subtiliser à Moran la confession écrite par Longmore en la remplaçant par une feuille vierge. Déguisé ensuite en steward, il arrive à trouver la cabine où se cache Moriarty, en enduisant les talons de ce dernier de peinture phosphorescente, et il y trouve Roger, retenu prisonnier.

Quand Moriarty découvre le détective, il essaye de l'empoisonner en utilisant le même stratagème que pour Longmore, à savoir un étui à cigarettes en métal, avec une aiguille empoisonnée cachée dans le mécanisme d'ouverture. Mais Holmes, ayant reconnu cet objet, utilise un dé en acier pour ne pas être piqué et feint d'agoniser afin de pousser Moriarty à se confesser. Cette confession est enregistrée sur un dictaphone, mais avant d'être arrêté par le capitaine du navire, Moriarty s'empoisonne lui-même avec l'étui à cigarettes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mordaunt Hall, THE SCREEN; Holmes and Moriarty, New York Times, 19 octobre 1929

Lien externe[modifier | modifier le code]