La Chute d'Hypérion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Chute d'Hypérion
Auteur Dan Simmons
Genre Roman de science-fiction
Version originale
Titre original The Fall of Hyperion
Éditeur original Doubleday
Langue originale anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original États-Unis
Date de parution originale 1990
ISBN original 0-385-24950-0
Version française
Traducteur Guy Abadia
Lieu de parution Drapeau de la France France
Collection Ailleurs et Demain
Date de parution 1992
Type de média texte écrit
Nombre de pages 564
ISBN 2-221-06957-9
Série Les Cantos d'Hypérion
Chronologie
Précédent Hypérion Endymion Suivant
Consultez la liste des éditions de cette œuvre :
La Chute d'Hypérion (Dan Simmons).

Sur les autres projets Wikimedia :

La Chute d'Hypérion est un roman de science-fiction, genre space opera, écrit par Dan Simmons en 1990 et publié en France en 1992. Ce roman est la suite et la fin du récit commencé dans Hypérion et le second volume des Cantos d'Hypérion, un cycle composé de quatre romans : Hypérion, La Chute d'Hypérion (The Fall of Hyperion, 1990), Endymion (1995) et L'Éveil d'Endymion (The Rise Of Endymion, 1997), complétés par deux nouvelles : Les orphelins de l’hélice et La mort du centaure. Ce cycle est considéré par de nombreux spécialistes comme une des œuvres majeures de la science-fiction des années 1990.

Présentation de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Cantos d'Hypérion.

Situation dans l’œuvre[modifier | modifier le code]

La Chute d'Hypérion raconte l’arrivée des pèlerins (présentés dans le roman Hypérion) dans la vallée des Tombeaux du Temps et leur confrontation individuelle avec le Gritche. Parallèlement, le roman développe largement l'aspect politique et tactique de la guerre contre les Extros qui sévit au-dessus d’Hypérion et s’étend inexorablement à toute l’Hégémonie. Après n’avoir été qu’un personnage secondaire dans Hypérion, la Présidente Meina Gladstone prend dans La Chute d’Hypérion toute sa dimension politique et philosophique. Même si Dan Simmons résume au cours de son récit les événements qui se sont déroulés dans le roman précédent, il est souhaitable de n’aborder la lecture de ce roman qu’après avoir fait celle d’Hypérion qui met en place l’Univers des Cantos d'Hypérion et présente les Personnages des Cantos d'Hypérion.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les 7 pèlerins du Gritche s’installent dans la vallée des Tombeaux du Temps, malgré l’inconfort d’un campement soumis aux marées anentropiques, aux orages, aux rafales de neige et aux tempêtes de sable qui balaient régulièrement la région. Au-dessus de leurs têtes, la bataille pour Hypérion fait rage entre les forces de l’Hégémonie et l’essaim des Extros, striant le ciel de zébrures jaunes ou rouges laissées par les armes à plasma et les explosions. Chacun des pèlerins attend sa douloureuse confrontation avec le Gritche. Pendant ce temps, le cybride Johnny Keats 2, qui a pris l’identité du peintre Joseph Severn, est appelé par la Présidente de l’Hégémonie, Meina Gladstone, pour croquer son portrait. Il assiste ainsi à toutes les réunions d’état-major qui dressent les bilans de la guerre contre les Extros, révèlent les doutes de la Présidente sur son action et mettent en évident le rôle primordial des IA dans la prise de décision militaire et politique. Alors que la guerre contre les Extros prend une ampleur imprévue, menaçant directement une vingtaine de planètes du Retz et mettant en difficulté les forces de défense de l’Hégémonie, le mandat de la Présidente Meina Gladstone est remis en cause par un nombre croissant de sénateurs. Peu à peu, la guerre contre les Extros se révèle être la phase décisive d’une machination complexe qui vise à exterminer l’humanité.

L’univers des Cantos d’Hypérion[modifier | modifier le code]

Pour plus de détails, voir l’article : Univers des Cantos d'Hypérion.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Pour plus de détails, voir les articles : Personnages d'Hypérion et Personnages secondaires d'Hypérion.

Les planètes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Planètes des Cantos d'Hypérion.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La Chute d’Hypérion, 1992 ((en) The Fall of Hyperion, 1990), trad. Guy Abadia, roman [détail des éditions]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Précédé par La Chute d'Hypérion Suivi par
Hypérion par Dan Simmons
Prix Locus du meilleur roman de science-fiction
1991
Barrayar par Lois McMaster Bujold
Le Pays de Cocagne par Colin Greenland
Prix British Science Fiction du meilleur roman
1992
Mars la rouge par Kim Stanley Robinson
Hypérion par Dan Simmons
Prix Seiun du meilleur roman étranger
1996
End of an Era par Robert J. Sawyer