Rainbows End

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rainbows End (titre original : Rainbows End) est un roman de science-fiction de l'écrivain américain Vernor Vinge publié en 2006 et traduit en français en 2007. Il a obtenu le prix Hugo du meilleur roman en 2007 ainsi que le prix Locus du meilleur roman de science-fiction la même année.

Les nombreuses avancées technologiques décrites dans le roman suggèrent que le monde subit de plus en plus de changements, et que le monde est peut-être destiné à une singularité technologique, un sujet récurrent chez Vinge (dans ses écrits de fiction et non-fiction).

« Votre hack a été remarqué. Quand j'étais jeune, on aurait pu obtenir un brevet pour cela. Mais de nos jours, ... »
« De nos jours, cela devrait permettre d'avoir une note décente dans une classe de lycée. »

Résumé[modifier | modifier le code]

Le héros principal du roman est Robert Gu, un homme se remettant lentement de la maladie d'Alzheimer grâce aux progrès des technologies médicales. Avec le retour de ses facultés, Robert (qui a toujours été légèrement technophobe) doit s'adapter à un monde très différent, où presque chaque objet est mis en réseau et où la technologie de réalité augmentée est monnaie courante. Robert, autrefois un poète de renommée mondiale, à la personnalité notoirement mesquine, doit réapprendre à la fois l'usage du monde en retournant au lycée, mais aussi la base des relations humaines afin de rétablir une relation avec la famille de son fils qu'il a toujours tyrannisé avant sa maladie. Parallèlement, Robert et sa petite-fille Miri sont entrainés dans une intrigue complexe impliquant l'agence de renseignement indo-européenne, une intelligence redoutable (et peut-être surhumaine) cachée derrière un avatar de lapin anthropomorphe, ainsi que de nouvelles technologies visant au contrôle mental des foules.

Éditions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]