C. J. Cherryh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

C. J. Cherryh

Description de cette image, également commentée ci-après

C. J. Cherryh en 2006

Nom de naissance Carolyn Janice Cherry
Activités Romancière
Naissance (71 ans)
Saint-Louis, Missouri, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Science-fiction, fantasy
Distinctions Prix Hugo
Prix Locus
Prix John Wood Campbell du meilleur nouvel écrivain

Œuvres principales

C. J. Cherryh, née le à Saint-Louis dans le Missouri, est le nom de plume de l'écrivain américaine de fantasy et de science-fiction Carolyn Janice Cherry, sœur du peintre David A. Cherry (en). Elle a écrit plus de 60 romans depuis les années 1970, notamment Cyteen et Forteresse des étoiles, qui ont obtenu le Prix Hugo (et qui se déroulent tous deux dans l'univers Alliance-Union créé par l'auteur). En 2001, Don Wells et Alex Cruz, astronomes amateurs découvrent un nouvel astéroïde et le nomment 77185 Cherryh en hommage à l'auteur. À cette occasion, ils disent d'elle : « elle nous a mis au défi de mériter les étoiles en imaginant comme l'humanité pouvait grandir pour vivre parmi elles. »[1]

Mme Cherry ajouta un h à la fin de son nom car son premier éditeur, Donald Wollheim, trouvait que « Cherry » avait des consonances trop romantiques pour un auteur de science-fiction. L'utilisation des initiales C. J. à la place des prénoms de l'auteur visait, dans le même esprit, à dissimuler son genre, la science-fiction étant dominée à l'époque par des auteurs masculins.

Biographie[modifier | modifier le code]

C. J. Cherryh est née le à Saint-Louis, Missouri, et a passé son enfance à Lawton dans l'Oklahoma. Elle a commencé à écrire dès l'âge de 10 ans, frustrée par l'arrêt de sa série télévisée préférée, Flash Gordon.

En 1964, elle passe un Bachelor of Arts en latin à l'université de l'Oklahoma, pendant lequel elle étudie l'archéologie, la mythologie et l'histoire de l'ingénierie. En 1965, elle passe un Master of Arts en littérature classique à l'université Johns Hopkins à Baltimore. Après ses études, C. J. Cherryh enseigne le latin, la littérature classique et l'histoire ancienne dans des écoles publiques d'Oklahoma City.

C. J. Cherryh n'a pas suivi la voie traditionnelle des écrivains de science-fiction de sa génération, en commençant par publier des nouvelles dans des magazines, puis en passant à des romans. En fait, C. J. Cherryh n'a songé à écrire des nouvelles qu'après avoir publié plusieurs romans.

Elle a donc commencé par écrire des romans pendant son temps libre, en soumettant directement les manuscrits à des éditeurs. Elle perdit même de cette façon certains manuscrits originaux (elle dû réécrire les romans correspondants), car elle manquait d'argent et envoyait parfois son unique copie à un éditeur, sans grand succès.

Elle finit par percer en 1975 quand Donald Wollheim lui acheta deux manuscrits soumis à sa maison d'éditions, DAW Books, Les portes d'Ivrel et Frères de la Terre, tous deux publiés en 1976 (dans cet ordre, contraire à celui de leur écriture). Ces deux romans lui valurent immédiatement une reconnaissance critique, et elle obtint en 1977 le prix John W. Campbell du meilleur nouvel écrivain de l'année.

Bien que toute son œuvre n'ait pas été publiée chez DAW Books, C. J. Cherryh développa à cette époque des relations fortes avec la famille Wollheim et sa maison d'éditions. Mme Cherryh alla souvent leur rendre visite à New York, séjournant même dans leur maison familiale du Queens. Outre DAW Books, l'œuvre de C. J. Cherryh a été publiée aux États-Unis par les maisons Baen Books, HarperCollins, Warner Books et Del Rey Books. En France, les traductions sont essentiellement parues en livre de poche chez J'ai lu.

Dans la fin des années 1970, C. J. Cherryh publia six autres romans. En 1979 sa nouvelle Cassandre obtient le prix Hugo de la meilleure nouvelle courte. Elle décida alors de quitter l'enseignement pour se consacrer à l'écriture à plein temps. Elle a obtenu deux fois le prix Hugo du meilleur roman, en 1982 avec Cyteen, puis en 1989 avec Forteresse des étoiles.

En plus de développer ses propres univers de fiction, C. J. Cherryh a écrit des histoires se déroulant dans des mondes partagés, notamment dans Thieves World, Heroes in Hell, Elfquest, Witch World et Magic in Ithkar. Elle ouvrit son propre monde (l'univers Alliance-Union) aux autres auteurs dans la série d'anthologies Merovingen Nights.

C. J. Cherryh a longtemps vécu dans l'Oklahoma. Elle habite maintenant dans les environs de Spokane (dans l'État de Washington) avec l'artiste Jane Fancher.

Narration[modifier | modifier le code]

Cherryh adopte fréquemment un point de vue interne qu'elle nomme troisième personne très fortement limité[réf. nécessaire]. Dans ce type de narration, l'histoire est racontée du point de vue du personnage principal et seules les choses vécues ou pensées par ce personnage sont décrites. Par exemple, le capitaine du vaisseau spatial ne remarquera pas la station spatiale, à laquelle il n’est plus censé faire attention. Ce type de point de vue est courant dans la littérature anglo-saxonne depuis Jane Austen.

Thèmes majeurs[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Cherryh décrivent les mondes fictifs avec réalisme, mettant à contribution sa connaissance des langues, de l'histoire et de la psychologie. Son pouvoir de construire des mondes étranger est pareil à celui de J. R. R. Tolkien, et lui permet de créer des cultures extra-terrestres, des espèces et des points-de-vue qui sont crédibles, afin de faire penser ses lecteurs à leurs idées de la nature humaine. La plupart de ses mondes sont ressentis au lieu d'être décrits, mais peu d'explications sont nécessaires puisque ses œuvres sont si élégantes dans leurs complexité.[non neutre]

Œuvres de science-fiction[modifier | modifier le code]

L'Univers Alliance-Union[modifier | modifier le code]

L'Univers Alliance-Union est un ensemble de séries ou de romans isolés pouvant globalement être rattachés au genre space opera et écrits, d'un livre à l'autre, selon une grande variété d'approches (sociales, psychologiques, militaires, politiques). Même dans les œuvres mineures centrées sur un personnage principal ou un petit groupe d'individus, comme Rimrunners ou Heavy Time, on devine toujours ce contexte global qui est au premier plan des romans les plus ambitieux comme Forteresse des étoiles ou Cyteen. Il est d'ailleurs résumé en introduction de ces deux livres[réf. nécessaire]. Dans cet univers, les aventures impliquant des protagonistes humains côtoient les histoires de rencontre avec des civilisations extra-terrestres (Forty Thousand in Gehenna ou Serpent's Reach par exemple). L'auteur ne témoigne pas d'une volonté systématique d’unifier son œuvre mais propose cependant les regroupements suivants :

Les Guerres de la Compagnie[modifier | modifier le code]

L'Ère du rapprochement[modifier | modifier le code]

Le Cycle de Chanur[modifier | modifier le code]

Les Guerres Mri[modifier | modifier le code]

  • Soleil mort : Kesrith ((en) The Faded Sun: Kesrith, 1978)
  • Soleil mort : Shon'jir ((en) The Faded Sun: Shon'Jir, 1978)
  • Soleil mort : Kutath ((en) The Faded Sun: Kutath, 1979)

Les Nuits mérovingiennes (période des guerres Mri)[modifier | modifier le code]

  • L'Ange à l'épée ((en) Angel with the Sword, 1985)
  • Série Merovingen Nights (anthologies de nouvelles de différents auteurs)
    • (en) Festival Moon, 1987
    • (en) Fever Season, 1987
    • (en) Troubled Waters, 1988
    • (en) Smuggler's Gold, 1988
    • (en) Divine Right, 1989
    • (en) Flood Tide, 1990
    • (en) Endgame, 1991

L'Ère d'exploration[modifier | modifier le code]

La Rébellion de Hanan[modifier | modifier le code]

Le Cycle de Morgane[modifier | modifier le code]

  • Les Portes d'Ivrel ((en) Gate of Ivrel, 1976)
  • Le Puits de Shiuan ((en) Well of Shiuan, 1978)
  • Les Feux d'Azeroth ((en) Fires of Azeroth, 1979)
  • La Porte de l'exil ((en) Exile's Gate, 1988)

L'Univers Étranger[modifier | modifier le code]

  • Arc 1
    • Le Paidhi, J'ai lu no 4999, 1998 ((en) Foreigner, 1994), trad. Iawa Tate
    • Le Retour du phœnix, J'ai lu no 5171, 1999 ((en) Invader, 1995), trad. Iawa Tate
    • (en) Inheritor, 1996
  • Arc 2
    • (en) Precursor, 1999
    • (en) Defender, 2001
    • (en) Explorer, 2003
  • Arc 3
    • (en) Destroyer, 2005
    • (en) Pretender, 2006
    • (en) Deliverer, 2007
  • Arc 4
    • (en) Conspirator, 2009
    • (en) Deceiver, 2010
    • (en) Betrayer, 2011
  • Arc 5
    • (en) Intruder, 2012
    • (en) Protector, 2013
    • (en) Peacemaker, 2014
  • Arc 6
    • (en) <inconnu> (en cours d'écriture)
  • Nouvelles
    • (en) Deliberations, 2012
    • (en) Invitations, 2013

L'Univers de Finisterre[modifier | modifier le code]

  • Les Étalombres, J'ai lu no 4613, 1997 ((en) Rider at the Gate, 1995), trad. Iawa Tate
  • (en) Cloud's Rider, 1996

La Guerre des gènes[modifier | modifier le code]

  • (en) Hammerfall, 2001
  • (en) Forge of Heaven, 2004

Autres romans de science-fiction[modifier | modifier le code]

Œuvres de fantasy[modifier | modifier le code]

Ealdwood[modifier | modifier le code]

  • La Pierre de rêve ((en) The Dreamstone, 1983)
  • (en) The Tree of Swords and Jewels, 1983

Éditions intégrales :

  • (en) Arafel's Saga, 1983
  • (en) Ealdwood, 1991 puis (en) The Dreaming Tree, 1997 - révisée et intégrant une nouvelle fin

Héros en Enfer[modifier | modifier le code]

Sur la thématique infernale, cette série créée par Janet Morris (en) propose aventure et ironie aux amateurs de comédie dantesque. Publiée entre 1986 et 1989, ressuscitée depuis 2011, elle compte à ce jour six romans et dix anthologies. Outre plusieurs nouvelles écrites dans les anthologies, trois romans sont crédités C. J. Cherryh :

Forteresse[modifier | modifier le code]

  • (en) Fortress in the Eye of Time, 1995
  • (en) Fortress of Eagles, 1998
  • (en) Fortress of Owls, 2000
  • (en) Fortress of Dragons, 2001
  • (en) Fortress of Ice, 2006

Histoires russes[modifier | modifier le code]

  • (en) Rusalka, 1989
    • (en) Rusalka, 2010 - édition numérique révisée
  • (en) Chernevog, 1990
  • (en) Yvgenie, 1991
    • (en) Yvgenie, 2012 - édition numérique révisée

Autres romans de fantasy[modifier | modifier le code]

  • (en) The Paladin, 1988
  • (en) The Goblin Mirror, 1992
  • La Citadelle noire ((en) Faery in Shadow, 1994)
    • (en) Faery Moon, 2009 - édition numérique révisée intégrant sa préquelle (en) The Brothers, 1986
  • Lois & Clark : une aventure de Superman ((en) Lois & Clark: A Superman Novel, 1996)
    Une adaptation en roman à partir de la série télévisée Loïs et Clark : Les Nouvelles Aventures de Superman

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. JPL Small-Body Database Browser Asteroid 77185 Cherryh.

Liens externes[modifier | modifier le code]