Malcolm Turnbull

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turnbull.
Malcolm Turnbull
Photographie de Malcolm Turnbull en 2012.
Photographie de Malcolm Turnbull en 2012.
Fonctions
Ministre des Communications
En fonction depuis le 18 septembre 2013
Gouvernement Abbott
Prédécesseur Anthony Albanese
Successeur en fonction
Leader du parti libéral australien
16 septembre 20081er décembre 2009
Prédécesseur Brendan Nelson
Successeur Tony Abbott
Ministre de l'Environnement et de l'Eau
30 janvier 20073 décembre 2007
Gouvernement Howard IV
Prédécesseur Ian Campbell
Successeur Peter Garrett
Représentant de la circonscription de Wentworth
En fonction depuis le 9 octobre 2004
Prédécesseur Peter King
Biographie
Nom de naissance Malcolm Bligh Turnbull
Date de naissance 24 octobre 1954 (59 ans)
Lieu de naissance Sydney
Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Australien
Parti politique Parti libéral australien
Diplômé de Université de Sydney
Brasenose College (Université d'Oxford)
Religion Catholicisme

Malcolm Turnbull

Malcolm Bligh Turnbull (né le 24 octobre 1954) est un homme politique australien, ancien chef de l'opposition au Parlement d'Australie (leader parlementaire du Parti libéral 2008-2009). Depuis septembre 2013, il est ministre des Communications dans le gouvernement Abbott.

Turnbull est député libéral de la circonscription de Wentworth dans la banlieue est de Sydney depuis octobre 2004. Il a été Ministre fédéral de l'environnement et des ressources en eau en 2007. Avant de devenir député, il a été avocat, banquier et chef du Mouvement républicain australien. Turnbull a été le premier républicain à la tête du Parti libéral fédéral[1].

Lorsque le gouvernement de coalition dirigé par John Howard perdit les élections de novembre 2007, un vote pour la direction du Parti libéral fut organisé quelques jours plus tard. Brendan Nelson fut élu aux dépens de Turnbull par 45 voix contre 41. En septembre 2008, suite à un second vote pour la direction du Parti, Turnbull fut élu par 45 voix contre 41 contre Nelson[2].

Turnbull a critiqué la réponse du Kevin Rudd à la Crise financière de 2007-2009, en particulier pour la vitesse avec laquelle le gouvernement a dépensé le grand surplus budgétaire dont il avait hérité du gouvernement de John Howard[3] mais il ne put pas entamer la popularité de Kevin Rudd.

Il a injustement accusé le premier ministre et le ministre des finances de corruption dans l'affaire du faux-email de Godwin Grech[4] et sa propre popularité a diminué nettement. Des collègues l'ont accusé d'être autocratique[5] et les conservateurs du Parti libéral et du Parti national d'Australie ont désapprouvé sa politique d'une Bourse du carbone. Tony Abbott est alors devenu chef du parti le 1er décembre 2009, après une période de division pour les libéraux, élu par 42 voix contre 41 à Turnbull[6].

Références[modifier | modifier le code]