James Scullin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Scullin
Photographie de James Scullin prise entre 1929 et 1932.
Photographie de James Scullin prise entre 1929 et 1932.
Fonctions
9e Premier ministre d'Australie
22 octobre 19296 janvier 1932
Gouvernement Scullin
Prédécesseur Stanley Bruce
Successeur Joseph Lyons
Leader du Parti travailliste australien
26 avril 19281er octobre 1935
Prédécesseur Matthew Charlton
Successeur John Curtin
Représentant de la circonscription de Yarra
18 février 192210 décembre 1949
Prédécesseur Frank Tudor
Successeur Stan Keon
Représentant de la circonscription de Corangamite
13 avril 191031 mai 1913
Prédécesseur Gratton Wilson
Successeur Chester Manifold
Biographie
Nom de naissance James Henry Scullin
Date de naissance 18 septembre 1876
Lieu de naissance Trawalla, Victoria
Drapeau de l'Empire britannique Empire britannique
Date de décès 28 janvier 1953 (à 76 ans)
Lieu de décès Melbourne, Victoria
Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Australien
Parti politique Parti travailliste australien
Religion Catholique

James Scullin
Premiers ministre d'Australie

James Henry Scullin (18 septembre 1876, Trawalla, Victoria28 janvier 1953, Melbourne, Victoria), est un homme politique travailliste australien qui fut le 9e Premier ministre d'Australie.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Scullin, son père, un cheminot et Ann Logan, sa mère, étaient deux catholiques irlandais originaires de Derry. Il fut le premier Premier ministre de religion catholique et d'origine irlandaise et s'illustra aussi par son absence de consommation d'alcool et de tabac ce qui était exceptionnel à l'époque.

Après ses études primaires, il travailla chez un épicier à Ballarat tout en continuant de s'instruire en cours du soir et en exerçant ses talents d'orateur dans les clubs de la région. Il rejoignit le parti travailliste en 1903 et devint un dirigeant de l'Union des travailleurs australiens[1], puis rédacteur en chef de l'« Evening Echo », le journal du parti travailliste à Ballarat.

Il fut élu député de Ballarat pour la première fois en 1906 et perdit son siège quatre ans plus tard. Il fut réélu en 1922 à Melbourne et devint chef du parti travailliste en 1928, après la démission de Matthew Charlton.

En 1929, le gouvernement conservateur de Stanley Bruce fut renversé sur ses projets de loi de libéralisation du secteur industriel et le parti travailliste remporta une écrasante (46 sièges sur 75) victoire aux élections qui s'ensuivirent à la Chambre des Députés mais pas au Sénat. James Scullin prit ses fonctions de premier Ministre le 22 octobre, deux jours avant le jeudi noir du Krach de 1929.

La dépression économique qui s'ensuivit frappa durement l'Australie en 1930 avec l'effondrement des exportations des produits agricoles et entraina un chômage massif. Le gouvernement, déchiré par des conflits internes entre le Ministre des Finances, Ted Theodore, ardent partisan des idées Keynesiennes sur la relance de l'économie par l'investissement public, et ses collègues Joseph Lyons et James Fenton partisans d'une politique déflationniste, ne sut pas faire face à la crise.

En juin 1930, Ted Theodore dut démissionner après avoir été mis en cause dans l'« affaire Mungana » et Scullin prit le portefeuille des finances. La situation empira lorsque Scullin partit pour Londres afin d'obtenir des prêts et assister à la « Conférence impériale ». Il y obtint des prêts à taux réduit et réussit à obtenir du roi George V son accord pour désigner Sir Isaac Isaacs comme premier Gouverneur général d'origine australienne et cela malgré la répugnance du Roi sur ce choix et la forte opposition des Conservateurs australiens qui virent là une tentative de comportement républicain.

L'absence de Scullin du pays pendant toute la deuxième moitié de 1930 permit à Fenton (qui assurait les fonctions de Premier Ministre) et Lyons (qui assurait celle de Ministre des Finances) de poursuivre leur politique déflationniste malgré une vive opposition des députés travaillistes. Scullin informé de la situation principalement par Fenton et Lyons et sur les avis des conseillers de la Banque d'Angleterre, crut devoir se résoudre à des coupes claires dans les dépenses de l'État malgré les conséquences sociales désastreuses qu'elles engendraient. Cette décision conduisit à de sérieux affrontements au sein du gouvernement et fit voler en éclats l'unité du parti.

Buste de James Scullin à Ballarat.

En janvier 1931, Scullin retourna en Australie et nomma à nouveau Ted Théodore au poste de Ministre des Finances. Lyons, Fenton et leurs alliés quittèrent le gouvernement en signe de protestation et créèrent un nouveau parti d'opposition, « the United Australia Party ». Sur son aile gauche, un certain nombre de députés, conduits par le chef du parti travailliste de Nouvelle Galles du Sud, Jack Lang, formèrent un groupe de tendance plus radicale au sein du parti ce qui priva Scullin de majorité à la chambre des députés à partir de mars 1931. Cependant le groupe radical ne souhaita pas provoquer la chute du gouvernement et celui-ci put continuer de fonctionner jusqu'en novembre 1931. Finalement, le 25 novembre 1931, ce groupe « langiste » accusa le gouvernement d'incompétence et vota avec l'opposition une motion de censure qui provoqua la chute du gouvernement et de nouvelles élections.

Le parti travailliste connut une sérieuse défaite et passa de 46 à 14 députés et Joseph Lyons, chef du « United Australia Party », devint premier Ministre.

Scullin resta à la tête du parti travailliste et perdit à nouveau les élections de 1934. Il démissionna de son poste de chef du parti, resta simple député et devint un conseiller écouté de ses successeurs travaillistes John Curtin et Ben Chifley.

Il se retira de la vie politique en 1949 et mourut à Melbourne en 1953 à l'âge de 76 ans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Version originale: the Australian Workers' Union.