Adela Pankhurst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adela Pankhurst

Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie d'Adela Pankhurst.

Nom de naissance Adela Constantia Mary Pankhurst
Naissance 1885
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 1961 (à 76 ans)
Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Australienne
Profession Femme politique
Famille

Compléments

Principale figure des suffragettes en Australie

Adela Pankhurst Walsh (1885-1961) fut la tête de file des suffragettes en Australie. Elle joua un rôle politique majeur au début du XXe siècle en participant à la fondation du Parti communiste d'Australie.

Suffragette en Angleterre[modifier | modifier le code]

Adela naquit en Angleterre au sein d'une famille fortement politisée ; son père, Richard Pankhhurst, était un candidat socialiste au Parlement et sa mère, Emmeline Pankhurst, ainsi que ses sœurs, Sylvia et Christabel, comptaient parmi les leaders du mouvement Suffragettes en Angleterre.

Adela suivit des cours au lycée pour jeunes filles de Manchester, mais elle commença dès l'adolescence à s'impliquer dans l'Union féminine sociale et politique (Women's Social and Political Union) auprès de sa mère et de sa sœur. Après s'être fait plusieurs fois arrêtée pour ses actions en tant que suffragette, elle prit ses distances vis-à-vis du mouvement. Elle s'inscrivit ensuite à l'école d'horticulture pour jeunes filles Studley à Warwickshire. Après un séjour en Italie, elle émigra en Australie en 1914.

Période australienne[modifier | modifier le code]

Là-bas, elle fut recrutée par Vida Goldstein (en) pour la seconder dans l'organisation de la Women's Peace Army à Melbourne. Elle écrivit alors un livre, Put Up the Sword, et fit campagne contre la conscription et pour la paix.

En 1917, elle épousa Tom Walsh, un syndicaliste membre de la Federated Seamen's Union of Australiasia.

En 1920, elle prit part à la fondation du Parti communiste d'Australie, mais le quitta quelques années plus tard après avoir perdu sa foi dans le communisme. Elle fonda par la suite en 1928 l'Anti-Communist Australian Women's Guild of Empire.

En 1940, elle visita le Japon avec son mari et en revint convaincue des intentions pacifiques des Japonais. En 1941, elle rejoignit brièvement l'Australia First Movement, parti d'extrême droite fondé par William John Miles et Percy Reginald Stephensen, deux autres ex-communistes. Mais après l'entrée en guerre du Japon aux côtés des forces de l'Axe, elle perdit tout crédit auprès de l'opinion et fut même internée en 1942.

Elle se retira de la vie politique peu après la mort de son mari en 1943.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]