Joe Maddon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Joe Maddon.jpg Baseball pictogram.svg
Joe Maddon.jpg
Rays de Tampa Bay - No  70
Manager
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Statistiques de manager (1996-2013)
Victoires-Défaites 704-644
 % Victoires ,522
Équipes

Manager

Joe Maddon, né le 19 septembre 1954 à Hazelton (Pennsylvanie) aux États-Unis, est le manager actuel des Rays de Tampa Bay en Ligue majeure de baseball et un ancien receveur en ligues mineures.

De 2006 à 2012, il a mené les Rays à un titre de la Ligue américaine, deux titres de la division Est et trois qualifications en séries éliminatoires. Il est le premier à avoir mené les Rays à chacun de ces accomplissements. Il est été élu gérant de l'année dans la Ligue américaine en 2008 et en 2011.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Joe Maddon, un receveur, joue quatre saisons dans les ligues mineures de baseball de 1976 à 1979, dont trois pour un club-école des Angels de la Californie. Il ne dépasse cependant pas le niveau A du baseball mineur[1] et n'atteint pas les majeures.

Carrière de manager[modifier | modifier le code]

Angels d'Anaheim[modifier | modifier le code]

Après six saisons (1981-1986) comme manager dans les ligues mineures avec des clubs-école des Angels de la Californie[2], Joe Maddon fait partie pendant de nombreuses saisons du personnel d'instructeurs des Angels d'Anaheim, notamment comme adjoint au gérant de l'équipe, Mike Scioscia. Il fait partie du personnel d'instructeurs du club lorsque celui-ci remporte la Série mondiale 2002[3].

Maddon connaît ses premières expériences de manager dans les Ligues majeures lors de deux brefs séjours en poste chez les Angels. En 1996, alors que la franchise s'appelle officiellement Angels de la Californie, Maddon dirige les destinées du club pour les 22 dernières parties de la saison régulière (8 victoires, 14 défaites). En 1999, il est manager par intérim des Angels d'Anaheim en remplacement de Terry Collins et l'équipe remporte 19 de ses 29 dernières parties avec Maddon à la barre. Sa fiche victoires-défaites au total est de 27-24 en 51 parties comme gérant des Angels.

Rays de Tampa Bay[modifier | modifier le code]

Maddon prend en 2006 les commandes des Devil Rays de Tampa Bay (devenus simplement les Rays en 2008). Il hérite d'une franchise qui n'a jamais connu une saison gagnante.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Joe Maddon en 2008.

Le 23 août 2008, les Rays l'emportent 5-3 sur les White Sox de Chicago et Maddon mène le club à une 206e victoire depuis qu'il en a pris les commandes. Il s'agit d'un nouveau record dans la jeune franchise, surpassant les 205 matchs gagnés sous les ordres de Larry Rothschild[4].

Après 10 ans de médiocrité, les Rays connaissent en 2008 la meilleure saison de leur histoire avec 97 victoires. Sous les ordres de Joe Maddon, ils décrochent leur premier championnat de la division Est de la Ligue américaine, tenant tête toute la saison aux Red Sox de Boston, les champions en titre du baseball, et atteignent la Série mondiale 2008, qu'ils perdent en cinq parties devant les Phillies de Philadelphie. Maddon est élu gérant de l'année dans l'Américaine. Il reçoit 27 des 28 votes de première place pour cette récompense et aurait été un choix unanime n'eut été du vote de première place alloué à son homologue des Twins du Minnesota, Ron Gardenhire[5].

Saison 2009[modifier | modifier le code]

La saison 2009 est plus ardue. Les jeunes Rays ne remportent que 84 victoires, bon pour une troisième place dans la compétitive division Est. Le 21 avril, il dirige son 500e match des Rays, établissant un nouveau record de franchise devant les 499 matchs dirigés par Larry Rothschild[6].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Mais en 2010, Tampa remporte 96 parties, enlevant un deuxième titre de section, cette fois devant les champions du monde en titre, les Yankees de New York. Les Rays s'inclinent toutefois devant les Rangers du Texas au terme de cinq matchs de Série de divisions.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Maddon, à droite, dispute une décision de l'arbitre Jim Reynolds en 2011 à Baltimore.

En 2011, les Rays stagnent, malgré des performances constantes, au troisième rang de la division Est pendant la majorité de la saison. Cependant, une belle fin de calendrier régulier jumelée à l'effondrement des Red Sox de Boston leur permet de se qualifier pour les éliminatoires comme meilleurs deuxièmes de la Ligue américaine. Au 1er septembre, le club accuse 9 parties de retard sur les Red Sox[7] mais au dernier match de la saison le 28 septembre, où ils comblent un déficit de 0-7 pour vaincre les Yankees 8-7[8], ils devancent les Sox au classement et arrachent la qualification. Jamais une équipe n'avait surmonté un tel retard au classement de sa division durant le mois de septembre[9]. Cependant, pour une deuxième année de suite, ils tombent au combat dès le premier tour éliminatoire face aux Rangers du Texas en Série de divisions.

Tampa Bay remporte 91 gains contre 71 défaites en 2011, pour une quatrième année gagnante consécutive, et Joe Maddon reçoit pour la seconde fois en quatre ans le prix du manager de l'année de la Ligue américaine. Au vote pour cette récompense, il reçoit 26 des 28 votes de première place, les deux votes restants allant à Jim Leyland des Tigers et Ron Washington des Rangers[9].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Le 15 février 2012, Maddon signe une prolongation de contrat de trois ans avec les Rays[10]. Le 27 septembre contre les White Sox de Chicago, il remporte sa 600e victoire comme gérant dans les majeures[11]. Malgré la 5e meilleure fiche de la Ligue américaine et une saison de 90 victoires contre 72 défaites, les Rays prennent le troisième rang de la division Est et ratent les éliminatoires, terminant à trois victoires de la dernière place disponible[12].

Style[modifier | modifier le code]

Pour ses stratégies en cours de match, Joe Maddon est l'un des gérants les plus respectés du baseball majeur[13],[14],[15]. Il est connu pour son appréciation des statistiques avancées (sabermétrie)[16],[17],[18] et, à l'époque où il était assistant-instructeur chez les Angels, a déjà inventé ses propres statistiques pour évaluer les jeunes joueurs[18]. Il a déjà exprimé son scepticisme quant à l'utilité de l'amorti sacrifice[19], une action souvent jugée contre-productive par les sabermétriciens.

Qualifié de « savant fou » par Nick Swisher des Yankees de New York, Maddon est un des gérants utilisant le plus la permutation des joueurs d'avant-champ, une stratégie marginale qui a donné du fil à retordre à ses adversaires[20].

Il est possiblement le gérant des majeures modifiant le plus souvent son alignement des frappeurs : en 162 matchs de saison régulière en 2012, il a utilisé 151 alignements différents en début de match[15].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Joe Maddon est né d'une mère polonaise et d'un père Italien[21]. Maddon et son épouse Jaye se sont mariés en 2008[22]. Il est un adepte d'œnologie[23] et de cyclisme[18].

Personnalité[modifier | modifier le code]

Joe Maddon est connu dans le monde du baseball pour avoir ces dernières années lancé quelques modes vestimentaires[24]. Durant les séries éliminatoires de l'automne 2008, il est un des premiers à adopter une casquette de baseball à parties rabattables pour protéger les oreilles du froid[25]. Au début 2010, la Ligue majeure de baseball lui demande de porter le manteau officiel de son équipe plutôt que le chandail à capuche (hoodie) qu'il a l'habitude de porter au début et à la fin de la saison, lorsque le temps est plus frais. Maddon proteste l'interdiction : « C'est presque une couverture de sécurité pour moi. Diriger le club sans hoodie par une soirée fraîche serait très déconcertant. En plus, je crois que c'est mal. »[26]. Peu après, la ligue lève l'interdiction et autorise à nouveau Maddon à porter son vêtement favori[27]. Maddon porte aussi des lunettes rétro noires à la Buddy Holly, dont des 15 000 répliques furent offertes à des spectateurs lors d'une promotion pour attirer les fans au stade en 2006[18].

Il est aussi célèbre pour organiser des activités originales, souvent rapportées dans les médias, pour renforcer l'esprit d'équipe et garder ses joueurs détendus, particulièrement lors des longs voyages sur la route. Il organisa entre autres un voyage ayant pour thème Johnny Cash, allant jusqu'à teindre sa chevelure blanche en noir pour honorer le Man in Black[28]. Il incite régulièrement ses joueurs à adopter une tenue vestimentaire particulière pour les voyages, comme des costumes ou des perruques suivant un thème précis[29]. Parmi eux, un déguisement de nerd avec veste à carreaux et nœud papillon au profit de BowTie Cause, une organisation à but non lucratif supportant plusieurs organismes charitables[30]. En 2010, il lance le Brayser[31], un blazer à carreaux aux couleurs des Rays commandé à une designer de la région de Tampa[32] et invite les partisans à porter des vêtements à carreaux au Tropicana Field, le stade du club[33],[34].

Maddon a déjà engagé un DJ et un orchestre de merengue[35] pour garder une atmosphère détendue avant les matchs, a déjà invité des pingouins[36] dans le vestiaire du Tropicana Field et rencontré les journalistes avec un cacatoès perché sur l'épaule[36],[37].

Bilan de manager[modifier | modifier le code]

Équipe Année Saison régulière Séries éliminatoires
Vic. Déf.  % Vic. Place Vic. Déf.  % Vic. Résultats
LA Angels 1996 8 14 0,363 4e AL Ouest - - -
LA Angels 1999 19 10 0,655 4e AL Ouest - - -
Tampa Bay 2006 61 101 0,376 5e AL Est - - -
Tampa Bay 2007 66 96 0,407 5e AL Est - - -
Tampa Bay 2008 97 65 0,599 1e AL Est 8 8 0,500 Défaite en Série mondiale
Tampa Bay 2009 84 78 0,519 3e AL Est - - -
Totaux 335 364 0,479 8 8 0,500

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Statistiques de Joe Maddon en ligues mineures, baseball-reference.com.
  2. (en) Minors & Majors Managing, baseball-reference.com.
  3. (en) A Coaching Tree Blooms, Tyler Kepner, New York Times, 26 mars 2011.
  4. (en) Pena’s single in 8th lifts Rays over White Sox, Andrew Seligman, Associated Press, 23 août 2008.
  5. (en) Baseball Awards Voting for 2008, baseball-reference.com.
  6. (en) Maddon manages 500th game for Rays, Bill Chastain / MLB.com, 21 avril 2009.
  7. (en) ‘Devastating blow’ for Red Sox, Scott Lauber, Boston Herald, 29 septembre 2011.
  8. (en) Down seven, Rays walk off with AL Wild Card, Bill Chastain / MLB.com, 29 septembre 2011.
  9. a et b (en) Maddon, Gibson named 2011's top skippers, Evan Drellich / MLB.com, 16 novembre 2011.
  10. (en) Maddon thrilled to ink contract extension, Bill Chastain / MLB.com, 15 février 2012.
  11. (en) Longoria hits tiebreaking homer as Rays beat White Sox, Associated Press, 28 septembre 2012.
  12. (en) 2012 American League Team Statistics and Standings, baseball-reference.com.
  13. (en) Rays’ Maddon Puts Pieces Together, Alan Schwarz, New York Times, 9 août 2008.
  14. (en) Role play: Skippers cultivate winning by using bench, Lyle Spencer / MLB.com, 6 août 2013.
  15. a et b (en) Skippers not immune from lineup card miscues, Adam Berry / MLB.com, 6 août 2013.
  16. (en) Sabermetrics enters its final frontier: the clubhouse, Adam Berry / MLB.com, 25 juin 2012.
  17. (en) Joe Maddon Says "Sabermetrics Rule", Ben Lindbergh, Baseball Prospectus, 3 août 2012.
  18. a, b, c et d (en) Joe Maddon Has A Vision Stephen Cannella, Sports Illustrated, 6 octobre 2008.
  19. (en) Joe Maddon: "I think the bunt is an overrated play", Bill Baer, NBC Sports, 13 avril 2013.
  20. (en) Rays' Joe Maddon: The King of Shifts, Hunter Atkins, New York Times, 7 mai 2012.
  21. (en) Joe Maddon Has A Vision, page 2, Stephen Cannella, Sports Illustrated, 6 octobre 2008.
  22. (en) Joe Maddon and new wife take place in bay area community, Mark O. Howertown, Tampa Bay Times, 6 février 2009.
  23. (en) 10 Burning Questions with Joe Maddon, Jim Caple, ESPN, 6 mai 2009.
  24. (en) Maddon barred from wearing hoodie, Associated Press, 19 avril 2010.
  25. (en) Joe Maddon's hat, and what else the rain means for the Rays, Adam Kilgore, Boston Globe, 6 avril 2009.
  26. (en) MLB bans favorite hoodie of Tampa Bay Rays manager Joe Maddon, Marc Topkin, Tampa Bay Times, 16 avril 2010.
  27. (en) Maddon's hoodie now OKAssociated Press, 20 avril 2010.
  28. (en) Maddon dyes hair black, Associated Press, 18 août 2009.
  29. (en) Tampa Bay Rays road trip attire, Fox Sports Florida.
  30. (en) Rays skipper Maddon has the 'it' factor, Ken Rosenthal, Fox Sports, 26 mai 2012.
  31. (en) Joe Maddon Asks Fans to 'Plaid Out' Tropicana Field, Commissions Production of Plaid 'Braysers', Nick Coman, NESN, 5 octobre 2010.
  32. (en) It's high fashion: Introducing the 'BRayser', Bob Harkins, NBC Sports, 19 août 2010.
  33. (en) Joe Maddon believes 'real men wear plaid', Bob Harkins, NBC Sports, 6 octobre 2010.
  34. (en) Rays manager Joe Maddon: 'Real men wear plaid', Scott Boeck, USA Today, 6 octobre 2010.
  35. (en) Rays manager marches to a different beat, Bob Nightengale, USA Today, 12 mai 2013.
  36. a et b (en) Rays manager Joe Maddon brings cockatiel, penguin into clubhouse, The Sporting News, 24 avril 2013.
  37. (en) 20 Reasons Why Rays Manager Joe Maddon Is The Craziest Person In Baseball, Cork Gaines, Business Insider, 10 mai 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]