Jazz Messengers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Jazz Messengers

Description de l'image  Jas Messengers01.JPG.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Jazz, hard bop

Les Jazz Messengers (les messagers du jazz) est un groupe de jazz créé en 1953 par Art Blakey et Horace Silver. Si ce dernier le quitta en 1956, Blakey en est resté le leader et le mentor, si bien que son nom et sa carrière y sont étroitement associés. Actif pendant plus de trente ans, ce groupe est le précurseur du hard bop et fut caractéristique de ce courant tant par son style que par sa composition, un critique de jazz dira même qu'il est la « définition du hard bop ». Il fut également sous l’impulsion de Blakey un formidable tremplin pour de nombreux jeunes talents qui devinrent des artistes majeurs du jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les premières mentions des «  Jazz Messengers  » apparaissent au club de jazz Birdland de New York pour désigner un quintette mis en place par le batteur Art Blakey et le pianiste Horace Silver entourés une première fois en 1953 de Lou Donaldson au saxophone alto, Kenny Dorham à la trompette et Gene Ramey à la contrebasse puis une seconde fois en 1954 avec Lou Donaldson, Clifford Brown à la trompette et Curly Russell à la contrebasse.

Mais la naissance officielle du groupe se situe en 1955 à l'initiative de Silver et regroupe outre Silver et Blakey, de nouveau Dorham à la trompette, Hank Mobley au saxophone ténor et Doug Watkins à la contrebasse. En 1956, Silver quitte le groupe pour fonder son propre quintette et Blakey en devient l’unique leader. Depuis, au gré des évolutions du groupe, de nombreux jeunes musiciens talentueux y ont fait leurs classes, Blakey en resta le leader jusqu'à sa mort en 1990.

Les Jazz Messengers seront un des groupes phares du label Blue Note. Horace Silver, qui fut "découvert" par Stan Getz qui l'engagea, est l'un des grands compositeurs de ces années 54-55 qui verra le label Blue Note prendre véritablement son essor. Deux leaders dans un groupe, c'est beaucoup trop. Horace partit, sans vraiment partir. Il allait poursuivre sa carrière au sein de Blue Note. Sous sa direction, Art Blakey fit de ce groupe une véritable école du jazz. Y passèrent Clifford Brown, Kenny Dorham, déjà connu lorsqu'il remplaça Brownie et surtout Lee Morgan devenant le trompettiste qui compte dans cette fin des années 1950, début des années 1960 et, du côté des saxophonistes, Hank Mobley un des grands sous estimés de toute l'histoire du jazz qui en compta beaucoup et Wayne Shorter. Il n'est pas le créateur du style hard bop - c'est Miles Davis, une fois encore qui lança cette nouvelle appellation en enregistrant Walkin' avec Lucky Thompson, un autre grand oublié, en 1954.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

1958 : Moanin' - Blue Note 4003 comprenant entre autres la célèbre Blues March (longtemps indicatif de l'émission d' Europe 1: "Pour ceux qui aiment le jazz") avec Lee Morgan, Benny Golson, Bobby Timmons, Jymie Merritt.

Principaux musiciens[modifier | modifier le code]

Par date d'apparition dans le groupe :