Jakobstad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Jakobstadt (Jēkabpils) en Lettonie
Jakobstad - Pietarsaari
Héraldique
Héraldique
La mairie de Jakobstad
La mairie de Jakobstad
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Ostrobotnie
Langue(s) parlée(s) suédois (56 %) - finnois (40 %)
Démographie
Population 19 667 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 63° 40′ 00″ N 22° 42′ 00″ E / 63.666667, 22.763° 40′ 00″ Nord 22° 42′ 00″ Est / 63.666667, 22.7  
Altitude Min. 0 m – Max. 20 m
Superficie 39 625 ha = 396,25 km2 [2]
· dont terre 88,31 km2 (22,29 %)
· dont eau 307,94 km2 (77,71 %)
Rang superficie (252e / 336)
Rang population (58e / 336)
Histoire
Province historique Ostrobotnie
Province Finlande occidentale
Fondation 1652
Droits de Cité depuis 1652
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Jakobstad - Pietarsaari

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Jakobstad - Pietarsaari
Liens
Site web http://www.jakobstad.fi

Jakobstad (Pietarsaari en finnois) est une ville de l’ouest de la Finlande, sur la côte du Golfe de Botnie. Avec environ 20 000 habitants, c'est la 53e ville du pays, mais la plus importante à avoir une majorité suédophone, 56 %.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est colonisée par les Suédois dès le XIIIe siècle. La ville fut ensuite fondée par la reine Christine de Suède en 1652, à la suite d'un important lobbying de l’influente courtisane Ebba Brahe, veuve du maréchal Jacob De La Gardie qui donna son nom à la ville. Jakobstad signifie ainsi la ville de Jacob en suédois. Le nom finnois vient du fait que la ville fut fondée en tant que port de la paroisse de Pedersöre, déformé en Pietarsaari en finnois.

Le débuts de la nouvelle ville sont particulièrement modestes, notamment en raison de la très grande concurrence des nombreuses autres villes de la côte. En 1680, le gouverneur suédois ordonne aux habitants de déménager dans les villes de Nykarleby, Kokkola ou Oulu. Elle parvient néanmoins à se développer au cours du XVIIIe siècle autour d’un chantier naval et d’une usine royale de tabac. Elle franchit le seuil des 1 000 habitants peu après 1800, et des 2 000 habitants dans les années 1850. La ville voit naître Johan Ludvig Runeberg, poète national finlandais, en 1804.

La ville brûle en totalité en 1835. Elle est reconstruite en bois dans les années 1840 et n’a pas brûlé depuis. Son quartier ancien Skata est l’un des plus beaux ensembles de maisons en bois de Finlande après les incontournables Rauma et Porvoo.

Le véritable décollage de la ville n’a lieu qu'à la fin du XIXe siècle, avec l’essor de l’industrie et de l’activité portuaire. L’industrie la plus importante est celle de la pâte à papier (une énorme usine appartenant aujourd’hui à UPM est située juste à la sortie de la ville), mais on y trouve aussi une fabrique de tubes d’acier inoxydable et une usine agro-alimentaire. C’est en tout cas l’afflux d'ouvriers finnois qui modifie le rapport linguistique, la ville était initialement presque totalement suédophone.

Aujourd’hui, même touchée par le chômage, la population est stable, les ouvriers licenciés par les usines étant remplacés par des habitants des communes rurales voisines désireux de s’installer en ville. Par exemple, en 2005, 859 habitants ont quitté la ville et 854 sont venus s’y installer.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville borde la côte basse du Golfe de Botnie, avec notamment la plage de Fäboda (ou plutôt la série de plages). Elle est entourée au sud-ouest par Nykarleby, au sud-est par Pedersöre et au nord par Larsmo via un pont. Elle reliée à Kokkola par la route des 7 ponts (36 km) ainsi que par la nationale 8 (même distance).

Vaasa est à 97 km, Oulu à 234 km, Tampere à 300 km, Turku à 413 km et enfin Helsinki à 467 km.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, l'évolution démographique de Pietarsaari est la suivante[3]:

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010
population 20 700 20 458 19 883 19 939 19 636 19 521 19 656

Économie[modifier | modifier le code]

UPM emploie 1 200 personnes dans son usine de papier - cellulose. La ville compte un peu plus de 4 200 emplois industriels, en baisse de 100 unités depuis l’an 2000. L’industrie représente 40 % des emplois. La ville emploie 1 190 personnes et l’hôpital 964. Le taux de chômage reste raisonnable, contenu à 8,9 % (décembre 2005).

Chaque jour 3 500 personnes venues des communes voisines viennent travailler en ville.

L'aéroport de Jakobstad se trouve à Kronoby.

Sports[modifier | modifier le code]

Le premier club de football de la ville, le FF Jaro, joue en Première division (Veikkausliiga).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Jakobstad est jumelée avec :

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]